Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Innovation

Chapitre II : Veille et prospective

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Innovation

10 chapitres / 67 fiches

La veille est une surveillance globale et intelligente de l'environnement dans le but d'identifier des informations factuelles utiles pour préparer l'avenir.

Je m'abonne
  • Imprimer

Une prise de conscience récente en France

Depuis le début des années 2000, la volonté française de rattraper le retard en matière de veille vis-à-vis notamment du Japon et des États-Unis se matérialise par plusieurs actions :

  • le soutien aux entreprises qui opèrent dans des activités stratégiques ;
  • la définition d'une réglementation sur le droit du secret des affaires ;
  • la mise en place d'une intelligence territoriale pour permettre aux PME d'accéder à des informations stratégiques.

Un besoin presque vital

Avec l'augmentation de la concurrence, l'ouverture des marchés à l'échelle mondiale, le raccourcissement des cycles de vie des produits, l'activité qui consiste à anticiper l'avenir prend une place encore plus importante. La capacité à disposer d'informations pour préparer le futur devient vitale pour continuer à se positionner sur un marché.

Une activité légale

Les activités de veille consistent à collecter des informations, à les traiter dans un cadre précis et à les diffuser. Ces informations sont disponibles auprès de différentes sources officielles. Celui qui a en charge la veille s'organise pour trouver les informations de façon légale. La veille ne relève donc en aucun cas de l'espionnage industriel.

Une activité stratégique

La veille ne se limite pas à une simple activité d'analyse de la concurrence, elle s'apparente davantage à une activité de prospective intégrant plusieurs paramètres : le marché, les clients, les fournisseurs, les tendances. L'important pour une entreprise est de deviner ce que fera le concurrent demain et pas de connaître ce qu'il fait aujourd'hui. Ce type d'informations lui permet de bâtir sa propre stratégie. La veille regroupe alors trois missions principales :

  • observer l'environnement stratégique ;
  • détecter les signaux faibles, c'est-à-dire les informations relatives à des changements qui peuvent se produire dans l'environnement ;
  • analyser les informations qui pourraient mettre en péril la stratégie d'une entreprise.

La stratégie d'une entreprise repose en effet sur une analyse fine de l'environnement dans lequel elle évolue.

Les types de veilleurs

Les entreprises peuvent être classées suivant leur degré d'investissement dans leurs activités de veille - du plus actif, appelé type " guerrier ", au moins actif, appelé " dormeur ". La veille peut s'appliquer à de l'information écrite ou orale. En fonction de ses besoins, une entreprise se dote d'une ou plusieurs ressources dédiées à la veille. Le profil du veilleur est souvent un chef de projet dont l'objectif majeur sera de donner aux experts adaptés la possibilité de travailler sur une information qu'il aura récoltée.

Il existe des sociétés futuristes chargées d'analyser l'avenir. On peut citer Business Networks ou World Future Society.

D'après D. Rouach/EAP (1996) et Hermel (2001).

Géraldine Benoit-Cervantes