Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Intelligence collective
Chapitre VII : Gouvernance

Fiche 04 : La sophocratie

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Intelligence collective

7 chapitres / 65 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

L'entreprise éveillée


En résumé

La sophocratie (du grec sophos [sagesse] et kratos [pouvoir]) signifie " le pouvoir de la sagesse ".

La sophocratie s'inspire et complète les méthodes de gouvernance telles que la sociocratie ou l'holacratie. Elle ajoute à ces méthodes une méthodologie de dépassement des egos individuels qui lui assure des résultats pérennes dans le temps.

La sophocratie a été développée par Éric Allodi et Christine Guinebretière, cofondateurs d'Integral Vision.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Libérer l'organisation des freins, des peurs et des ambitions individuelles et ainsi la rendre plus agile.
  • Faire émerger la capacité d'innovation et le potentiel collectif de l'organisation.
  • Construire une organisation éveillée qui peut agir avec sagesse.
  • Accélérer les processus de décision.
  • Améliorer l'efficacité des réunions.
  • Clarifier les attentes et les devoirs de chacun dans l'organisation.
  • Aider les participants à adopter une posture libre de leurs egos (conditionnements, peurs, projections, ambitions, autolimitations...).

Contexte

Comme l'holacratie, la sophocratie s'utilise dans toute taille d'organisation et dans tout secteur d'activité. Elle peut permettre une plus grande fluidité des échanges et s'utiliser notamment lorsqu'il y a des blocages dans une équipe ou des projets qui n'avancent pas ou sont en recherche d'intelligence collective. Elle invite les membres à accepter de lâcher en partie leur ego au profit du collectif.

Comment l'utiliser ?

Étapes

La sophocratie repose sur cinq principes de bases :

  • permettre aux personnes de quitter la posture dans laquelle elles s'enferment sans même s'en rendre compte au travers d'exercices de méditation et de facilitation de réunions (réunion stratégique, réunion gouvernance mensuelle, réunion opérationnelle hebdomadaire, réunion flash quotidienne et réunion élective) ;
  • mettre en place un système de pilotage agile inspiré du premier principe de l'holacratie ;
  • créer une structure d'organisation en cercles autonomes et interdépendants inspirés du deuxième principe de l'holacratie ;
  • mettre en oeuvre les applications et les outils agiles appartenant à l'écosystème sophocratique dans les domaines de l'innovation, la communication, la gestion du stress... comme les world café, le forum ouvert ou la méditation ;
  • partager l'intérêt et diffuser la sophocratie au travers d'un modèle de développement collaboratif sans marque déposée, pensé pour être partagé et évolutif.

Méthodologie et conseils

L'obstacle principal à l'intelligence collective est l'ego qui pousse généralement les managers à être en compétition les uns les autres. Les techniques de méditation et les protocoles de facilitation de réunions les aident à accéder à une partie d'eux-mêmes qui est déjà libre de tout ego et de tout conditionnement.

Avantage

  • La sophocratie apporte une gouvernance collective qui fait évoluer les participants grâce au travail sur l'ego afin de les rendre plus objectifs, capables de travailler réellement en intelligence collective et d'être plus créatifs et autonomes, et permettre ainsi de pérenniser cette nouvelle gouvernance dans le temps

Précaution à prendre

  • Les managers qui se lancent dans la transition sophocratique doivent faire preuve de constance face aux défis de la transformation individuelle et collective.

Béatrice Arnaud, Sylvie Caruso Cahn