Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les techniques de rencontres forcées

Chapitre I : L'acronyme

  • Publié le 27 nov. 2017
©

Les techniques de rencontres forcées

8 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Une lettre = une idée !


En résumé

L'acronyme permet de formuler des idées en se servant d'un mot-clé du problème initial et en le déclinant sous la forme d'un acronyme. Chaque lettre du mot-clé va devenir la première lettre d'une idée.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Utiliser un point de départ simple et rationnel pour une démarche créative rapide.

Contexte

  • Pour favoriser l'échauffement du groupe avant de démarrer une séance de créativité.
  • Pour résoudre un problème.
  • Pour trouver un nom de marque ou de produit, ou un slogan.
  • Pour se présenter de façon créative.

L'acronyme peut être pratiqué seul ou en équipe.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Bien poser le problème à traiter et le rédiger sous forme d'une question.
  • Choisir au sein de cette phrase le mot qui servira de base à l'acronyme. Nous l'appellerons le " mot de rappel ".
  • Pour chaque lettre de ce mot de rappel, formuler plusieurs idées commençant par cette lettre. Ces idées peuvent être des mots isolés ou bien des expressions plus complètes et suggestives.
  • Choisir l'idée qui permet de répondre au problème initial.

Méthodologie et conseils

Certaines études en linguistique, confirmant l'intuition de Tony Buzan (créateur de la carte mentale en 1971), ont montré que seuls quelques mots-clés appelés " mots de rappel " apportent de la valeur ajoutée dans le cadre d'une réflexion créative. Ces mots ne représentent qu'environ 10 % des mots employés dans un texte. Pour bien choisir le mot de rappel qui servira de base à l'acronyme, il peut donc être utile de réaliser une carte mentale (cf. outil 35) sur la base du problème initial.

Lors de l'étape de recherche d'idées, notre cerveau paresseux a souvent tendance à formuler des mots simples commençant par une lettre. Il est alors pertinent d'utiliser la technique de l'association (cf. outil 50), qui permettra, par rebonds successifs, de trouver l'idée la meilleure et la plus originale. Dans le cadre d'un échauffement créatif, l'utilisation ludique de l'acronyme permettra de cimenter le groupe et de lui donner envie de s'engager dans la démarche. Exemple vécu :

Carotte râpée en chevrons

Raz de marée de soleil

Éjection d'une merguez

Autour du pot de chambre

Tétons flingueurs

Innovation chez les nains de jardin

Vifait binfait

Invertébré du bulbe

Tintin au pays de la choucroute

En fin de repas

Avantages

  • Très facile et rapide, c'est un excellent outil de créativité de coin de table, à utiliser seul ou en groupe.
  • Le fait d'avoir un nombre limité de lettres à traiter a un côté très structurant et rassurant pour des personnes peu adeptes des méthodes de génération d'idées via l'imaginaire.

Précautions à prendre

  • Bien faire l'effort de trouver des idées en lien avec le problème initial.
  • La maîtrise de la technique de l'association est un vrai plus pour utiliser l'acronyme à son plein potentiel.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles