Méthodologie

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail
Chapitre I : En pleine conscience, ici et maintenant

Fiche 04 : Le Stop interne

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Pleine conscience au travail

8 chapitres / 56 fiches

  • Imprimer

Je prends une photographie de mon état intérieur et je me détends



En résumé

Le Stop interne est l'action de s'arrêter quelques secondes sur ce qui se passe en nous-même. Tel un arrêt sur image avec la télécommande de notre téléviseur, nous nous disons " Stop ! " pour prendre une photographie de notre état intérieur. Nous pouvons alors observer nos tensions corporelles, nos émotions, et notre activité mentale, qui brouillent notre perception du moment présent. L'objectif est de détendre ces tensions et de libérer l'énergie qu'elles consomment inutilement. Le Stop nous fait revenir dans le présent, avec une meilleure disponibilité. Il peut être physique ou mental ou les deux.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Le Stop interne est un des outils de rappel à soi. Il permet d'arrêter toute notre mécanique mentale et de reprendre contact avec le moment présent pour une plus grande lucidité et une meilleure efficience (rapport entre ce que nous faisons et l'énergie dépensée).

Contexte

Le Stop interne s'utilise dès que nous nous apercevons que nous sommes éloignés mentalement de la réalité ; il se pratique à tout moment de la journée, seul ou en présence d'autres personnes, en marchant, en pleine réunion, en pleine activité quelle qu'elle soit. Si nous sommes seuls, nous privilégierons le Stop physique. Si nous sommes avec d'autres personnes, nous utiliserons le Stop intérieur.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Plus que des étapes, il s'agit de deux approches possibles : le Stop intérieur silencieux et le Stop physique. Dans les deux cas, l'exercice commence par prononcer le mot " Stop " dans notre tête et par le faire (s'arrêter dans ce que nous faisons).

  • Le Stop intérieur silencieux
  • Il est certain que si nous sommes sur le chemin d'une réunion avec des collègues, nous préférerons le Stop intérieur, plus discret que le Stop physique. Le Stop intérieur consiste à " s'arrêter intérieurement ", sans s'immobiliser physiquement, en continuant à réaliser notre activité du moment. Observer les pensées qui nous occupent, les arrêter doucement ; puis observer nos émotions et s'appuyer sur la respiration pour se détendre dans la zone du plexus solaire ; enfin, observer nos tensions physiques et les détendre.

  • Le Stop physique
  • Nous parlons de Stop physique car nous sommes physiquement arrêtés. Dans un moment où nous sommes seuls, il consiste à s'arrêter et s'immobiliser dans la posture physique dans laquelle nous nous trouvons à l'instant où nous nous disons " Stop ", même si elle est inconfortable. Par exemple, en sortant de notre domicile le matin et en marchant sur le chemin pour attraper le train, ou jusqu'à notre voiture, ou encore dans les couloirs en allant porter un dossier à un collègue. Une fois immobilisés, sans bouger un cil, comme pour le Stop intérieur, nous observons nos pensées, nos émotions, nos tensions physiques, et nous les détendons, pour revenir dans un moment présent plus serein.

    Méthodologie et conseils

    L'avantage du Stop physique est de transférer l'énergie utilisée par l'activité que nous étions en train de réaliser, sur l'observation de ce qui se passe en nous, de prendre un temps pour nous plus qualitatif. Il peut être moins fréquent à pratiquer. Le Stop interne, quant à lui, est une alternative à consommer sans modération.

    Avantages

    • Le Stop permet de constater ses tensions physiques et mentales, ainsi que ses émotions, et de les détendre afin de recouvrer une disponibilité intérieure pour une meilleure efficience.

    Précautions à prendre

    • Pendant nos observations, il est important de voir ce qui se passe en nous sans jugement : ça n'est pas bien ou mal d'avoir telle pensée, ou d'avoir telle émotion, ou des tensions physiques ; l'objectif est de se détendre et de revenir dans le moment présent.

    Sylvie Labouesse, Nathalie Van Laethem

    Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
    rédactrice en chef

    La Lettre de la Rédac

    Chaque matin, l'essentiel de l'actu