Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

La formalisation des idées

Chapitre I : Le diagramme d'affinités

  • Publié le 27 nov. 2017
©

La formalisation des idées

8 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Organiser les idées émises par un groupe



En résumé

Le diagramme d'affinités (ou méthode KJ, du nom de son auteur Kawakita Jiro), est utilisé pour organiser les idées émises par un groupe et les structurer par thèmes homogènes.

Il permet de mettre en lumière des catégories d'idées et de faciliter le travail de sélection des idées pertinentes.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

Cet outil vise à regrouper les idées par thèmes homogènes et mesurer la flexibilité du groupe (capacité à explorer des registres différents lors d'une démarche créative).

Contexte

Le diagramme d'affinités est particulièrement important dans un travail créatif de groupe, lorsqu'un grand nombre d'idées sont formulées et que le risque de s'y perdre est fort.

Il permet de redonner de la cohérence et du cadre après une phase divergente, et intervient donc avant la phase de sélection et d'approfondissement des idées.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Une fois que la phase de génération d'idées est terminée :

  • Afficher l'ensemble des idées qui ont été formulées par le groupe.
  • Demander au groupe de bouger les post-it pour constituer des groupes d'idées similaires.
  • Trouver d'abord deux idées inter-reliées, puis continuer à constituer des paires ou à ajouter des idées aux paires existantes.
  • Poursuivre jusqu'à ce que toutes les idées aient été placées dans un groupe.
  • Les idées peuvent être bougées autant de fois que cela est nécessaire, jusqu'à ce que les membres du groupe soient satisfaits du classement réalisé. Chaque catégorie peut contenir autant d'idées que l'on veut (même une seule idée).
  • Le groupe détermine ensuite un titre (de trois à cinq mots, en langage simple et clair) pour chaque catégorie, et l'écrit en tête de catégorie. Parfois, une des idées fait office de titre pour la catégorie.

Méthodologie et conseils

En règle générale, six à dix catégories sont constituées. C'est un excellent indicateur de flexibilité du groupe (capacité à trouver des idées dans plusieurs registres différents). Si le nombre de catégories est faible, cela peut signifier que la production d'idées en amont n'a pas été suffisamment fertile et qu'il est nécessaire d'en formuler de nouvelles.

Si certaines idées restent non classées car elles peuvent potentiellement être rattachées à plusieurs catégories, essayer de les décliner en plusieurs sous-propositions, ou bien les doublonner pour qu'elles apparaissent dans les catégories concernées.

Regarder si les petits regroupements ne peuvent pas être intégrés à une catégorie plus large et inversement pour les groupes importants, évaluer la possibilité de les fractionner pour gagner en précision.

Avantages

  • Très visuel, il permet de mettre en évidence rapidement la panoplie des thèmes abordés lors de la phase de génération d'idées.
  • Le diagramme d'affinités facilite grandement le travail d'identification des pépites à creuser.

Précautions à prendre

  • Faire appel à l'intuition et à la créativité du groupe de travail plutôt qu'à des approches trop rationnelles, afin que le premier classement se fasse rapidement.
  • Attention de ne pas noyer certaines " pépites " dans des catégories généralistes : accepter d'avoir des catégories ne contenant qu'une seule idée.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles