Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les techniques proches du brainstorming

Chapitre III : Le brainwriting

  • Publié le 27 nov. 2017
©

Les techniques proches du brainstorming

5 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Émettre des idées par écrit



En résumé

Le brainwriting est un outil de créativité dérivé du brainstorming dont la mise en oeuvre se fait uniquement par écrit. À partir d'une première idée émise par écrit par un participant et transmise à un autre participant, chacun rebondit, toujours par écrit, sur l'idée précédemment émise jusqu'à épuisement des idées. Les idées sont ensuite listées à tous les participants.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Contrairement au brainstorming, le brainwriting est une séance de réflexion silencieuse où les idées sont écrites et non dictées par les participants. Ainsi cet outil est plus propice à la réflexion personnelle. Le brainwriting conserve certains avantages du brainstorming dans la mesure où le rebond sur les idées est réalisé par l'échange des idées.

Contexte

Cet outil est conseillé dans toute séance de créativité pour permettre aux individus plus timides de s'exprimer dans la mesure où l'expression écrite ne fait peur à aucun des membres.

Comment l'utiliser ?

Étapes

La procédure de mise en oeuvre est la suivante :

  • chaque membre du groupe démarre sa feuille par une première idée ;
  • au signal de l'animateur, chaque participant passe sa feuille à son voisin de droite ;
  • chaque participant rebondit sur la dernière idée inscrite sur la feuille que lui présente son voisin de gauche ;
  • cette rotation des feuilles est réitérée jusqu'à ce que les feuilles aient réalisé un tour de table ;
  • La synthèse du contenu des différentes feuilles est réalisée et affichée.

Méthodologie et conseils

La mise en oeuvre du brainwriting est plus longue que pour un brainstorming, elle nécessite en moyenne de 20 à 30 minutes, avec un groupe de 5 à 8 personnes.

Pour faciliter le débriefing des idées, utilisez des post-it collés sur une feuille A4. Chaque participant ajoute un post-it par idée sur la feuille correspondante. À la fin de la séquence vous reportez tous les post-it sur le mur de la salle.

Il est important que l'animateur précise que ce n'est pas un exercice d'orthographe, de manière à lever les inhibitions de ceux qui craignent de faire des fautes.

Les dessins et représentations schématiques sont également acceptés, voire fortement recommandés, car certains participants seront plus à l'aise avec ce mode d'expression de leurs idées. Il est important que ce travail se passe dans le silence, afin que le brainwriting ne se transforme pas en brainstorming. Le cas échéant, un participant peut renvoyer sa feuille à son voisin en lui indiquant par écrit de préciser son idée.

Avantages

  • Cette méthode force tous les membres du groupe à s'exprimer.
  • Elle est plus propice à la réflexion personnelle.

Précautions à prendre

  • Comme pour le brainstorming, vous veillerez à assurer un certain rythme à la production des idées en cadençant l'échange des feuilles, même si aucune idée n'a été émise en rebond sur une idée précédente. Deux tours peuvent être assurés.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles