Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les outils de pose du problème

Chapitre III : Les questions paradoxales

  • Publié le 27 nov. 2017
©

Les outils de pose du problème

10 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Stimuler notre cerveau en le confrontant à des paradoxes



En résumé

Le paradoxe désigne une proposition qui contient ou semble contenir une contradiction logique, ou un raisonnement qui, bien que sans faille apparente, aboutit à une absurdité, ou encore une situation qui contredit l'intuition commune.

Le fait de formuler un problème sous forme de paradoxe est un puissant stimulant pour la réflexion créative.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Mettre les participants d'un groupe de créativité au défi en présentant le problème sous la forme d'une contradiction difficile à résoudre.

Contexte

Dans le cadre de séances de créativité collectives, avec des participants qui ont une vision étroite du problème à régler, et qui considèrent que la seule manière de gérer certaines contradictions inhérentes au problème est de faire un compromis.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Procéder à une première formulation très objective du problème (par exemple : " comment obtenir la préférence des coiffeurs pour notre nouveau shampoing ? ").
  • Décomposer les mots les plus importants du problème initial en plusieurs mots qui lui sont liés, par exemple à l'aide d'une carte mentale (cf. outil 35) (par exemple, " préférence " peut être décomposé en premier choix/favori/fiancé, " shampoing " peut être décomposé en soin préventif/brillance/...)
  • Assembler les éléments deux à deux.
  • Formuler des questions paradoxales en associant les éléments, en utilisant des formulations telles que " tandis que " ou " alors que " (par exemple : " Comment devenir le premier choix des coiffeurs alors que notre soin préventif réduit la nécessité de leurs clients de se rendre dans leur salon ? ")
  • Utiliser chaque question paradoxale comme point de départ pour une génération d'idées, par exemple avec le brainstorming.

Méthodologie et conseils

L'utilisation de formulations telles que " alors que " permet de produire de vrais paradoxes, porteurs de contradictions internes.

Il n'est pas toujours évident d'aboutir tout de suite à une bonne formulation de question paradoxale. C'est pourquoi il est conseillé d'en formuler plusieurs, puis de faire le choix des plus provocatrices. Il faut également accepter d'avancer " à tâtons " et par itérations.

Certains participants peuvent refuser de s'engager dans la phase de génération d'idées tant la question paradoxale leur semble impossible à résoudre. C'est un excellent signe visible de la puissance transgressive de la question, et c'est donc sur celle-là qu'il faudra investir du temps et de l'énergie créative !

Avantages

  • Excellent travail préparatoire avant d'entamer une phase de génération d'idées.
  • Parce qu'elles sont transgressives, les questions paradoxales permettent d'investiguer des territoires qu'un simple brainstorming n'aurait pas permis de découvrir.

Précautions à prendre

  • Parfois, les questions paradoxales sont difficiles à formuler. Il est conseillé d'en avoir préparé une ou deux en avance pour que le groupe puisse à son tour en formuler de nouvelles.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles