Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les processus/étapes de la créativité

Chapitre V : La sérendipité

  • Publié le 27 nov. 2017
©

Les processus/étapes de la créativité

5 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Trouver une idée magique en ne la cherchant pas



En résumé

Lorsque l'on parle de " hasard " en créativité, on introduit la notion de " sérendipité ", formulée par Horace Walpole en 1754. Ce dernier a été inspiré par un conte d'origine persane, Voyages et aventures des trois princes de Serendip, dans lequel les héros, tels des chasseurs, utilisent des indices pour décrire un animal qu'ils n'ont pas vu, pour désigner ce " don de faire par hasard des rencontres ou des découvertes heureuses ".

La sérendipité est donc l'art de découvrir par chance ou par sagacité ce que l'on ne cherchait pas en étant certain de ne pas trouver ce que l'on cherchait.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Pour Charles Darwin, la sérendipité était la " qualité qui consiste à chercher quelque chose et, ayant trouvé autre chose, à reconnaître que ce que l'on a trouvé a plus d'importance que ce que l'on cherchait ".
  • La sérendipité est un état d'esprit à cultiver, qui permet d'accueillir des idées insolites et non prévues initialement, et de détecter leur valeur intrinsèque.

Contexte

Afin que la sérendipité soit exploitée à son plein potentiel, il convient de bien définir la problématique à laquelle l'observateur souhaite répondre. La sérendipité peut survenir à tout moment dans le cadre d'une recherche créative. Il s'agit principalement de la détecter et d'en saisir la valeur sans la rejeter a priori.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Accepter le fait que certaines idées puissent être trouvées par l'intermédiaire de la sérendipité. Van Andel et Bourcier (De la sérendipité, 2009) décrivent trois chemins de sérendipité différents :

  • On trouve de manière imprévue ce que l'on ne cherche pas. Dans ce cas :

    • soit la découverte est interprétée de façon positive (sérendipité classique ou positive). C'est le cas de Pasteur et du bâtonnet microscopique, agent de la fermentation butyrique.
    • soit la découverte est manquée, au moins provisoirement (sérendipité négative). C'est le cas de la découverte du nouveau monde par Christophe Colomb.
  • On trouve enfin ce que l'on cherchait, mais par une route imprévue (pseudo-sérendipité). C'est le cas de la vulcanisation, ou de la pénicilline.
  • On trouve ce que l'on cherchait sans que la sérendipité joue un rôle quelconque (non-sérendipité). C'est le cas du bacille de la peste, ou du tombeau de Toutankhamon.
  • Vérifier que l'idée trouvée dans le cadre de la sérendipité répond bien au problème initial.
  • Méthodologie et conseils

    Le problème n'est pas tant ce que l'on cherche ou ce que l'on trouve mais la façon ou les chemins qui nous mènent à cette découverte. La recherche par sérendipité nous permet de prendre conscience des itinéraires pas nécessairement linéaires pour trouver une solution.

    Le plus difficile est d'accepter cette part " d'incertitude " qui entre forcément en jeu dans toute démarche de créativité.

    Nous pouvons tous favoriser la sérendipité lors de nos démarches de créativité, en adoptant une règle de créativité essentielle et des outils adaptés : les idées les plus étranges doivent être accueillies avec une bienveillance particulière. Il faut laisser libre cours à l'imagination, la spontanéité, la surprise et à l'inattendu.

    Avantage

    • La sérendipité constitue une ressource complémentaire à une démarche créative structurée.

    Précautions à prendre

    • Accepter qu'une idée originale ne provienne pas forcément d'un processus créatif linéaire.
    • Repérer une idée répondant au problème suppose que le problème soit clairement défini !

    François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

    NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles