Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Prise de décision
Chapitre I : Préparer la décision

Fiche 05 : Le traitement des informations

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 11 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Prise de décision

8 chapitres / 59 fiches

Le cycle de vie des informations

Résumé

Lors du processus décisionnel, les énergies sont souvent centrées sur la prise de décision, c'est-à-dire sur le choix. Cette pratique peut omettre des informations utiles ou, plus grave, se baser sur des informations non validées qui peuvent se révéler contreproductives pour la prise de décision. Avant toute bonne décision, il y a souvent une bonne définition des buts à atteindre, des informations liées au contexte et des besoins. Décider, c'est avant tout faire un choix en toute connaissance du contexte. Le traitement de l'information est un facteur clé de la réussite de la décision.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • La collecte des informations permet au décideur de disposer d'éléments validés pour prendre sa décision. Que ce soit au niveau du contexte ou au niveau des données, les informations doivent être identifiées, analysées et validées pour la prise de décision.
  • Ce traitement des données a également pour objectif d'éviter tout risque d'interprétation en fonction des contextes dans lesquels évoluent les acteurs de la décision.

Contexte

Dans tous les processus de prise de décision, le traitement de l'information est une étape primordiale. Même lorsque la décision paraît simple, il conviendra de valider ces informations. Loin de représenter une perte de temps, le traitement des informations prépare la décision.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • L'acquisition :

    • Identifier et qualifier les sources d'informations. Si un échantillonnage est nécessaire, comment sera-t-il choisi pour être représentatif ?
    • Mener des interviews et des enquêtes.
    • Utiliser la technique des 7 questions (Qui, Quoi, Quand, Où, Comment, Combien et Pourquoi) pour être exhaustif dans la recherche d'information.
  • Le traitement des informations collectées :

    • Ce traitement repose sur une analyse de fiabilité. Quel est le degré de véracité des éléments fournis ? Ont-ils été déjà validés par ailleurs ? Qui les validera si ce n'est pas le cas ?
    • Effectuer ensuite une pondération des informations en fonction de leur importance dans le processus décisionnel (de primordiales à facultatives) et en fonction de leur fiabilité.
  • La mise à disposition des informations :
  • Définir le support en fonction des canaux de distribution (numérique, tableau, etc.).
  • Organiser les informations pour une accessibilité pratique (cartes heuristiques, graphiques, etc.).
  • Diffuser l'information et informer les bénéficiaires.
  • Méthodologie et conseils

    • Collecter les données du problème en s'interrogeant : Quels sont les faits ? Quel est leur degré de certitude ? Qu'est-ce qui a déjà été tenté pour résoudre des problèmes semblables ? Qu'est-ce qui a bien ou mal marché ?
    • Se servir des outils de recherche Internet permet d'avoir une vision plus large. Les meilleures sources d'informations sont souvent au sein même des structures. Il ne faut pas hésiter à faire des interviews, à demander des points de vue même auprès des personnes extérieures à la décision.
    • La collecte de l'information doit être appréhendée comme un processus structuré, systématique mais également évolutif.
    Avantages
    • Cette étape permet de prendre du recul sur le choix à faire et donc de minimiser les effets de l'émotion.
    • De la qualité et de la fiabilité des informations collectées dépendra la valeur ajoutée apportée au processus décisionnel.
    Précautions à prendre
    • Le décideur doit être vigilant à l'étendue de son cadre décisionnel. Si le cadre décisionnel est trop large, cette étape de collecte d'information peut très vite devenir chronophage.

    Jean-Marc Santi, Stéphane Mercier, Olivier Arnould