Méthodologie

La boîte à outils du Responsable communication 3e édition

Chapitre : Le communiqué de presse

  • Publié le 28 févr. 2017
©

La boîte à outils du Responsable communication 3e édition

10 chapitres / 60 fiches

LES SIX INFORMATIONS CLÉS

En résumé

Le communiqué de presse est rédigé par une entreprise ou une organisation à l'attention des médias (presse écrite, radio, TV, Internet). Il propose aux journalistes une information nouvelle et originale.

Le communiqué de presse est rédigé selon des règles strictes (1 500 signes maximum - règle du feuillet journalistique -, un recto seulement, format A4).

Il doit être clair, concis, précis. Il comporte une information et une seule qui doit sauter aux yeux du lecteur.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Pour le journaliste, le communiqué de presse est une source d'information comparable à une dépêche d'agence. Votre objectif est d'attirer son attention, de lui donner envie d'en savoir plus ou tout simplement de reprendre le communiqué tel quel dans son journal. On peut alors parler de communiqué " idéal ".

Contexte

Chaque jour, les rédactions reçoivent des centaines de communiqués de presse dont les trois quarts finissent à la poubelle. Pourquoi ? Les raisons sont multiples : ils ne contiennent aucune information ou trop d'informations, ont un titre sans lien avec le contenu, sont rédigés comme des romans ou des notices techniques illisibles, n'arrivent pas au bon destinataire... Pour passer ce premier filtre, il suffit souvent d'appliquer quelques principes de bon sens (une information et une seule, un communiqué rédigé selon les règles de l'art, un papier à en-tête de l'entreprise, un fichier presse à jour).

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Écrire et relire. Avant d'envoyer votre communiqué, faites-le relire à un de vos collègues. S'il ne comprend pas, il est vraisemblable qu'un journaliste aura la même réaction. Reprenez le texte à tête reposée et relisez les conseils d'écriture (voir page suivante).
  • Adresser rapidement, par courrier électronique aux journalistes que vous avez choisis. Un communiqué doit toujours être adressé à une personne en particulier. Il est souhaitable de l'envoyer également au chef de service ou au rédacteur en chef. Si le journaliste est absent, l'un d'eux pourra reprendre l'information.
  • Relancer, à bon escient en téléphonant. N'appelez pas plus de deux fois, vous risqueriez d'indisposer le journaliste. Si votre sujet l'intéresse, il vous rappellera.

Méthodologie et conseils

Tenez compte des contraintes de bouclage. N'allez jamais directement au journal, dans les locaux de la station de radio ou de la chaîne de TV, vous ne seriez pas reçu. Si vous téléphonez, choisissez les bons créneaux horaires : pour les quotidiens du matin n'appelez jamais le soir (le bouclage a lieu dans la soirée), téléphonez en fin de matinée. Pour les journaux du soir, c'est le contraire. Si vous voulez joindre un journaliste de radio ou de TV, évitez les horaires des bulletins d'information et des grandes éditions quotidiennes. N'appelez pas non plus lors des conférences de rédaction qui réunissent tous les journalistes (à 9 heures et 15 heures).

N'utilisez jamais la formule " prière d'insérer ".

Avantage
  • Le communiqué de presse est un outil facile à mettre en oeuvre qui demande peu d'investissement.
Précaution à prendre
  • Le communiqué de presse constitue votre premier contact avec un journaliste. Avant de l'envoyer à tous les médias, vous devez vérifier que l'information transmise est cohérente avec votre stratégie de communication et votre positionnement, et surtout qu'elle est susceptible d'intéresser vos interlocuteurs. Un communiqué de presse n'est pas de la publicité. Si vous n'avez pas d'information à communiquer et que vous souhaitez parler d'un nouveau produit, il est préférable d'acheter un espace publicitaire dans un support ciblé.

Comment être plus efficace ?

Appliquez quelques règles d'écriture journalistique.

Rédigez un titre informatif

Le titre est la vitrine du communiqué. Il doit être court et facile à comprendre. Il s'agit d'apprendre quelque chose au lecteur en lui livrant l'information brute. Selon les journalistes, un bon titre ne peut être utilisé qu'une fois, pour un seul article.

Exemples : " 14 juillet 2016 : concert rock à la Bastille à partir de 20 heures " ou " Grèce : l'État cède 14 aéroports régionaux ".

Écrivez pour être lu

Rédigez des phrases courtes : un sujet, un verbe et un complément, douze ou treize mots au maximum. Développez une seule idée par phrase. Utilisez le présent ou le passé composé. Choisissez la forme active. N'écrivez pas à la première personne. Utilisez un vocabulaire simple, des mots concrets et courts (pas plus de trois syllabes). Bannissez le jargon technique. Explicitez les sigles. Évitez les mots qui ont plusieurs sens, les archaïsmes, les mots pauvres. Accompagnez le nom d'une personne de son prénom et de sa fonction.

Respectez les lois de proximité

Les médias opèrent un tri dans la masse des informations qu'ils reçoivent en fonction des quatre lois de proximité.

  • Géographiques : plus un événement se produit loin du lecteur, moins celui-ci sera intéressé a priori. Cette règle a été baptisée la loi du " mort-kilomètre " : un mort dans sa rue intéresse plus le lecteur que les 100 dans un désert d'Australie.
  • Chronologiques : le lecteur s'intéresse davantage au futur proche (ce qui va se passer demain) et à ce qui se passe aujourd'hui. Il est moins concerné par ce qui s'est passé hier ou avant-hier. D'où l'importance de rédiger au présent.
  • Psychoaffectives : le lecteur est sensible à tout ce qui parle de la vie, la mort, la santé, l'argent, l'amour, la haine, l'échec, le succès.
  • Sociologiques : certaines publications visent un lectorat particulier (femmes, jeunes, seniors, professionnels de santé, économistes). Les journalistes choisissent leurs sujets en fonction des préoccupations de leurs lecteurs.

Tenez compte des délais de bouclage

Une information particulièrement importante est reprise dans les plus brefs délais par tous les médias. Dans les autres cas, vous devez prendre en compte la nature du support auquel vous vous adressez. Il faut prévoir une semaine à dix jours pour les quotidiens nationaux et régionaux, la radio et la télévision. Le délai est plus long pour les hebdomadaires, les mensuels et les magazines télévisés qui sont souvent enregistrés.

Si vous n'avez pas respecté les délais d'envoi, vous pouvez téléphoner au journaliste. Mais, attention à ne pas lui donner l'impression d'être " harcelé ", allez à l'essentiel !

Démarquez-vous !

Utilisez le papier à en-tête de votre entreprise (de la marque ou du produit s'il existe), mais en aucun cas celui de l'agence de relations presse (si vous faites appel à ses services).

Ajoutez, si vous le jugez utile, la signature de l'entreprise à la fin de votre communiqué. Il s'agit de quelques lignes, généralement en italique qui précisent quelques données récentes sur l'entreprise (chiffre d'affaires, positionnement, valeurs).

EXEMPLE de Décryptage des grandes lignes d'un communiqué de presse

Aujourd'hui, plus encore qu'hier, l'essentiel est de mettre en avant votre actualité. Votre lecteur (journaliste, blogueur, internaute...) doit comprendre en quelques secondes de quoi vous voulez lui parler. Le message essentiel doit apparaître en quelques mots. Illustrez-le avec des chiffres, des mots concrets.

Bernadette JÉZÉQUEL, Philippe GÉRARD