Recherche
Magazine Marketing
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
Méthodologie

La formalisation des idées

Chapitre VI : Les 6 curseurs

  • Publié le 27 nov. 2017
©

La formalisation des idées

8 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Passer les idées au crible



En résumé

Les 6 curseurs permettent de réaliser une analyse objective des atouts et risques d'une idée. Ils permettent également de comparer plusieurs idées entre elles et d'orienter le choix des développements.

L'idée est analysée en regard de chaque curseur. Plus le niveau du curseur est faible, plus le risque est élevé dans le développement de l'idée. Un risque élevé permet d'orienter la mise en place d'une action de réduction du risque.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

L'analyse d'une idée par les curseurs permet :

  • de comparer et de réaliser des choix au sein d'un ensemble d'idées ;
  • de donner aux décideurs des investissements les éléments permettant d'orienter le lancement des phases de faisabilité ;
  • d'orienter les actions de faisabilité et de maquettage vers la réduction des facteurs de risques.

Contexte

L'analyse des curseurs est complémentaire de l'outil " fiche idée " dans la mesure où elle permet de définir les points forts et points faibles de l'idée développée et les actions de réduction des risques.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Réaliser une première évaluation de l'idée sur les curseurs pour faire apparaître les maillons faibles.

    • Contribution à un axe stratégique de l'entreprise : l'idée est-elle en phase avec l'une des voies d'innovation de l'entreprise ?
    • Avantage compétitif durable : l'idée est-elle difficilement copiable ou la mise sur le marché en premier vous donnera-t-elle un avantage difficile à rattraper par vos concurrents ?
    • Valeur ajoutée : l'idée apporte-t-elle des fonctionnalités nouvelles pour vos clients ou permet-elle de réduire vos coûts de production ?
    • Impact sur les méthodes de travail : la mise en oeuvre de l'idée modifie-t-elle la façon de travailler de vos équipes ou celles de vos clients ?
    • Maîtrise des technologies et des savoir-faire : maîtrisez-vous au sein de l'entreprise les savoir-faire et technologies nécessaires au développement de l'idée ?
    • Capacité à assumer l'investissement : l'idée peut-elle être développée étant donné mes capacités d'autofinancement ?
  • Identifier en quoi l'idée peut être adaptée pour passer les curseurs au vert (quitte à refaçonner l'idée). Si un curseur reste en zone rouge : proposer un plan d'action ciblé et budgété sur les démarches de faisabilité qui permettront de placer le curseur au vert (par exemple, déposer un brevet si l'idée est facilement imitable).

Méthodologie et conseils

L'analyse par les curseurs doit être objective. Une idée séduisante de prime abord peut receler des zones de risque importantes qui seront soulevées tôt ou tard par les décideurs. Les identifier et proposer des actions permet d'anticiper les réactions et d'être force de proposition pour leur développement.

On pourra superposer les courbes reprenant la position des curseurs (sur une échelle de 1 à 4 par exemple) pour différentes idées. Cela facilitera les comparaisons dans une logique de sélection.

  • Pour une meilleure efficacité et afin de comparer des choses comparables, cette analyse doit se faire sur des idées abouties répondant au problème posé.

Avantages

  • Rendre objective la valeur d'une idée et identifier les pistes qui permettront d'accroître cette valeur.
  • Identifier et définir les actions de réduction des risques liés au développement de l'idée.

Précautions à prendre

  • L'analyse par les curseurs ne permet pas de définir qu'une idée est bonne ou mauvaise dans l'absolu.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles