Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de l'Intelligence collective
Chapitre III : Construire la vision partagée

Fiche 05 : La future search conference

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de l'Intelligence collective

7 chapitres / 65 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Les phases de la future search conference



En résumé

La future search conference rassemble dans une conversation des personnes d'horizons divers, réunies autour d'une même problématique, afin de les mobiliser et de les mettre rapidement dans l'action.

Les personnes racontent des histoires sur leur passé, le présent et le futur désiré. Par le dialogue, elles découvrent leur terrain d'entente, ce qui leur permet de définir le futur d'une organisation ou d'une communauté, d'établir les stratégies et les plans d'action concrets pour l'atteindre.

La conférence permet de résoudre les conflits nés de points de vue différents par le dialogue.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Permettre aux participants de se situer les uns par rapport aux autres et de voir comment ils s'intègrent dans l'organisation ou dans la communauté.
  • Examiner les interactions du système et le système lui-même afin d'assumer les responsabilités du présent.
  • Définir le futur désiré, les plans d'action à mettre en oeuvre par les participants.
  • Apprendre les uns des autres tout au long des trois jours puis dans la suite du processus.
  • Résoudre les conflits nés de vues divergentes par un dialogue portant sur le passé, le présent et le futur.
  • Encourager la production de nouvelles idées innovantes.

Contexte

La conférence se déroule pendant seize heures réparties sur trois jours et peut rassembler de 30 à 80 personnes. Elle s'applique dans des problématiques tant organisationnelles que sociétales et permet de planifier le devenir d'une organisation ou d'une communauté.

Comment l'utiliser ?

Étapes

La future search conference se déroule en trois phases, une phase par jour :

  • La première demi-journée porte sur le passé. Les participants sont invités à décrire les événements significatifs, les histoires et les interrelations passées sur des bandes de papier. Ceci permet de partager l'histoire, les représentations et ainsi de comprendre le passé. De petits groupes ont pour tâche de restituer cette histoire collective du passé.
  • La deuxième journée, qui dure une journée entière, est consacrée au présent. Le groupe décrit les facteurs qui affectent chacun des participants, désigne les plus importants et les met en valeur avec de la couleur pour se focaliser sur les mêmes points. Une répartition en sous-groupes est ensuite effectuée pour discuter plus en profondeur de chacune des tendances prioritaires : ce qui a été fait et ce que les participants souhaitent faire dans le futur. Ensuite, ils discutent des sujets de fierté et de regret afin d'examiner le système dans son ensemble.
  • La troisième demi-journée porte sur le futur. Les différents groupes réfléchissent sur les visions du futur. Ils présentent ensuite les divers scénarios, identifient les points communs et les différences irréductibles. Ils définissent enfin les projets potentiels, les plans d'actions et la manière de les mettre en oeuvre.

Méthodologie et conseils

Il est important de faire participer les parties prenantes extérieures à l'organisation pour permettre une plus grande efficacité et un meilleur alignement. En effet, cette méthode, qui repose sur l'apprentissage mutuel entre les parties prenantes, fonctionne comme un catalyseur pour l'action volontaire. Les personnes imaginent de nouvelles formes de coopération qui perdurent pendant des mois ou des années.

Avantage

  • C'est une démarche très utile dans un contexte conflictuel ou interculturel et porteuse de solutions innovantes.

Précaution à prendre

  • C'est une démarche consommatrice en temps. L'expertise de la facilitation et d'importants moyens logistiques sont nécessaires.

Béatrice Arnaud, Sylvie Caruso Cahn