Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Innovation
Chapitre I : Compétences et organisation humaine

Fiche 09 : La communauté de pratiques

  • Retrouvez 9 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Innovation

10 chapitres / 67 fiches

  • Imprimer

Brasser les expériences et les connaissances


En résumé

La communauté de pratiques est un regroupement d'individus venant d'horizons variés qui échangent sur une thématique commune.

Multiculturelle et multi-métier, elle se met en place au sein de l'entreprise sous l'impulsion de la direction générale qui agit en tant que sponsor.

Elle est associée à une volonté de faire partager les expériences et les connaissances disponibles.

Elle est au coeur de la rencontre des deux approches de l'innovation : le market pull et le techno push.

Elle constitue une pratique transversale efficace dans les structures éclatées.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Faciliter les échanges d'idées entre des collaborateurs.
  • Décloisonner l'entreprise à plusieurs niveaux : les services, les fonctions, les métiers, les zones géographiques, les branches d'activité.
  • Manager les connaissances de l'entreprise.

Contexte

Les communautés de pratique s'utilisent comme source d'alimentation du processus d'innovation amont. Elles se mettent en place une fois la phase exploratoire bien avancée.

Elles sont pilotées par le responsable innovation qui dispose d'une vision globale de l'innovation c'est-à-dire depuis l'émergence des idées jusqu'à la mise à disposition sur un marché ou la mise en oeuvre en interne.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Identifier les thèmes possibles pour créer une communauté en s'appuyant sur :

    • les axes stratégiques de l'entreprise,
    • l'état du portefeuille d'innovation.
  • Soumettre les thèmes aux décideurs pour en retenir trois ou quatre.
  • Identifier un pilote pour animer la communauté (le plus souvent le responsable innovation en binôme avec un expert du thème).
  • Constituer les membres de la communauté (mixer les profils en intégrant à la fois des personnes du marketing, de la R & D, des vendeurs...).
  • Organiser des rencontres physiques entre les membres : par exemple un séminaire annuel général de deux ou trois jours à base d'ateliers thématiques, de présentation formelle, de posters, dans le but d'identifier des sujets d'intérêt commun qui pourront donner naissance à des projets.
  • Adosser les rencontres physiques avec un système de relais d'informations autoporteur : par exemple avec un espace collaboratif permettant de partager des activités de veille, des référentiels techniques, des informations réglementaires, des données d'analyse de la concurrence.

Méthodologie et conseils

Présenter la communauté de pratiques comme un moyen de rapprocher facilement des opportunités de marché avec des capacités technologiques : par exemple, elle permet aux commerciaux de prendre connaissance des technologies disponibles au sein d'une structure ou à des chercheurs de bâtir leurs programmes de recherche en fonction des besoins émergents à couvrir pour accroître les débouchés potentiels.

La mise en place d'un compte analytique spécifique pour les réunions des communautés de pratique permet de donner de la valeur à cette activité et de faciliter la présence des collaborateurs.

Avantages

  • La communauté de pratiques est une instance de partage formalisée.
  • C'est un signe fort de la volonté de brasser les différentes visions métier.
  • Elle génère de l'intelligence collective et favorise l'émergence des projets innovants.

Précautions à prendre

  • Démarrer la mise en place des communautés en douceur en lançant une communauté " pilote ", puis déployer ce mode de fonctionnement sur plusieurs thèmes.
  • Communiquer régulièrement sur les résultats des communautés.

Géraldine Benoit-Cervantes

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu