Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les outils de pose du problème

Chapitre I : La DAF (démarche d'analyse fonctionnelle)

  • Publié le 27 nov. 2017
©

Les outils de pose du problème

10 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Élargir le cadre du problème en raisonnant en finalités attendues



En résumé

La démarche d'analyse fonctionnelle (DAF) est une déclinaison de l'analyse fonctionnelle (le premier outil de créativité de l'ère industrielle répondant à la nécessité de pensée productive que demandait le marché).

La DAF est une méthode qui permet de raisonner en termes de finalités (besoins) et ainsi d'éviter les " fixation effects " (sorte de pièges psychologiques) qui nous empêchent de prendre du recul et de libérer notre créativité (par exemple, pour parler d'une brosse à dent nous travaillerons sur un nouveau système de maintien de l'hygiène buccale. Les idées sont alors plus ouvertes [bain de bouche]).


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Véritable outil d'identification et de formulation de problème, la DAF a pour objectif de favoriser la créativité des concepteurs en leur proposant une définition des besoins (ou problèmes) de la manière la plus complète et large possible (sur tout le cycle de vie du produit et tout en formulant ces mêmes besoins de la manière la plus ouverte possible pour ne pas orienter le concepteur).

Contexte

La définition d'une fonction est donnée par la norme Afnor X50-151 : " Action d'un produit ou de l'un de ses constituants exprimée exclusivement en terme de finalité ". Plus généralement, c'est le rôle, l'activité d'une chose dans un ensemble. Il faut savoir qu'un bien, matériel ou immatériel, évolue toujours dans un contexte particulier, il est dépendant de son environnement. Le fait d'analyser le besoin dans son ensemble permet de se rendre compte de l'évolution du produit dans son environnement. Dans notre cas, cela permet d'imaginer une multitude de solutions et d'idées.

Comment l'utiliser ?

Étapes

La DAF nécessite un échauffement créatif qui peut se faire pendant 5 minutes en prenant des objets qui nous entourent et en les redéfinissant de manière " fonctionnelle ". Par exemple, le vidéo-projecteur est... un système de partage de données numériques, ou encore cette bouteille d'eau est... un système contenant un liquide étanche et transportable, etc.

  • Étape 1 : définition du cycle de vie du produit.
  • Étape 2 : identification de tout ce qui entre en interaction autour de notre produit.
  • Étape 3 : formulation sous forme de fonction de toutes ces interactions.
  • Étape 4 : recherche d'idées pour réaliser ces fonctions.

Méthodologie et conseils

Pour faciliter l'étape 3, il est intéressant de se poser la question : " quels sont les services rendus par mon produit à cette étape de son cycle de vie ? " (par exemple, le service rendu par un post-it lorsque je le colle sur mon réfrigérateur est : " me rappeler d'acheter du lait ".)

Pour faciliter l'étape 4, vous pouvez utiliser l'outil analogie en cherchant les solutions existantes qui réalisent ces fonctions et essayer de les associer ou de les bissocier.

Avantages

  • La formulation, grâce à l'outil DAF, ouvre le champ d'innovation et réduit les freins psychologiques liés à la vision finie que l'on a des objets et solutions qui nous entourent.

Précautions à prendre

  • Ne pas utiliser cet outil en milieu de séance de créativité. Utilisez-le au début ou à la fin car les risques de limiter la divergence des participants est forte.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles