Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Innovation

Chapitre VI : Tri des idées

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Innovation

10 chapitres / 67 fiches

Mieux vaut choisir stratégiquement quelques projets qui seront menés jusqu'au bout, plutôt que de démarrer une multitude de projets qui consommeront des ressources et du temps sans aboutir à un résultat tangible.

  • Imprimer

À l'issue de l'innovation amont, le portefeuille d'innovation est constitué. Il vise à répondre à la stratégie de l'entreprise, à prévoir les ressources nécessaires à la mise en oeuvre des développements et évite de disperser les efforts.

Le responsable innovation se voit souvent confier la responsabilité du pilotage du portefeuille. Il est alors confronté à la problématique du tri des idées et des concepts possibles.

Le dilemme du tri

L'objectif est de garder les bonnes idées et d'éliminer les mauvaises, sans passer à côté des idées " géniales ".

Le tri se fait en plusieurs étapes pour permettre aux idées de maturer et pour limiter les risques de mauvais choix. Le tri porte d'abord sur les idées, puis sur les concepts. Dans la phase amont du processus d'innovation, une multitude d'idées se côtoient et vont s'enrichir mutuellement, en se cumulant, en se transformant ou en s'éliminant au profit d'une autre idée meilleure.

À l'issue des séances de créativité, un premier choix de type ABC est réalisé pour élaguer et se concentrer sur les idées les plus prometteuses dans un horizon de temps attendu. Les idées de type A sont les plus farfelues, elles ont apporté de la richesse de réflexion mais ne sont pas exploitables en tant que telles dans l'activité de l'entreprise. Les idées de type B sont intéressantes mais dans un horizon à long terme, elles peuvent par exemple servir à alimenter un plan de développement stratégique à trois ou cinq ans. Les idées de type C sont les plus prometteuses dans un horizon de temps court. À l'issue de ce premier tri, le pipeline de l'innovation se remplit sur plusieurs horizons de temps. Pour les innovations les plus " décapantes ", la pertinence du choix va beaucoup dépendre de la clarté de la stratégie de l'entreprise en matière d'innovation et de la connaissance des tendances futures.


Se donner toutes les chances de déceler la " perle "

Sélectionner les idées à transformer en projet est une tâche difficile car les incertitudes associées aux idées en phase amont réduisent l'objectivité et la rigueur nécessaires aux activités de tri et de sélection.

Les méthodes classiques de cotation des idées suivant différents critères mesurables sont utiles mais elles ne sont pas toujours applicables à toutes les idées et tous les contextes. Il est souvent nécessaire de mixer plusieurs méthodes de tri, de prendre plusieurs angles d'attaque pour être sûr de faire le bon choix. En cas de doute sur une idée, il vaut mieux accepter de prendre plus de temps pour explorer l'idée en profondeur afin d'éviter de la " tuer " trop vite. Une fois les innovations développées et disponibles pour le client, les personnes impliquées dans l'innovation font souvent le constat suivant : heureusement que nous avons cru dans cette idée car il était difficile au démarrage de préfigurer ce qu'elle allait devenir !

Le recours à des instances de décision sous forme de comité est un moyen efficace de pouvoir explorer le potentiel d'une idée sous plusieurs angles et d'augmenter les chances de faire le bon choix.

Géraldine Benoit-Cervantes

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu