Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Intelligence collective
Chapitre V : Faciliter les groupes

Fiche 02 : L'espace

  • Retrouvez 16 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Intelligence collective

7 chapitres / 65 fiches

  • Imprimer

Les facteurs qui favorisent l'intelligence collective



En résumé

L'espace, le lieu, son aménagement et sa décoration constituent les conditions clés de l'émergence de l'intelligence collective.

L'attention portée aux espaces et à la salle de réunion ou de séminaire en particulier constitue un facteur essentiel de la réussite des rencontres et un vecteur de travail en collaboration. Le facilitateur en intelligence collective l'intègre d'emblée dans le design de ses journées, le choix du site devenant l'un des facteurs clés de succès.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Créer les conditions qui favorisent la capacité à travailler ensemble et à parler des situations qui comptent.
  • Permettre à chaque participant de trouver sa place pour exister et s'exprimer.
  • Créer un climat, une esthétique de l'accueil, propice à des échanges profonds, ludiques et créatifs.
  • Faciliter le réseautage et les rencontres improbables, les espaces de liberté.

Contexte

L'attention aux espaces, à leur aménagement, à leur beauté ou tout au moins à leur agrément, est essentielle pour générer des interactions qui vont contribuer à l'évolution des modèles mentaux des participants, à une vision globale et systémique des problèmes, à l'expérimentation d'un leadership partagé, et ce, pour toute rencontre qui a pour ambition petite ou grande, à titre exceptionnel ou intégré au quotidien, de faire vivre une expérience en accord avec les modes de fonctionnement en intelligence collective visés.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Le facilitateur a clarifié les objectifs de la réunion qu'il va animer en se posant certaines questions : quelle nature de relations créer pendant la rencontre ? Quelle distance hiérarchique ? Quelle contribution de chacun dans la résolution de problèmes ? Quelle place pour le corps et la nature et pourquoi ? Quel mode de restitution ? Quels sont les objectifs, les outils d'animation correspondants ?
  • Il constitue avec des participants une équipe co-responsable des aménagements pour les grands groupes.
  • Il arrive la veille ou en avance et (ré)aménage la salle avant l'arrivée des participants. Il s'assure qu'il est facile d'afficher sur les murs.

Méthodologie et conseils

La configuration en cercle permet à chaque participant de voir l'ensemble du groupe et favorise une grande flexibilité des types de conversation et modalités de travail. Passer de cercles de six à huit personnes à des binômes ou des trinômes se fait très facilement, reconstituer un grand cercle final, comme celui d'une grande tribu dans lequel chacun écoute et prend la parole quand il se sent prêt est très puissant, y compris dans son effet inclusif contenant. On privilégie les espaces qui facilitent la fluidité des flux. On pense aux salles de sous-groupes quand elles sont utiles et sans sous-estimer la technique (sono pour la musique, micros, prises...).

Avantage

  • Penser l'espace en même temps que les objectifs permet de réfléchir à la cohérence globale des objectifs, du déroulé et du cadre et de renforcer mutuellement les uns les autres

Précaution à prendre

  • Le facilitateur voit le site et la salle en amont et si nécessaire fait les améliorations possibles (photos aux murs, nappes de couleurs, fleurs, bonbons, corbeilles de fruits, eaux, petits poufs...).

Béatrice Arnaud, Sylvie Caruso Cahn

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu