Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Innovation
Chapitre IX : Pilotage du développement

Fiche 02 : L'analyse de risque

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Innovation

10 chapitres / 67 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

La fiche de risque


En résumé

Les risques potentiels dans un projet sont étudiés au travers d'une analyse de risques. Pratiquée au démarrage du projet par le chef de projet, l'analyse vit tout au long de son déroulement.

On appelle risque un événement possible dans le cadre du projet dont on peut évaluer la probabilité d'apparition et la gravité. Les conséquences modifient le déroulement prévu du projet.

Les risques naissent avec la nouveauté et la complexité du projet. L'analyse de risques est un incontournable dans la maîtrise du processus d'innovation.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Anticiper les dérapages éventuels qui perturberaient le respect des objectifs du projet.
  • Minimiser l'impact des conséquences des risques sur le projet.

Contexte

L'analyse de risque se pratique au démarrage du projet. Elle s'appuie sur les premières analyses effectuées au cours de l'étude de faisabilité. Elle se formalise au moment de la rédaction de la charte projet puis va évoluer en fonction des événements qui surviennent au gré de l'avancement du projet.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Reprendre les éléments de l'étude de faisabilité.
  • Imaginer tous les événements qui pourraient entraver le bon déroulement du projet.
  • Évaluer qualitativement la probabilité d'apparition de chaque risque ainsi que sa gravité s'il survient (utiliser une échelle de 1 à 5, 5 étant réservé au niveau le plus élevé).
  • Identifier les risques " dangereux " (ceux à forte gravité et à forte probabilité).
  • Rédiger des fiches de risques pour ces risques-là.
  • Mettre à l'ordre du jour des réunions d'avancement projet un point sur les risques.

Méthodologie et conseils

Réaliser une analyse de risques sert déjà à éliminer la majeure partie des risques par le simple fait de les prendre en compte dans l'organisation et la planification du projet.

L'identification des risques nécessite la présence des membres de l'équipe projet et éventuellement de quelques experts pour garantir une certaine exhaustivité. Elle se fait soit au travers d'un brainstorming, soit avec une cheklist type élaborée à partir du retour d'expérience des projets précédents.

Elle ne doit pas se limiter aux risques techniques sur l'objet même du projet (le produit à développer, le service à mettre au point, le process à mettre en oeuvre) mais elle prend également en compte d'autres types de risque comme les risques de nature organisationnelle (les ressources en interne sont-elles suffisantes pour amortir la charge de travail associé au projet), ou financière (par exemple, l'amortissement d'un investissement en fonction du chiffre d'affaires généré par le résultat du projet).

La fiche de risques contient les éléments suivants :

  • la description du risque ;
  • l'évaluation qualitative de la probabilité d'apparition et de la gravité en cas d'apparition ;
  • les actions possibles pour réduire l'impact du risque (une action de secours minimise la gravité, une action de prévention réduit la probabilité et/ou la gravité) ;
  • le budget nécessaire pour lever le risque ou limiter ses conséquences ;
  • le type d'impact : répercussion du risque sur les objectifs du projet (performance, coût ou délai, voire sur plusieurs en même temps).

Avantages

  • L'analyse des risques permet d'anticiper les difficultés et de les résoudre sans être dans l'urgence.

Précautions à prendre

  • Les actions décidées pour réduire les risques doivent toujours privilégier le meilleur compromis pour respecter les objectifs du projet.
  • Étendre l'analyse aux activités sous-traitées pour les mettre sous contrôle.

Géraldine Benoit-Cervantes