Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Innovation
Chapitre IV : Innovation ouverte

Fiche 01 : Le système productif local

  • Retrouvez 4 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Innovation

10 chapitres / 67 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Partager les connaissances


En résumé

Un système productif local (SPL) est un ensemble d'organisations regroupées sur un même territoire et structurées autour d'une filière professionnelle commune.

Il s'agit d'un mode de fonctionnement particulier entre plusieurs types d'acteurs (grandes entreprises, PME, universités, consommateurs) : indépendants juridiquement mais qui coopèrent sur un même domaine.

Le SPL est donc un outil de partage de connaissances via un réseau humain organisé. Il catalyse l'innovation, stimule la R & D, renforce les interactions entre les acteurs d'un même bassin d'emploi.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Rassembler, sur une même zone géographique et dans une branche d'activité spécifique, une masse critique de ressources et de compétences procurant à cette zone une position-clé dans la compétition économique mondiale.

Contexte

Le contexte économique actuel utilise des matières premières particulières que sont l'éducation, l'information, le savoir-faire, la créativité.

Le développement d'un SPL dans une zone géographique est fondé sur la compétence, et non plus comme par le passé sur les ressources naturelles.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Repérer l'existence d'un SPL dans votre domaine d'activité.
  • Analyser les types d'acteurs impliqués dans le SPL (universités, PME, institutions...).
  • Solliciter l'acteur le plus pertinent en fonction de votre projet d'innovation (une université pour établir un contrat de recherche, un fournisseur pour sous-traiter un développement ou une étude).
  • Si vous démarrez une activité, décider d'installer des locaux dans la zone géographique du SPL relatif à votre domaine professionnel contribue à la réussite.

Méthodologie et conseils

En fonction de la nature de votre projet d'innovation : recherche d'innovation fondamentale, industrielle ou d'usage, vous pouvez utiliser différents types de SPL : les technopoles (valleys), les grappes industrielles (clusters), les districts. Ces trois SPL se différencient par les types d'acteurs et la nature des échanges de connaissances entre eux.

Dans la technopole, l'apport scientifique est généré par la combinaison des expertises apportées par les universités, les centres de recherche et les infrastructures scientifiques. Une technopole produit une main-d'oeuvre qualifiée et apporte un appui technologique important. La connaissance échangée au sein d'une technopole est le savoir, elle génère des innovations fondamentales comme le laser par exemple.

Dans la grappe industrielle, la connaissance échangée concerne les technologies, les brevets, les standards. Elle est le siège de l'innovation industrielle en développant la création de nouveaux produits, services, procédés. C'est la rencontre du savoir-faire technologique maîtrisé par les PME avec les exigences des spécifications imposées par les grandes entreprises.

Le district constitue un rassemblement spontané de petites structures, fondé sur la tradition, la culture d'une zone géographique. Par exemple, le district de Carpi en Italie, spécialisé dans le textile et l'habillement, regroupe deux mille entreprises se répartissant la commercialisation, la confection, l'emballage, la coupe... Le district génère des innovations d'usage.

Avantages

  • Le SPL génère de la créativité par les échanges entre les acteurs.
  • Il y a plusieurs modes pour bénéficier de la richesse d'un SPL : partenariats fournisseur, contrats de recherche...

Précautions à prendre

  • Exercer une veille régulière sur l'émergence des nouveaux SPL et leur localisation au niveau mondial.

Géraldine Benoit-Cervantes