Méthodologie

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail
Chapitre VIII : En pleine conscience de Son équilibre perso/pro

Fiche 02 : La déconnexion/reconnexion

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail

8 chapitres / 56 fiches

  • Imprimer

Gérer les transitions en pleine conscience



En résumé

La déconnexion/reconnexion est une notion créée par les auteures pour désigner l'instant du passage d'une activité à l'autre, d'un lieu à l'autre, d'une relation à une autre... Lorsqu'après une journée de travail, nous passons la porte de chez nous, nous avons encore à l'esprit les activités de la journée, les échanges entre collègues et nous ne sommes pas tout à fait présents.

La notion de déconnexion/reconnexion permet de franchir la porte de chez nous en pleine conscience, présents à soi et ouverts aux nouvelles situations.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Qui n'a pas eu l'impression de courir sans arrêt de projet en projet, de réunion en réunion sans s'être totalement débranché du précédent moment ? Qui ne s'est pas retrouvé au bureau le lundi en pensant encore à son week-end et qui ne s'est pas retrouvé en congés tout en pensant à son travail ? La déconnexion/reconnexion nous permet de nous reconnecter au moment présent alors même que nous changeons de lieu ou d'activité.

Contexte

Toutes les transitions éphémères que nous vivons : partir de chez soi pour aller au travail, prendre les transports en commun ou sa voiture, passer d'une réunion à un rendez-vous, passer de la pause déjeuner à son bureau, passer d'une discussion à une autre, rentrer chez soi...

Comment l'utiliser ?

Étapes

1.Vous venez d'éteindre votre ordinateur, vous vous levez pour prendre votre manteau et vous vous apprêtez à quitter votre bureau pour rentrer chez vous. Vous avez à peine pris le temps de souffler, car sans doute êtes-vous en retard ? La journée a été dense... tellement d'ailleurs que vous l'avez encore en tête. Stop !

2.Juste un instant : inspirez un grand coup, gonflez votre abdomen, vos poumons, sentez l'air dans votre gorge et... soufflez, soufflez. Renouvelez l'exercice s'il vous fait du bien. Sentez votre corps de la tête au pied, nourrissez-vous de votre sensation d'être, d'être là, uniquement là et regardez autour de vous : c'est juste votre lieu de travail et vous le quittez. Restez présent à votre sensation, à votre être et non plus à ce que vous devez faire. Votre être traverse les couloirs, franchit la rue, roule en voiture ou en vélo, puis rentre chez lui et passe la porte. Si nécessaire : prenez une grande inspiration, sentez l'air à nouveau et soufflez, renouez avec vos sensations et votre être, ne vous attardez pas sur les pensées du passé ou sur celles du futur.

3.Renouvelez cet exercice chaque fois que vous vous apercevez que des pensées, images ou discussions du moment précédent traînent encore dans votre esprit.

Méthodologie et conseils

Il s'agit de renouer avec sa sensation d'être, là à cet instant, tout simplement. En emplissant ses poumons d'air, on vide son esprit de toutes les pensées qui l'occupaient, on allège les émotions et sentiments liés à la journée qui vient de se terminer. L'action de souffler détend les tensions musculaires et viscérales liées à la journée passée. Ainsi, la déconnexion/reconnexion se vit comme une expérience de l'instant présent.

Avantages

  • La profonde inspiration d'air et le souffle sont des appuis pour se reconnecter au présent et à soi-même.
  • Cet exercice ne prend pas de temps, il s'intègre parfaitement dans la vie quotidienne, particulièrement lors des passages et transitions.

Précautions à prendre

  • Bien penser à faire le vide dans son esprit pendant que l'on inspire et souffle et se centrer sur ses sensations.

Sylvie Labouesse, Nathalie Van Laethem

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu