Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Innovation
Chapitre VI : Tri des idées

Fiche 02 : La matrice de priorisation

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Innovation

10 chapitres / 67 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Positionnement des instances et des méthodes de priorisation

En résumé

La matrice de priorisation mentionne les méthodes possibles et les instances humaines utiles pour évaluer une idée innovante. Elle se représente par un graphique comportant deux axes :

  • la capacité d'analyse (de l'analyse à l'intuition) ;
  • l'origine de l'innovation (de " market pull " à " techno push ").

Le niveau et la nature des incertitudes sur les idées d'innovation guident sur le type de méthodes à mettre en oeuvre et d'instances à solliciter pour évaluer les idées.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Sélectionner des idées ou prioriser des idées entre elles lorsqu'il existe encore de nombreuses incertitudes autour de ces idées.

Contexte

L'innovation amont est un moment privilégié pour utiliser la matrice de priorisation. Elle sert aux créateurs pour évaluer les idées les plus prometteuses et aux comités de décision pour sélectionner les idées à faire avancer dans le pipeline de l'innovation.

Le recours à cette matrice est d'autant plus justifié que vous recherchez des innovations de type " rupture ".

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Identifier les différents outils et les différentes instances humaines disponibles dans votre entreprise pour évaluer les idées.
  • Positionner les outils et les instances sur la matrice de priorisation.
  • Analyser la répartition des méthodes de priorisation des idées et celle des instances humaines dans les quatre quadrants de la matrice.
  • Ajuster les méthodes et les instances humaines pour couvrir les quatre quadrants et accéder ainsi aux différents types d'innovation.

Méthodologie et conseils

Le choix des concepts ne doit pas se faire trop vite au risque d'éliminer trop tôt des concepts prometteurs.

Le contexte dans lequel les idées sont émises va guider leur mode de sélection. Il dépend de deux facteurs majeurs : l'origine de l'innovation et la capacité d'analyse de l'idée :

  • l'origine de l'innovation : vient-elle de la technologie imaginée par des hommes R & D (techno push), ou est-elle issue d'un besoin identifié sur le marché par les équipes marketing (market pull) ?
  • la capacité d'analyse : le marché est-il connu, les clients sont-ils identifiés, les études sont-elles possibles ?

Quelle que soit la nature d'une idée, il est préférable de l'évaluer suivant au moins deux méthodes très différentes avant de la retenir ou de l'éliminer.

Un produit disponible sur le marché est le fruit d'une multitude d'idées provenant à la fois des hommes marketing, des hommes techniques et bien d'autres individus qui ont été en relation avec ces idées. C'est pourquoi dans la phase de sélection des idées on recherche aussi la pluridisciplinarité des évaluateurs.

La sélection des idées et leur priorisation est une étape importante car elle impacte l'évaluation et l'allocation des ressources nécessaires sur les différents projets innovants qui en découlent.

Dans le cas où une idée est difficilement évaluable, mieux vaut décider de l'évaluer plus tard dans le processus lorsqu'elle sera plus mâture.

Avantages

  • La réalisation de la matrice permet de diagnostiquer ses méthodes de priorisation.
  • Choisir une méthode en fonction de l'origine de l'innovation.

Précautions à prendre

  • Expliquer le choix d'une méthode ou d'une instance à partir de la matrice complète pour justifier un type d'évaluation plutôt qu'une autre.

Géraldine Benoit-Cervantes