Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Innovation
Chapitre V : Créativité

Fiche 04 : La séance de créativité

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Innovation

10 chapitres / 67 fiches

  • Imprimer

Les étapes d'une séance


En résumé

La séance de créativité est une modalité de création. Elle peut faire l'objet de plusieurs réunions successives. Elle regroupe plusieurs étapes :

  • l'échauffement ;
  • la pose du problème ;
  • la production et le tri d'idées ;
  • la recherche et le tri de concepts.

Elle permet de reproduire artificiellement le processus aléatoire de la découverte mais de façon accélérée pour imaginer le maximum d'idées en un minimum de temps.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Faire émerger des idées puis des concepts.

Contexte

La séance de créativité s'utilise dans l'innovation amont pour trouver des nouveaux concepts.

Dans l'innovation aval, elle sert à trouver des idées pour améliorer la valeur des produits ou des services (conserver une fonctionnalité mais en limitant les coûts) ou à résoudre les problèmes rencontrés par l'équipe projet dans le pilotage du projet.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Écrire le problème à résoudre en toutes lettres sur un support visible en permanence par tous.
  • Poser les règles de la créativité (cf. outil 39, brainstorming).
  • S'échauffer avec des exercices ouvrant l'esprit (cf. outil 32, échauffement).
  • S'imprégner du problème à résoudre.
  • Reformuler le problème sous une forme ouverte propice à la créativité.
  • Produire des idées en passant successivement par des phases de divergence et de convergence.
  • Trier les idées et évaluer leurs potentiels (rédiger des fiches idées).
  • Rechercher des concepts à partir des idées émises (rédiger des fiches concept).
  • Sélectionner les concepts les plus prometteurs.
  • Préparer la mise en oeuvre des concepts : bâtir un plan d'action définissant les analyses de faisabilité à réaliser, les personnes à impliquer, les études à lancer.

Méthodologie et conseils

L'imprégnation permet à chaque participant de s'approprier le problème à résoudre et d'en donner sa perception. Cette étape génère des angles d'attaque différents pour résoudre le problème. Un moyen simple est de demander à chaque participant de noter sa définition spontanée du problème. Les différentes définitions sont ensuite partagées pour identifier des axes de recherche pour la phase de production d'idées. Il est important que chacun s'exprime pour amorcer le travail créatif.

La pose du problème (imprégnation + reformulation) est d'autant plus longue que le problème initial est complexe et flou. L'important est de reformuler le problème sans ambiguïté de compréhension. Elle peut nécessiter d'explorer des données de la concurrence ou des informations internes à l'entreprise pour clarifier le contexte et l'origine du problème.

L'émergence des concepts émane souvent du regroupement ou du croisement de plusieurs idées. Ils doivent être formulés concrètement pour permettre de visualiser le résultat final.

La phase d'évaluation et de tri peut s'avérer longue si le nombre d'idées et de critères de choix est élevé.

Avantages

  • La séance de créativité permet de cadencer le travail créatif et d'utiliser l'énergie d'un groupe.
  • C'est un outil rassurant car il donne une vision maîtrisée et structurée de la créativité.

Précautions à prendre

  • Associer des durées repères pour chaque étape : en particulier ne pas diverger trop longtemps au risque d'avoir du mal à converger.
  • L'animateur doit identifier à l'avance une ou deux méthodes possibles pour chaque étape afin de fluidifier le travail de production des idées.

Géraldine Benoit-Cervantes

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu