Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing
Méthodologie

Les techniques de rencontres forcées

Chapitre VII : La matrice de découverte

  • Publié le 27 nov. 2017
©

Les techniques de rencontres forcées

8 chapitres / 0 fiches

  • Imprimer

Créer des combinaisons


En résumé

Inventée et mise au point par Abraham Moles, la matrice de découverte est basée sur une exploitation de la logique combinatoire. Son principe de fonctionnement consiste en une analyse systématique des combinaisons possibles entre éléments, fonctions, caractéristiques d'un produit ou d'un service existant, pour identifier de nouvelles façons de le réaliser.

Par exemple, le croisement d'un moyen de transport urbain et des énergies existantes peut susciter des idées originales.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Décortiquer un problème, un produit, un service et créer des combinaisons originales, sources d'idées nouvelles.

La matrice de découverte s'appuie sur le constat que la plupart des innovations correspondent à l'utilisation originale de solutions déjà éprouvées au sein de l'entreprise ou dans d'autres secteurs d'activités. Ainsi en forçant l'analyse de combinaisons, des idées originales en réponse à un problème donné peuvent être générées. Si certaines des combinaisons identifiées correspondent à un état de l'art, d'autres beaucoup plus surprenantes vous inviteront à imaginer des solutions qui sortent des sentiers battus.

Contexte

La matrice de découverte est fréquemment utilisée pour la recherche de nouveaux produits ou services (en combinant les différents savoir-faire de l'entreprise), mais également dans des domaines tels que la veille technologique multisectorielle, la détermination de nouveaux débouchés...

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Décomposer le problème ou l'objet en éléments et/ou fonctions et/ou caractéristiques (par exemple composants, matières, fonctions).
  • Choisir les axes de la matrice (par exemple les composants en abscisse, les matières en ordonnée).
  • Construire la matrice de découverte avec les caractéristiques identifiées en abscisse et en ordonnée.
  • Recombiner les éléments de façon systématique (par exemple, le composant 1 peut-il être fait de la matière 2 ?) à la croisée de chaque ligne et colonne avec les questions suivantes :

    • Existe-t-il déjà une réponse ?
    • Si oui, peut-on imaginer des réponses plus originales et efficaces ?
    • Si non, une " fenêtre d'innovation " est ouverte.

Méthodologie et conseils

  • La qualité et l'efficacité d'une matrice de découverte résident dans le choix des caractéristiques identifiées. L'étape de constitution de la matrice est donc très importante et constitue une difficulté de cette approche.
  • Favoriser la rencontre de paramètres apparemment non pertinents entre eux, susceptibles de provoquer la surprise novatrice. L'énergie (mécanique, thermique) des piétons dans une gare ne peut-elle servir à alimenter des moyens de transports de type escalator ?
  • Ne pas hésiter à croiser des caractéristiques issues d'autres secteurs d'activité.

Avantages

  • La matrice de découverte favorise l'innovation de synthèse dans la mesure où elle permet d'explorer la combinaison de concepts existants en vue de produire de nouveaux usages ou de nouvelles fonctionnalités.

Précautions à prendre

  • Limiter le nombre de cases du tableau (problème de temps d'exploration) en globalisant les caractéristiques et éléments étudiés au sein de concepts.
  • Préparer à l'avance les axes de la matrice de découverte en posant le problème et en l'analysant dans toutes ses dimensions.

François Debois, Arnaud Groff, Emmanuel Chenevier

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles