Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Motivation
Chapitre V : Motiver ou se motiver par une dynamique de parcours

Fiche 08 : Le coaching professionnel

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Motivation

8 chapitres / 53 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Bénéficier d'un soutien à la fois stimulant et bienveillant pour clarifier ses objectifs, et élargir le champ des solutions pour les atteindre



En résumé

Le coaching professionnel, relation suivie sur une période définie, permet au client d'obtenir des résultats concrets et mesurables dans sa vie professionnelle et personnelle. Le processus de coaching se concentre sur la situation présente du client et sur ce qu'il est prêt à mettre en oeuvre pour atteindre son ou ses objectifs. Le client clarifie ses objectifs et s'engage dans l'action grâce à l'interactivité établie entre le coach et lui, faite de soutien et d'exigence. L'accompagnement lui permet de progresser plus rapidement vers la réalisation de ses objectifs et de gagner en performance, car la relation de coaching l'invite à se centrer sur ses priorités et ses choix, ce qui contribue à renforcer sa motivation à réussir !


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Découvrir et clarifier son objectif, et bénéficier d'un soutien bienveillant et exigeant pour l'atteindre dans les meilleures conditions.
  • Clarifier les enjeux qui sous-tendent ses projets, pour renforcer sa motivation à réussir.
  • Élargir le champ des possibles en intégrant dans sa réflexion de nouvelles options (cf. outil 40).

Contexte

Le coaching individuel s'adresse à toute personne qui souhaite opérer un changement : que ce dernier soit subi ou choisi, le coaching permet à son bénéficiaire de prendre du recul sur les événements, et de se les réapproprier pour en faire une opportunité de progrès.

Parmi les objectifs les plus fréquents : rétablir une situation managériale difficile, optimiser son style de management, remettre efficacité et enthousiasme dans son style d'animation, gérer son temps efficacement, concilier ses obligations professionnelles et personnelles, faire face à des évolutions plus ou moins importantes de son environnement, réorienter sa carrière, renforcer sa confiance en soi...

Comment l'utiliser ?

Étapes

Pour la personne qui bénéficie du coaching :

  • Clarifier le thème autour duquel solliciter un coaching, clarifier sa demande.
  • Rencontrer plusieurs coachs susceptibles de proposer un accompagnement. Parmi les critères de choix : la qualité de la relation et la capacité du coach à créer la confiance, à entendre la demande de son client (en dépit des différences culturelles qui peuvent parfois s'avérer un atout pour enrichir l'échange).
  • Organiser une rencontre tripartite réunissant client (le bénéficiaire), coach et financeur (DRH), afin de poser le cadre de la démarche.
  • Bénéficier du coaching à proprement parler. Ce dernier se matérialise par des entretiens successifs (jusqu'à 7 à 8 en général), d'une durée négociée au préalable (45 min. à 3 heures). L'échange peut se faire de visu et également à distance (téléphone, Skype, etc., ce qui permet de matérialiser des points intermédiaires " en direct ").
  • Clôturer le coaching : une fois l'objectif atteint (ou dépassé !), une nouvelle réunion tripartite responsabilise toutes les parties prenantes, et permet de tirer les enseignements de la démarche pour une prochaine édition.
  • Méthodologie et conseils

    Le coaching est fondé sur un contrat passé entre le coach et son client : ce dernier concerne l'objectif pour lequel le client souhaite être accompagné, assorti d'un indicateur mesurable. Dans ce cadre, le coach confronte son client à ses engagements et à sa problématique, si cela peut le faire progresser. Au-delà du soutien et de la bienveillance qu'il prodigue à son client, le coach lui donne des retours aussi bien positifs que négatifs, à condition qu'ils soient constructifs.

    Avantages
    • Le coaching permet à la personne qui en bénéficie de prendre du recul sur sa problématique, d'enrichir sa perception en l'envisageant sous des angles différents. Forte de cette prise de conscience, elle développe sa confiance dans sa capacité à réussir, et élargit le spectre de ses choix possibles.
    Précautions à prendre
    • Le coaching vise à faire gagner celui en autonomie qui en bénéficie : par définition, il est limité dans le temps, dès lors que la personne qui le sollicite a pu atteindre (ou dépasser) son objectif : il se déroule en général sur 7 à 8 séances. Le coach doit savoir se retirer, et laisser son client poursuivre son chemin seul.

    Comment être plus efficace ?

    Un processus d'entretien très structuré pour renforcer la motivation du bénéficiaire et son efficacité dans l'action...

    Le processus de la démarche de coaching, pilotée par le coach, comporte les étapes suivantes :

    • Comprendre la demande de la personne. Clarifier où en est la personne, sa situation présente et sa perception de cette dernière, ses ressentis.
    • Dégager un ou plusieurs objectifs spécifiques. Clarifier où elle souhaite aller, quel changement elle souhaite voir prendre place, quels enjeux la motivent à réussir (et ce qu'elle risque si elle échoue), ce que cela lui permettra d'être d'avoir, de faire...
    • Repérer les freins et dégager les solutions. Clarifier ce qui peut la faire hésiter, ce qui l'inquiète, ce qu'elle risque si elle réussit (ou si elle échoue). Clarifier sur quelles ressources elle peut s'appuyer, ce qu'elle a déjà essayé et ce qu'elle pourrait tenter d'autre, (non seulement ce qui serait le plus simple, le plus facile et immédiat, mais aussi le plus audacieux, le plus provocateur... !)
    • Sélectionner les options retenues et les transformer en plan d'actions opérationnel. Lister les actions opérationnelles que la personne peut concrètement mettre en oeuvre. Repérer la première chose la plus facile à faire, et l'inviter à commencer par cette dernière.
    • Anticiper les obstacles. Clarifier ce qui pourrait s'opposer à son objectif. Repérer si ce dernier comporte un inconvénient, pour la personne ou pour une autre partie prenante. Distinguer les obstacles internes (liés à la personne) des obstacles externes (ceux qui s'imposent à elle, et sur lesquels il est plus difficile d'agir).
    • Obtenir un engagement du client. Obtenir un engagement explicite de la personne, qui peut également le visualiser pour se donner toutes les chances de l'atteindre.

    Reconnaître un " bon " coach au travers de ses compétences clefs

    Selon le processus d'accréditation de l'International Coach Federation, parmi les compétences clefs du coach, on trouve sa capacité à :

    • Établir les fondations de la démarche (établir un contrat de coaching avec son client sur la base de sa compréhension des attentes de ce dernier).
    • Co-créer la relation avec le client (construire un climat fondé sur la confiance et le respect, et créer une relation spontanée avec le client par une communication ouverte, souple et rassurante).
    • Communiquer avec efficacité (écouter avec attention les dits comme les non-dits et favoriser l'expression personnelle du client, poser des questions pertinentes qui permettent de révéler les informations nécessaires).
    • Apprendre à apprendre à réussir (être capable de présenter des suggestions qui aident le client à atteindre les objectifs fixés, créer des opportunités d'apprentissage continu pendant les séances de coaching et les situations quotidiennes, être capable de centrer son attention sur ce qui est important pour le client et le laisser assumer la responsabilité de ses actions).

    Coaching individuel ou collectif...

    Si la motivation tient à la fois à une dimension individuelle et collective, le coaching peut de même s'appliquer à une personne ou encore à un collectif qui gagne en efficacité dès lors qu'il s'autorise à intervalle régulier à prendre du recul sur son fonctionnement, pour renforcer son élan dans l'action opérationnelle.

    EXEMPLE de Remobilisation professionnelle et personnelle au travers du coaching

    Le processus de coaching amène parfois à emprunter des chemins détournés pour s'approcher malgré tout de son objectif initial, à l'image du parcours d'accompagnement matérialisé ci-dessous.

    Un objectif peut en cacher un autre ; et le coaching occasionne souvent une réflexion plus fondamentale qu'il n'était prévu à son commencement... ! Ainsi, de considérations strictement " métier " et liées à la valorisation des compétences, le processus ci-dessous a également visité des questions liées à la santé de la personne, dont la lucidité a permis de mettre à profit des indices d'un autre ordre : les symptômes physiques en forme d'alerte qu'elle a bien voulu entendre ont enrichi sa réflexion, et ont renforcé sa motivation à agir rapidement pour changer d'environnement professionnel.

    Ce changement, plus radical que prévu, a été facilité par la mise en place de réserves d'énergie (cf. outil 53) en accord avec les valeurs de la personne : investir le champ relationnel, tant professionnel que personnel, lui a permis de bénéficier d'alliances favorables, pour finalement concrétiser son projet d'évolution dans les meilleures conditions.

    Laurence Thomas, Sophie Micheau-Thomazeau