Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Intelligence collective
Chapitre VI : Développer des manières de travailler collaboratives

Fiche 02 : L'open innovation

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Intelligence collective

7 chapitres / 65 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Innover avec toutes les parties prenantes



En résumé

L'open innovation (ou innovation ouverte) est l'idée selon laquelle une entreprise peut créer de la valeur (services ou produits) non seulement par ses efforts internes, mais également par le biais de collaborations, de licencing, de spin-off.

Un livre publié en 2003 par Henry Chesbrough est à l'origine du concept d'open innovation. C'est donc un mode d'innovation basé sur le partage et la coopération entre entreprises, réalisé dans un climat d'échanges, d'ouverture et de confiance réciproque.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Innover plus efficacement, davantage et de façon plus radicale.
  • Développer une R&D externe pour que les actions de l'entreprise intègrent désormais tout son écosystème.
  • Améliorer le taux de réussite des nouveaux produits et services et accélérer la résolution des problèmes en trouvant des solutions inédites.
  • Tisser des relations de confiance et fidéliser sa communauté et ses parties prenantes (fournisseurs, partenaires, clients, etc.).

Contexte

L'open innovation peut être utilisée dans de nombreux contextes et recouvre une diversité de notions : les partenariats avec des universités ou des laboratoires de recherche, la conception collaborative de produits ou standards, y compris avec des concurrents, l'écoute client, le développement d'un écosystème de start-ups, de plateformes de prototypage rapide, d'accélérateurs, ou l'acquisition de startups.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Créer une liste de besoins stratégiques ou de priorités opérationnelles en impliquant les leaders en innovation, en R&D et les opérationnels.
  • Définir les domaines de compétences de l'entreprise afin d'identifier l'innovation externe nécessaire.
  • Prospecter de nouveaux partenaires, rechercher les technologies en rapport avec les besoins identifiés et préparer une stratégie au regard de la propriété intellectuelle.
  • Sensibiliser à l'open innovation des acteurs supplémentaires comme les clients (nouveaux besoins) ou l'ensemble des salariés pour utiliser les connaissances et l'expertise cachées dans l'organisation.
  • Communiquer l'information que l'entreprise est ouverte à l'innovation, conserver et travailler chaque suggestion car une idée, même anodine, peut générer un grand bénéfice.
  • Transformer les parties prenantes (fournisseurs, réseaux de distribution) en partenaires stratégiques en mettant en place des accords sur la confidentialité de l'échange d'idées et sur des objectifs à long terme.
  • Transformer la culture d'entreprise : créer un référentiel des meilleures pratiques et identifier des mentors dans l'organisation.
  • Collaborer avec les pairs pour jouer un rôle de leadership et traiter les questions de son secteur d'activité (réglementation, sécurité, durabilité).
  • Reconnaître les résultats de projets d'innovation collaborative pour démontrer que la société attache une grande importance à cette collaboration.

Méthodologie et conseils

L'open innovation " outside-in " cherche à trouver des connaissances, méthodes ou technologies à l'extérieur de l'entreprise pour enrichir ses propres processus d'innovation. L'open innovation " inside-out " cherche à mieux valoriser la propriété intellectuelle à l'extérieur de l'entreprise.

Avantage

  • L'open innovation peut devenir un vecteur de communication pour l'entreprise qui y gagnera une image forte d'ouverture vers l'extérieur.

Précaution à prendre

  • Le principal frein identifié de l'open innovation concerne la propriété intellectuelle du patrimoine immatériel qui doit nécessairement être partagée.

Béatrice Arnaud, Sylvie Caruso Cahn