Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Motivation
Chapitre II : Motiver par la cohésion d'équipe

Fiche 06 : L'investigation appréciative

  • Retrouvez 6 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Motivation

8 chapitres / 53 fiches

  • Imprimer

Mobiliser les forces vives de l'entreprise au travers de ses réussites pour construire ensemble une vision mobilisatrice et partagée de son devenir



En résumé

L'investigation appréciative est une démarche positive et mobilisatrice destinée à renforcer la cohésion d'équipe. Centrée sur les solutions plutôt que sur les problèmes, elle vise à déceler les caractères positifs d'une organisation, pour construire à partir de ses réussites et de ses meilleures pratiques. En cela, elle donne à ses membres le désir de progresser vers un plus haut degré de performance. Les entreprises et organisations qui font appel à cette méthode abordent le thème du changement de manière positive, et mobilisent les énergies positives des individus pour créer l'avenir autour d'une vision partagée qui transcende les différences (métiers, services, culture).


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Partager les perceptions, sur le fonctionnement du collectif (équipe, service, entreprise ou institution, etc.), à la fois dans son quotidien, son organisation, ses projets et ses perspectives.
  • Renforcer la cohésion entre les acteurs de ce collectif ; renforcer la qualité, la fluidité et l'efficacité des relations.
  • Développer le partage de bonnes pratiques et impulser l'alignement des pratiques.
  • Renforcer la posture de partenaires mutuels pour co-construire les ingrédients d'un fonctionnement collaboratif et harmonieux.

Contexte

Pour redonner un nouvel élan à un collectif, poser les bases collaboratives d'un nouveau projet, favoriser l'intégration de nouveaux arrivants dans une équipe déjà établie, l'Investigation Appréciative permet de construire ensemble la réponse à la question : " Quelle histoire voulons-nous construire ensemble ? ". Elle consiste à rassembler les parties prenantes du collectif, pour leur permettre de partager leurs fiertés et leurs aspirations, et ce autour de questions formulées de manière positive et impliquante.

Comment l'utiliser ?

Étapes

La démarche se décline en cinq étapes successives, concrètement illustrées dans le cas proposé en page suivante :

  • " Orientation " : formalisation de l'objectif du projet et de la démarche en termes positifs
  • " Découverte " : interviews appréciatives croisées entre acteurs du collectif, centrées sur les talents, les ressources, les bonnes pratiques, les souhaits...
  • " Ambition " : synthèse des entretiens pour identifier le " noyau positif ", le coeur du projet, ainsi que les leviers d'actions et de transformation.
  • " Décision " : élaboration d'un plan d'action, mettant en lumière les actions suggérées par les participants, ainsi que rôles, responsabilités et engagements de chacun
  • " Devenir " : suivi opérationnel après 5 à 6 mois.
  • Méthodologie et conseils

    La démarche d'investigation appréciative se déroule en général sur une journée de séminaire. Le projet sera judicieusement cadré au travers d'un comité de pilotage, en amont afin de construire le guide des questions d'investigation appréciative de la manière la mieux appropriée, puis en aval pour assurer le suivi opérationnel des actions proposées par les participants lors du séminaire.

    Avantages

    • Les interviews appréciatives croisées, première étape du séminaire, constituent la pierre angulaire de la démarche : en plaçant les participants en énergie haute positive, elles les mettent dans des dispositions enthousiastes propres à favoriser le partage de leurs idées de manière impliquante et responsabilisante.
    • Réalisées en binômes, elles permettent de décloisonner le collectif, en créant un espace d'échange.

    Précautions à prendre

    • Pour être constructive, l'investigation appréciative suppose une démarche sincère : elle sert à faire émerger des solutions, à construire ensemble et non à décréter.
    • Si la réussite de la démarche suppose une réelle implication des décideurs, ces derniers ne prennent pas directement part au séminaire, dont ils assurent seulement l'ouverture et la clôture : ainsi, les participants disposent d'un espace d'expression ouvert, et leurs suggestions sont explicitement entendues et accueillies par les décideurs en fin de journée.

    Comment être plus efficace ?

    Transformer les problèmes en forces

    L'investigation appréciative, développée au début des années 1990 par David Cooperrider à la Case Western Reserve University, prend à contre-pied l'approche classique orientée problème. Elle se focalise en effet sur les réussites et fiertés d'un collectif (entreprise, service, groupe, etc.) plutôt que sur ses problèmes.

    La plupart des projets de développement sont conçus et implémentés au moyen d'une combinaison de techniques participatives visant à identifier les problèmes, les contraintes liées aux ressources, les déficiences et les besoins non satisfaits. À l'inverse, l'investigation appréciative est une démarche qui identifie " le meilleur de ce qui est " pour se diriger vers " le meilleur de ce qui pourrait être ".

    Transformer une organisation par l'investigation appréciative

    L'accompagnement d'une équipe par le biais de l'Investigation Appréciative permet aux participants d'aborder le changement de manière positive, sans appréhension, d'identifier et de mettre en place les compétences et comportements dont ils ont besoin pour un fonctionnement plus efficace et harmonieux, de communiquer de manière constructive avec leurs collègues et les diverses parties prenantes.

    Pour l'équipe, cette approche amène de la cohésion dans le groupe en combinant la souplesse des comportements individuels et l'adhésion aux valeurs et aux processus de l'organisation, et permet ainsi de poser les bases sur lesquelles peut être construite et développée une stratégie partagée.

    Les 5 questions clefs de l'investigation appréciative

    L'approche appréciative implique une investigation collaborative, basée sur des interviews croisées (en binômes ou petits groupes), organisées en forme de questionnement positif autour de cinq questions clefs visant à collecter et reconnaître les meilleures pratiques de la communauté, celles qui mettent en avant son identité culturelle, la vision et l'esprit de la communauté :

    • La meilleure expérience vécue au sein du collectif : " Parle-moi d'un des meilleurs moments au sein de notre collectif, un moment où tu t'es senti motivé... "
    • Les points forts du collectif : " Quels sont les points forts que tu possèdes, toi spécifiquement, les talents qu'il te semble mettre au service de notre collectif ? Et les talents du collectif qui en découlent... ? "
    • Le noyau dur : " De ton point de vue, où se situe le coeur positif de notre collectif, ce qui le rend unique ? "
    • Les trois voeux : " Si tu avais trois souhaits, trois voeux que tu souhaites réaliser pour le collectif, lesquels serait-ce ? Si tu avais une baguette magique pour changer ce que tu veux, qu'en ferais-tu ? "
    • La prochaine étape : " Quelle serait d'après toi la prochaine étape, la prochaine action, la plus petite action qui produirait le plus grand impact ? "

    Une démarche créative et provocatrice...

    Pour construire la vision de " ce qui pourrait être ", la démarche incite les participants à mobiliser successivement leurs aptitudes rationnelles et analytiques (" cerveau gauche "), puis leurs aptitudes créatives et imaginatives (" cerveau droit "). Ils sont invités à formuler des propositions provocatrices : chanson dont les paroles réinventées résument les valeurs partagées par le collectif, saynète théâtrale leur permettant d'incarner ce vers quoi ils souhaitent voir évoluer l'organisation, etc.

    CAS : Intégration de cinq nouveaux venus au sein d'une équipe intergénérationnelle dans une entreprise industrielle

    Au sein de cette entreprise industrielle, l'un des services connexes à la production rassemble une quinzaine de personnes, pour la plupart expérimentées et modérément motivées par leur mission, dont le sens ne leur apparaît plus explicitement.

    Consécutivement à plusieurs mobilités (départs en retraite, évolutions au sein du groupe), cinq nouvelles recrues doivent prochainement rejoindre l'équipe. L'Investigation Appréciative présente une belle occasion d'intégrer ces dernières de manière positive et participative, valorisante pour les collaborateurs les plus expérimentés, et autorisant un espace de créativité et de proposition pour les nouveaux venus...

    Le schéma ci-dessous résume les différentes étapes du processus ainsi que leurs retombées concrètes.

    Spécifiquement, à l'étape " Ambition ", parmi les propositions créatives de représentation du collectif tel que l'imaginent et le rêvent les participants :

    • une chanson aux paroles réinventées pour la circonstance ;
    • une saynète théâtrale ;
    • un Jeu de l'Oie matérialisé sur le sol (le séminaire se tient dans un lieu ouvert et les participants ont accès à l'extérieur) : à chaque case correspond un événement, et la règle du jeu explicite comment réagir alors de la manière la plus constructive...

    Laurence Thomas, Sophie Micheau-Thomazeau

    Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
    rédactrice en chef

    La Lettre de la Rédac

    Chaque matin, l'essentiel de l'actu