Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du chef de produit

Chapitre IX : Chef de produit, promoteur

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 4 juil. 2016
©

La boîte à outils du chef de produit

10 chapitres / 61 fiches

" Personne ne compte le nombre de pubs que vous faites ; on ne se souvient que de l'empreinte que vous laissez. " William Bernbach, publicitaire américain

  • Imprimer

Le chef de produit doit passer deux tiers de son temps à promouvoir et mettre en place ses actions. C'est par sa capacité à réaliser et mettre en place les actions de marketing et communication que l'atteinte du plan et des objectifs sont possibles. Il a la responsabilité de choisir et mettre en oeuvre les canaux de communication les plus efficaces par rapport à sa problématique.

Vers une communication en 360°

Avec l'arrivée des nouveaux médias numériques comme le web et le mobile, la traditionnelle répartition des actions et des budgets entre " médias traditionnels ", comme la télévision et l'affichage, et " hors média ", comme le sponsoring et le marketing direct, devient obsolète. On vise désormais une communication globale, dite holistique ou 360° : les campagnes deviennent multi-canal et sont pensées globalement pour une meilleure consistance de discours et de positionnement.

Cela suppose aussi de repenser les frontières entre marketeurs, communicants et web marketeurs, et de réfléchir à des solutions globales pour mieux adresser les cibles visées.



Intégrer les nouveaux outils dans son plan d'actions : le " marketing alternatif "

De nouvelles techniques se sont développées de façon plus ou moins coordonnée et, parfois, sans être réellement inscrites dans le plan marketing " traditionnel " : on parle souvent de " marketing alternatif ".

Souvent moins coûteux et plus rapide à mettre en place, plus informel aussi, le marketing alternatif regroupe de nouveaux outils comme :

  • le street marketing, avec, par exemple, la distribution de leaflets ou habillage de mobilier urbain ;
  • la guerilla marketing, avec, par exemple, de l'affichage sauvage ou de l'animation de rue ;
  • le buzz marketing, en d'autres termes, " le bouche-à-oreille " sur Internet et mobile ;
  • le marketing viral, avec les bloggeurs, influenceurs, forums, etc. ;
  • le marketing expérentiel, avec création d'une interactivité avec le produit ;
  • le bluejacking, avec envoi d'information sur le portable par bluetooth...

L'objectif du marketing alternatif est de minimiser les coûts tout en maximisant l'impact des actions auprès des cibles visées : on y fait donc la part belle à la créativité et à la nouveauté. Ces actions à fort impact auprès d'une cible étroite sont particulièrement intéressantes pour des PME dont les budgets sont faibles mais peuvent ainsi " émerger " et faire parler d'elles.



Auteurs : Nathalie Van Laethem, Stéphanie Moran ©Dunod

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu