Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les méthodes de créativité ouverte/collective

Chapitre II : La créativité externalisée

  • Publié le 27 nov. 2017
©

Les méthodes de créativité ouverte/collective

5 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Une créativité collaborative ou externalisée à distance



En résumé

De nombreux outils utilisant des TIC permettent aujourd'hui de recueillir des idées qui ont été formulées par des experts internationaux.

Ces outils mettent donc en relation des acheteurs et des vendeurs de savoir-faire (principalement technologique) et facilitent la médiation entre ces acteurs (mise en contact, transaction financière et juridique).


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Accéder très rapidement à un panorama de brevets ou savoir-faire technologiques internationaux, qui vont permettre à l'entreprise de répondre à des problèmes bloquants.
  • Entrer en contact avec les détenteurs de ce savoir-faire et mettre en place une transaction équitable.

Contexte

Ces outils sont particulièrement adaptés en cas d'une urgence technologique : il faut acquérir un savoir-faire rapidement pour gagner une longueur d'avance sur un concurrent, ou ne pas se laisser distancer par ce dernier.

Ils sont également nécessaires lorsqu'on pense que l'expertise interne de l'entreprise n'est pas suffisante pour trouver des solutions originales et pertinentes à un problème donné.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Définir le problème à traiter et le formuler en termes génériques. La plupart des outils fonctionnent sur un moteur sémantique, qui suppose d'utiliser un langage clair et explicite.
  • Identifier combien vous seriez prêt à payer pour obtenir une idée répondant à ce problème. Pour vous aider dans ce travail de valorisation, il peut être intéressant de vous benchmarker sur des demandes existantes (par exemple, sur le site de Tynax, une entreprise minière brésilienne propose par exemple 150 000 dollars à celui qui trouvera des idées pour améliorer son process d'extraction de kaolin).
  • Se connecter sur plusieurs sites de médiation, qui vont vous donner un panorama de l'offre et de la demande sur votre recherche. Certains sites vous donnent accès à des bases de données complètes de brevets et de technologies, d'autres se focalisent sur des offres et des demandes très ciblées. La liste suivante permet de cerner les modes de fonctionnement de ces sites de médiation :

    • Innocentive (www.innocentive.com)
    • Goldfire (https://gfi.goldfire.com)
    • Yet2com (www.yet2com.com)
    • Tynax (www.tynax.com)
    • Hypios (www.hypios.com)
    • Creax (www.creax.net) met régulièrement à jour des liens vers des ressources créatives.
  • Si la technologie recherchée existe et que le prix d'acquisition vous convient, suivre la procédure proposée par le site.
  • Si elle n'existe pas, déposer une demande de technologie, ce qui va stimuler les propositions chez les chercheurs qui se connectent sur ces plates-formes et visent des sources de rémunération pour leurs compétences.

Méthodologie et conseils

S'assurer que l'on a fait le tour des ressources disponibles en interne avant de solliciter des partenaires externes : l'utilisation d'un SMI (cf. outil 59) peut permettre de localiser des savoir-faire disponibles au sein de l'entreprise.

Lorsqu'on entame une démarche de créativité ouverte (c'est-à-dire qu'on sollicite des ressources externes à l'entreprise pour collecter des idées), il convient de se faire accompagner par des experts de la protection intellectuelle, qui sauront valider la pertinence et les risques de la transaction que vous allez mettre en place.

Avantages

  • Un accès rapide à un savoir-faire technologique qu'un groupe n'aurait jamais pu envisager, par manque de connaissances.

Précautions à prendre

  • Bien formuler sa question de recherche, dans les termes les plus génériques possible.
  • Tester plusieurs outils avant d'en choisir un.
  • Les plates-formes d'échange sont aujourd'hui quasi uniquement focalisées sur des brevets ou des savoir-faire technologiques.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles