Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Prise de décision

Chapitre IV : Décider collectivement

  • Retrouvez 6 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 11 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Prise de décision

8 chapitres / 59 fiches


Les spécificités de la décision collective

Dans la prise de décision en équipe, aucun membre ne peut décider seul, mais chaque membre doit pouvoir accepter la décision prise. Il n'y a pas de stratégie idéale de prise de décision mais différentes approches parmi lesquelles l'équipe doit choisir celle qui est la plus adaptée à la situation. Une équipe est habilitée par l'organisation qui l'emploie à prendre des décisions, mais aucune équipe n'est totalement libre de prendre n'importe quelle décision. La mission et l'environnement de l'équipe établissent le cadre dans lequel des décisions sont prises.

Les facteurs clés de la décision collaborative

La prise de décision en groupe est surtout adaptée à la résolution d'un problème complexe, car elle apporte plus de renseignements et d'informations. Sans être exhaustifs, nous listons les plus représentatifs.

Avantages :

  • Le partage d'une plus grande quantité d'informations et d'idées favorise l'élaboration de solutions originales et créatives.
  • Le sentiment d'être utile stimule l'intérêt des participants, surtout si la décision risque de s'appliquer à eux.
  • Les personnes comprennent et acceptent beaucoup plus facilement une décision à laquelle ils ont participé.

Inconvénients :

  • Plus le groupe compte de participants, plus le processus de décision sera long s'il n'y a pas de consensus dès le départ.
  • Parfois, certains participants prennent le contrôle du groupe et orientent la prise de décision en fonction de leurs propres intérêts.
  • La recherche de la cohésion à l'intérieur du groupe provoque une certaine recherche de la conformité, limitant ainsi les apports critiques de certains membres.
  • Être clair et précis sur les modalités de fonctionnement du groupe : attributions du groupe, volontariat des participants, possibilités de se réunir, respect des horaires, préparation des réunions, compte rendu. Pour qu'une équipe soit performante, il faut qu'elle évolue dans un environnement précis, régi par des règles acceptées.
  • Assurer un environnement du groupe favorable : un groupe ne réussit pas seul, il a besoin de coopération et de l'appui de nombreux partenaires extérieurs (services fonctionnels ou opérationnels, collègues, utilisateurs, etc.).
  • Identifier soigneusement les personnes qui, en dehors du groupe, peuvent appuyer le fonctionnement de l'équipe. Il s'agit de " sponsors ", des personnes influentes qui, tout en étant extérieures à l'équipe décisionnelle, ont un intérêt à la réalisation de la décision.

Jean-Marc Santi, Stéphane Mercier, Olivier Arnould