Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les méthodes de créativité ouverte/collective

Chapitre V : Créa 2.0

  • Publié le 27 nov. 2017
©

Les méthodes de créativité ouverte/collective

5 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Une créativité collaborative à distance



En résumé

Les communautés de pratiques regroupent des individus venant d'horizons variés, qui échangent sur une thématique commune.

Avec les outils Web 2.0, ces communautés deviennent distancielles et à géométrie variable (elles peuvent agréger de nouveaux intervenants très rapidement).

La mise en commun des ressources créatives de ces intervenants, via des modes de communication ubiquitaires, permet de créer collectivement des oeuvres artistiques ou des idées de nouveaux produits et services.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Mobiliser les ressources créatives d'une communauté virtuelle.

Contexte

Par exclusion, l'utilisation des outils du Web 2.0 est déconseillée lorsque la démarche créative nécessite d'être en contact avec des objets ou personnes, et lorsqu'il y a des enjeux de confidentialité par rapport à l'acte créatif. La réussite d'une démarche créative basée sur le Web 2.0 dépend principalement de la solidité et de l'envie de partager de la communauté de pratiques/d'intérêts qu'elle sollicite. Par rapport à ce dernier point, précisons que, selon la loi de Metcalfe, le contenu d'outils collaboratifs (Wikipédia par exemple) s'enrichit et devient plus efficace encore plus rapidement que la vitesse de croissance du nombre des contributeurs.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Amorcer la pompe avec une première base sur laquelle les internautes pourront construire.
  • Choisir les outils collaboratifs que vous allez utiliser, comme Facebook ou Twitter, et choisir la communauté la mieux adaptée pour engager l'acte créatif.
  • Poster votre base de travail sur ces outils collaboratifs.
  • Fixer les règles du jeu associées à la dimension participative : toutes les contributions sont-elles acceptées, y compris les contenus transmédias (par exemple, si votre objectif est d'écrire un ouvrage, acceptez-vous une séquence vidéo ?) ? Quelles sont les règles en termes de droits d'auteurs ?
  • Envoyer très rapidement des signaux de reconnaissance aux contributeurs qui sont alignés avec votre demande.

Méthodologie et conseils

Les sites de type 2.0 sont des sites qui invitent les internautes à créer du contenu : Wikipédia, YouTube, Pinterest, Vine... Ces sites comptent trois types d'utilisateurs :

  • les créateurs : ils créent le contenu (articles, blog, vidéos, photos...) ;
  • les consommateurs actifs : sans le créer, ils interagissent avec le contenu (commentaire, évaluation, transmission...) ;
  • les consommateurs passifs : ils se contentent de consommer les contenus, sans plus.

Selon les observations et certaines recherches, il semble que les créateurs représentent 1 % des utilisateurs de ces sites, les consommateurs actifs 9 % et les passifs 90 %. C'est là ce que l'on entend par " règle des 90-9-1 ", qu'on trouve aussi sous le nom de " règle du 1 % ", par référence au poids des créateurs.

Afin d'encourager les contributions, il est donc recommandé d'envoyer très rapidement des signaux de reconnaissance aux contributeurs alignés avec votre demande.

Avantages

  • Effet de levier important, avec la possibilité de disposer de points de vue très différents sur une thématique, et très rapidement.
  • A minima, les outils du Web 2.0 permettent de recueillir des opinions sur des premières idées.

Précautions à prendre

  • Préciser les règles du jeu concernant la répartition des droits associés à la création collective si nécessaire.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles