Méthodologie

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail

Chapitre III : En Pleine conscience de ses émotions

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail

8 chapitres / 56 fiches

  • Imprimer

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé.

Voltaire

Les émotions, mais qu'est-ce donc ?

Nous appelons " émotions " tout ce qui est de l'ordre des sentiments, des états d'âme, ou encore des passions. Nos émotions sont la joie, le bonheur, la peur, l'amour, la colère, etc. Sans toujours le paraître, nous sommes en permanence dans un état émotionnel particulier, plus ou moins intense, mais bien réel. Même quand nous dormons, nos rêves sont teintés d'émotions : nous pouvons y ressentir de la peur car par exemple, nous tombons dans un précipice, et nous nous réveillons angoissés ; nous pouvons y vivre une joie immense car, par exemple, notre enfant a réussi un examen. Il en est de même dans notre quotidien : nos émotions, même neutres, nous habitent en permanence, et heureusement. C'est ce qui nous rend " humains ".

Nos émotions se manifestent différemment selon notre éducation. Par exemple, dans certaines tribus africaines, la mort est célébrée par une fête joyeuse ; dans d'autres régions, elle est vécue avec une profonde tristesse. Les émotions sont en nous. Elles peuvent être stimulées à partir de l'extérieur, via une situation, par exemple une fête, ou bien avec une personne, par exemple un collègue que nous apprécions et dont le contact est agréable, ou encore en regardant un objet, comme une statuette ou la tasse " I Love Paris " posée sur notre bureau et offerte par un ami cher. Elles peuvent aussi être stimulées à partir de l'intérieur, par exemple avec un souvenir de réussite d'un projet, et le plaisir d'en avoir été félicités.

Les émotions et le monde de l'entreprise

Les relations humaines dans l'entreprise sont une de ses dimensions essentielles. Elles contribuent à l'ambiance générale et en conséquence, à la productivité. Quand les personnes s'y sentent bien, elles travaillent mieux. Ce facteur humain est fortement conditionné par nos émotions, d'où l'intérêt d'intégrer notre fonctionnement émotionnel. Exprimer ses émotions, ce que l'on ressent dans une situation donnée dans le monde professionnel n'est pas aisé, voire reste encore tabou, selon les contextes. Et pourtant, c'est souvent en exprimant nos émotions que nous les transformons.


Se connaître soi-même, c'est aussi reconnaître ses émotions

Les émotions modifient les autres activités de notre être ; par exemple, si nous sommes en colère, nous avons du mal à raisonner de façon objective, de même si nous sommes passionnés par une situation ; ou encore, il arrive qu'en étant choqués par un événement, nous tombions malades : c'est une réaction psychosomatique. Nous ne pouvons manier nos émotions par la voie de la pensée. L'important avec nos émotions, c'est donc de les gérer, de les intégrer. Car tel un cheval sauvage, leur particularité est leur instabilité, qui provoque l'ambiguïté et la contradiction de notre comportement. Elles pilotent alors notre conduite sans aucune rationnalité. Gérer nos émotions passe par les reconnaître, les proportionner, et les transformer, pour un seul objectif : être bien avec ses émotions pour être bien dans sa peau.

Sylvie Labouesse, Nathalie Van Laethem

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu