Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

La boîte à outils de la Créativité

Chapitre XI : Les méthodes de créativité ouverte/collective

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 27 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Créativité

12 chapitres / 71 fiches

  • Imprimer

" La créativité et le génie ne peuvent s'épanouir que dans un milieu qui respecte l'individualité et célèbre la diversité. "

Tom Alexander


Des outils pour rendre lisible et exploitable le vivier d'idées au sein d'une entreprise

La mise en place de systèmes de management des idées (SMI) vise à faciliter le partage et la maturation d'idées au sein d'une entreprise. Ces SMIs s'adossent aujourd'hui de plus en plus à des NTIC, dont l'objectif est d'appréhender la complexité liée à la multitude des idées qui peuvent être formulées.

Trouver son chemin parmi des gigabits de connaissance

Selon la Théorie C-K, développée par Armand Hatchuel et son équipe de recherche, la conception innovante met en oeuvre une série d'allers retours entre l'espace des concepts (correspondant aux idées en créativité) et l'espace des connaissances, qui permettent une double expansion dans ces deux espaces. Plus nous avons de connaissances, plus nous pouvons formuler d'idées, et inversement.

L'enjeu aujourd'hui est donc d'accéder rapidement aux connaissances les plus adéquates par rapport à une problématique initiale, sans se perdre dans les méandres d'une toile de plus en plus étendue. Cela suppose d'une part de bien formuler nos besoins (" La chance ne sourit qu'aux esprits bien préparés ", disait Pasteur) avant de nous lancer en quête d'informations. Cela implique d'autre part de mettre en place les conditions de la sérendipité systématique, le fait de découvrir par hasard une pépite qu'on ne s'attendait pas à trouver, et qui va avoir une incidence très lourde sur le travail créatif.

Une créativité collaborative à distance

Les fonctionnalités collaboratives des outils Web 2.0 permettent aujourd'hui de créer collectivement et à distance. Cette approche a priori séduisante de la créativité suppose néanmoins de gérer deux risques majeurs :

  • Dilution, voire perte de propriété intellectuelle de ce qui est créé.
  • Mobilisation des bonnes énergies créatives, au risque sinon de créer beaucoup de " bruit parasite " et peu de valeur créative réelle.

Une créativité externalisée

D'autres outils permettent également de solliciter la créativité des intervenants externes à l'entreprise, et de leur soumettre des problématiques pour lesquelles cette dernière ne dispose pas de réponse en interne.

Loin d'être un effet de mode, cette démarche d'externalisation de la créativité devrait s'amplifier dans les années à venir, car les entreprises chercheront à disposer de plus en plus rapidement de solutions qui leur permettront de créer ou maintenir un avantage concurrentiel.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles