Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Intelligence collective
Chapitre IV : Apprendre et se développer en équipe

Fiche 17 : La learning expedition

  • Retrouvez 17 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Intelligence collective

7 chapitres / 65 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Pense-bête pour réussir une learning expedition


En résumé

La learning expedition ou voyage apprenant est un voyage en groupe de un à plusieurs jours, voire semaines, le plus souvent à l'étranger pour découvrir d'autres entreprises, cultures, univers ou façons de faire, de penser, de travailler, de vivre.

Le thème est à l'initiative du groupe ou de la direction qui le mandate.

C'est un processus puissant pour agir sur les schémas mentaux, construire un collectif et inspirer au retour des actions concrètes et expérimentales ou des orientations stratégiques.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Décaler un groupe et vivre une expérience intense qui ébranle ses points de repères habituels.
  • Découvrir des façons de faire, de penser, de vivre, de travailler différentes et rencontrer des leaders inspirants.
  • Renforcer la cohésion d'un groupe plongé dans un univers inconnu et bousculer les schémas mentaux.
  • Benchmarker sur son domaine et repérer les grandes tendances et les signaux faibles.
  • Au retour, influencer des stratégies et tester des actions ou des modes d'être nouveaux.

Contexte

L'innovation est une condition de survie, les entreprises ont besoin de rapporter de l'extérieur des connaissances, des expériences, des inspirations. Des learning expeditions peuvent être organisées pour sortir des sentiers battus. Elles constituent un temps fort dans le programme de développement pour des futurs dirigeants ou dans la responsabilisation d'équipes opérationnelles vigies des transformations et aux avant-postes de leur mise en oeuvre opérationnelle. Ce sont des leviers de motivation et de changement culturel.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Clarifier la question stratégique et l'intention avec le commanditaire. Identifier un sponsor.
  • Choisir la destination (y compris en France) en fonction du thème, du dépaysement escompté, du budget.
  • Préparer les participants : état d'esprit, curiosité, informations sur la culture à découvrir, chasse aux préjugés, ouverture.
  • Repérer les visites et rencontres cohérentes avec l'intention (entreprises, associations, expériences de la vie quotidienne, visites décalées, plongées culturelles, personnalités extraordinaires).
  • Bâtir un déroulé intégrant des temps fréquents de débriefing et les temps de préparation de la restitution et ses modalités (vidéos, journal de bord, photos, prototypes...).
  • Organiser la logistique du voyage (transports, logements, guides, traducteurs...).
  • Pendant le voyage, vivre à fond les hauts et les bas, le choc culturel, les enthousiasmes, les rejets et les travailler ensemble avec l'aide du coach.
  • Prévoir une journée de consolidation des apprentissages et de préparation de communication au retour.
  • Mettre en oeuvre, tester ou pour des questions stratégiques, poursuivre la réflexion et la conduite du changement.

Méthodologie et conseils

S'appuyer sur un cabinet expérimenté et disposant d'une veille et d'un réseau facilite grandement l'organisation surtout pour les premiers voyages. Un coach du cabinet est un plus pour faire émerger tout au long du voyage de nouvelles compréhensions au plan individuel et collectif.

Avantage

  • Une ouverture d'esprit, une vision élargie, un élan à l'étranger, en France et même dans sa propre ville, une autre façon de regarder.

Précaution à prendre

  • Ne pas se limiter aux inspirations techniques mais explorer les implications et changements personnels issus du choc culturel et s'assurer que les hôtes apprendront de leurs invités.

Béatrice Arnaud, Sylvie Caruso Cahn