Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les outils de pose du problème

Chapitre V : La baguette magique

  • Publié le 27 nov. 2017
©

Les outils de pose du problème

10 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Se représenter le problème comme s'il était résolu



En résumé

La baguette magique permet de clarifier un problème donné en le décrivant comme s'il était résolu. C'est un excellent préliminaire à la production des idées.

Il repose sur l'intervention (possible mais pas indispensable) du fantastique, comme moyen de lever des difficultés a priori insurmontables.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

L'objectif est de détailler et clarifier un problème en le décrivant comme s'il était résolu. C'est donc un excellent outil d'imprégnation, dans la mesure où il permet d'exprimer les différentes perceptions que peuvent avoir les participants d'un même problème.

Contexte

La baguette magique peut être utilisée en début d'une séance de créativité pour bien expliciter la cible à atteindre. Elle permet aux participants de se projeter dans l'univers du problème résolu, et les met sous tension positive, dans une logique de défi, pour trouver les solutions qui permettront de faire de cet univers une réalité. C'est donc un préalable à une génération d'idées.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Écrire sur une feuille de paperboard les données principales du problème à résoudre (par exemple : " comment réduire les rebuts de semi-matériaux composites chez nos clients équipementiers automobiles ? ").
  • Expliquer la consigne aux participants. Ils devront compléter la phrase suivante : " L'objectif sera partiellement ou totalement atteint si... ". Préciser que les participants peuvent faire appel au fantastique (une petite fée, un magicien, une sorcière, au choix !) pour les aider à imaginer le nouvel objectif.
  • Chaque participant réfléchit à une ou plusieurs " idées magiques ", qui peuvent compléter la phrase, et les note sur post-it.
  • Demander à chaque participant de lire ses idées (par exemple : " l'objectif sera atteint si les rebuts sont transformés en une matière première pour une autre partie de la chaîne de production ", " si le moule récupère automatiquement avec des petites ventouses les rebus qui tombent à terre ", etc.).
  • Regrouper les post-it par thématiques homogènes.
  • En cas de désaccord, inviter les participants à préciser leurs idées.

Méthodologie et conseils

En règle générale, les idées qui sont formulées lors de l'utilisation de la baguette magique sont de deux ordres :

  • Qualification du résultat final, de l'objectif atteint (par exemple : les rebus sont récupérés ou transformés).
  • Solutions pour atteindre le résultat final (par exemple : un système de bras à ventouses ou aspirateurs pour récupérer les rebus).

Il est important de garder les solutions pour la phase suivante de la séance de créativité (la génération de solutions), mais il faut bien revenir à chaque fois sur la qualification du résultat final (par exemple : " À quoi te serviraient les ventouses, que feraient-elles des rebuts ? À quelle situation finale vont-elles contribuer ? ").

Avantages

  • Cet outil crée tout de suite un climat positif, de succès, car le problème initial est présenté comme ayant été résolu.
  • Il permet de s'assurer que tout le monde est sur la même longueur d'onde concernant le problème à résoudre.

Précautions à prendre

  • L'utilisation d'une " baguette magique " peut déstabiliser certains participants lors d'une séance de créativité. Il faut leur expliquer que la séance continuera avec une recherche de propositions réalisables.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles