Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Prise de décision
Chapitre I : Préparer la décision

Fiche 03 : La définition du cadre décisionnel

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 11 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Prise de décision

8 chapitres / 59 fiches

Les éléments à prendre en compte

Résumé

La décision est un acte par lequel un décideur opère un choix entre plusieurs options permettant d'apporter une solution satisfaisante à un problème donné, à l'exécution d'une action ou d'un projet avec toutes les conséquences que cette décision pourrait engendrer. Cela demande d'avoir identifié le cadre décisionnel, c'est-à-dire l'environnement dans lequel le décideur a toute latitude pour décider et dans lequel vont se situer la décision et ses applications.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Définir un cadre décisionnel permet à l'ensemble des acteurs de la décision d'identifier avec précision l'environnement dans lequel va se situer la décision.
  • Élaborer un cadre décisionnel, c'est comprendre quel est le contexte de la décision et quelles seront les ressources nécessaires au processus décisionnel.
  • Poser un cadre, c'est aussi limiter les informations nécessaires à la prise de décisions et restreindre les options possibles. Le principal avantage d'un cadre décisionnel est de définir un espace d'autonomie dans lequel tous les acteurs de la décision vont pouvoir évoluer librement.

Contexte

On distingue trois grands contextes de décisions qui contribuent à la définition du cadre décisionnel :

  • les décisions stratégiques qui engagent sur une longue période ;
  • les décisions tactiques qui doivent permettre de définir comment les ressources peuvent être utilisées pour réaliser les objectifs ;
  • les décisions opérationnelles qui s'appliquent au niveau de la gestion courante et concernent l'utilisation optimale des ressources.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Définir un cadre décisionnel, c'est valider les informations utiles et nécessaires à la décision :

  • L'environnement de la prise de décision ou le contexte politique : où va se réaliser la décision, quelles sont les attentes, les besoins et quelles sont les solutions acceptables ?
  • Le choix de la solution ou l'identification du type de décision attendu : une décision novatrice, une décision adaptative ou une décision courante ?
  • Les ressources disponibles : quels sont les moyens humains et matériels nécessaires à la prise de décision et à sa réalisation, leur disponibilité et leur performance ?
  • Les contraintes : la prise de décision doit tenir compte des contraintes existantes en temps, en moyens et en organisation.
  • Les types d'information : s'agit-il d'informations certaines ou incertaines, quels sont leurs niveaux de validation, proviennent-elles de sources fiables ou à risques ?
  • Méthodologie et conseils

    • Le cadre de prise de décision structuréeest une méthode pour créer un cadre clair et concis d'un problème et des solutions possibles.
    • La définition du cadre décisionnel doit permettre de déterminer avec précision les éléments nécessaires à une prise de décision. Cela implique d'affronter dès le départ les désaccords possibles.
    • Le cadre décisionnel doit être validé et intégré par tous les acteurs de la prise de décision.
    • Le cadre décisionnel doit apporter à chaque contributeur de la décision les éléments communs et validés afin de prendre la décision en tenant compte de tous les facteurs limitants.
    Avantages
    • Le cadre décisionnel doit contribuer à créer une compréhension commune de la façon dont des acteurs ayant des intérêts et points de vue divergents considèrent les différentes options.
    Précautions à prendre
    • La définition d'un cadre décisionnel met en présence deux forces opposées : élargissement vs. contraction. Le décideur doit donc trouver l'équilibre entre ces deux forces.

    Jean-Marc Santi, Stéphane Mercier, Olivier Arnould