Méthodologie

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail
Chapitre VI : En pleine conscience dans ses activités

Fiche 08 : La proportion

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail

8 chapitres / 56 fiches

  • Imprimer

Trouver la bonne proportion


En résumé

La proportion définit la quantité ou l'intensité de l'énergie que nous mettons dans tous les aspects de notre vie, dont professionnelle. Un excès ou un surplus d'énergie dans une activité crée emportement, débordement, etc. À l'inverse, ce sont des manifestations atones ou peu visibles. La proportion n'est ni le trop, ni le pas assez, mais le juste investissement, le juste équilibre. La présence attentive nous y mène instant après instant.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

La proportion nous apporte un équilibre intérieur, une plus grande sérénité et régule notre énergie. Par la pleine conscience, nous pouvons observer et réguler la proportion entre l'investissement nécessaire à une activité et notre investissement intérieur.

Contexte

Cet outil peut s'utiliser quand nous ressentons un déséquilibre global. Nos observations sont toujours contextuelles, mais d'une situation tendue à une situation plus sereine, nos tendances à la proportion ou à la disproportion portent souvent sur les mêmes sujets.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Par l'attention au présent, sur une semaine, observez la proportion que vous consacrez à vos activités. Chaque soir attribuez une note avec des + ou des - aux points suivants (ajustez la liste à vos besoins) :

  • Proportion dans les objectifs : ceux que nous nous donnons ou que nous donnons aux autres, plus ou moins atteignables, avec plus ou moins de tension.
  • Proportion dans la nourriture : nous restreindre, ou manger plus que nécessaire, manger plus ou moins équilibré, manger vite ou délier l'heure du repas.
  • Proportion émotionnelle : dans nos émotions négatives comme positives, dans nos relations avec les autres, plus ou moins possessives.
  • Proportion pro/perso : activités pro à la maison, activités perso au travail ou débordement unilatéral de l'un sur l'autre.
  • Proportion dans la motricité : gestes parasites, être trop statique, trop parler ou parler fort.
  • Proportion dans l'investissement : perfectionnisme extrême ou s'investir avec moins de tensions tout en étant engagé.
  • Proportion dans le temps : le juste temps consacré selon les priorités, partir et arriver à l'heure, savoir s'arrêter et rentrer chez soi.
  • Enfin, proportion entre être et faire : notre état interne en comparaison avec toutes nos activités.

Faites la synthèse en fin de semaine et donnez-vous des objectifs simples.

Méthodologie et conseils

Le plus souvent, nous manquons nous-même de proportion dans notre comportement. Est-ce vraiment nécessaire d'être si fatigué à la fin de notre semaine de travail ? Ponctuellement, c'est explicable ; en permanence, c'est la preuve d'une disproportion. Nous pouvons observer que l'origine de notre manque d'équilibre n'est pas unique et que tout fonctionne en structure : vie extérieure et vie intérieure, vie pro et vie perso.

Écoutons ce que nous nous disons intuitivement : " Il faut que je fasse moins de... ", ou " Il faut que j'arrête de... ".

Pour ajuster notre proportion dans nos activités, nous pouvons réserver la perfection à ce qui est vraiment nécessaire, déléguer, reporter, abandonner, faire autrement mais tout aussi bien, se faire aider, faire plus vite, utiliser le refus constructif... Avec comme point de repère interne d'être présent, ici et maintenant.

Avantages

  • Permet d'observer ses activités consommatrices d'énergie et de rééquilibrer vie externe/vie interne, pro et perso, faire et être.

Précautions à prendre

  • Évitez le blâme ou l'autosatisfaction.

Sylvie Labouesse, Nathalie Van Laethem

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu