Méthodologie

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail
Chapitre I : En pleine conscience, ici et maintenant

Fiche 03 : Le rappel à soi

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail

8 chapitres / 56 fiches

  • Imprimer

Revenir à soi pour une plus grande tranquillité



En résumé

Le rappel à soi est une technique qui permet de revenir " chez soi ", dans la sensation de son corps. Nos activités quotidiennes sont principalement tournées vers l'extérieur, et nous avons tendance à " partir avec ", comme si nous sortions de notre corps. Résultat : nous nous oublions nous-mêmes très souvent dans la journée. Qui n'a pas laissé passer l'heure du déjeuner, tellement concentré sur son travail ? Pourtant, le corps envoie des impulsions, produisant la sensation de faim. Ne pas les percevoir, ou les nier, produit des tensions. Pour éviter cela et s'apaiser, il faut se rappeler à soi.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Par le rappel à soi, nous sommes incités à pratiquer l'attention en pleine conscience une à plusieurs fois par jour. Cela nous permet de vivre pleinement chaque moment, détendu, avec la juste énergie et sans bruit parasite.

Contexte

Le rappel à soi est invisible de l'extérieur et s'insère dans tout acte du quotidien. Il est particulièrement utile lors de situations nouvelles, dans les situations tendues, ou de blocage.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Se rappeler à soi, c'est se rappeler d'être attentif au moment présent :

  • Rappel à soi par un objet externe. Pour se rappeler à soi, nous pouvons utiliser une couleur et positionner un objet de cette couleur sur notre poste de travail, comme un bouchon de bouteille rouge. Puis, tout en regardant l'objet en question, prêter attention au moment présent par l'attention simple pour l'associer à la vue du bouchon rouge. L'exercice répété plusieurs fois permet d'associer " bouchon rouge - attention au présent ". À chaque fois que nos yeux se posent sur le bouchon, le rappel à soi s'impose de lui-même.
  • Rappel à soi par un objet interne. Pour s'apercevoir que nous ne sommes pas attentifs à ce que nous vivons à l'intérieur de nous-même, notre principal indicateur est l'intensité de nos tensions corporelles : elles nous rappellent à l'ordre quand elles dépassent un seuil de tolérance - tensions musculaires dans les épaules, mâchoires serrées, maux de tête, douleur à l'estomac, apnée liée au stress, etc. Régulièrement dans la journée, que nous soyons en train de marcher, en réunion, ou à notre poste de travail, nous devons nous poser cette question : " Comment suis-je dans mon corps à l'instant même ? " et détendre nos tensions corporelles.
  • Néanmoins, la meilleure des pratiques pour l'éveil est le rappel à soi intentionnel, sans dépendance à un objet externe ou interne, mais par un acte de conscience, pratiqué plusieurs fois par jour.

Méthodologie et conseils

Tout objet peut être utilisé pour le rappel à soi : une pomme, une fleur, une couleur, une alerte sur son smartphone, etc. Nous pouvons détendre nos tensions corporelles en utilisant notre respiration, ou encore en adoptant une nouvelle position corporelle dans laquelle notre énergie va pouvoir circuler de façon fluide dans notre corps, assis le dos droit et détendu, avec les deux pieds au sol, par exemple, ou encore en réalisant un relax flash (voir outil 10).

Avantages

  • Le rappel à soi répété plusieurs fois par jour permet d'accroître le niveau d'éveil : la prise de recul améliore la lucidité face aux situations de la vie quotidienne.

Précautions à prendre

  • Attention à ne pas tomber dans une approche magique avec le bouchon rouge ou en positionnant des grigris un peu partout. Pour favoriser l'éveil, la meilleure démarche est bien de se rappeler d'être attentif de façon intentionnelle.

Sylvie Labouesse, Nathalie Van Laethem

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu