Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Conduite du changement
Chapitre I : Stratégie de changement

Fiche 03 : Internalisation ou externalisation de la conduite du changement ?

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 27 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Conduite du changement

9 chapitres / 57 fiches

Qui fait la conduite du changement ?

En résumé

Initialement réalisée par des cabinets de conseil, la conduite du changement a été dans un premier temps externalisée. Depuis les années 2000, certaines entreprises ont entrepris une internalisation de la conduite du changement de manière totale ou partielle en créant leur méthodologie et en professionnalisant des experts internes.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Pour une meilleure réussite des projets, pour diminuer les coûts de consultance, pour mieux utiliser les ressources internes et pour développer une culture du changement, de plus en plus d'entreprises font le choix de l'internalisation totale ou partielle de la conduite du changement.

Contexte

Une enquête menée en 2011 par la chaire ESSEC du changement avait montré que la conduite du changement s'internalisait depuis environ 2006. Dans la majorité des grands groupes français interrogés (51 %), la conduite du changement est internalisée - au sens où une entité interne de conduite du changement a la capacité de réaliser tout ou partie des actions d'accompagnement et de formation dans ce domaine.

Par ailleurs, 90 % des entreprises interrogées mentionnent que leur décision d'internalisation est intervenue depuis 2006.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Dans 65 % des entreprises interrogées, la conduite du changement dépend de la direction des Ressources humaines. Dans 20 % des entreprises interrogées, elle relève de la direction des Systèmes d'information et dans les 15 % restants, elle est rattachée à la Direction générale. Les étapes d'internalisation de la conduite du changement sont les suivantes :

  • Évaluation du besoin en conduite du changement pour une entreprise et de son coût.
  • Choix de l'internalisation avec cinq questions :

    • Internalisation totale ou partielle ?
    • Qui prend en charge le dispositif d'internalisation ?
    • Quelles sont les méthodes et outils proposés ?
    • Quelle est l'offre de services proposée (formation, cadrage et/ou accompagnement) ?
    • Qui seront les experts " conduite du changement " internes : des consultants internes ou bien des personnes de métier animées en mode réseau ?
  • Pilotage de l'internalisation et animation de la filière interne.

Méthodologie et conseils

Les structures dédiées à la conduite du changement peuvent opter pour plusieurs modèles d'organisation. Nous en avons identifié trois principaux :

  • le modèle du consulting interne, dans lequel des consultants internes interviennent en accompagnement des projets et/ou dans la formation des salariés ;
  • le modèle du réseau interne, qui relie les intervenants de différentes directions de l'entreprise qui endossent alors un rôle d'expert. La cellule de conduite du changement est ainsi ancrée dans les métiers ;
  • le modèle du consulting externe : la structure de conduite du changement sélectionne les sociétés de conseil externes qui interviendront et peut même aller jusqu'à contractualiser avec elles.

Avantages

  • L'internalisation de la conduite du changement constitue une opportunité de développer la culture des entreprises et à faire du changement une compétence clé. La plupart des grands groupes ont mené ou mènent des expérimentations et/ou des déploiements de ce type.

Précautions à prendre

  • L'option de la mixité avec des apports externes d'experts semble être la formule la plus optimale pour éviter des formes de routines et d'enfermement sur le sujet du changement.

Comment être plus efficace ?

Les entreprises ayant fait le choix de l'internalisation le font en général selon deux stratégies qui sont la création d'une structure dédiées ou bien l'animation d'un réseau.

Le tableau suivant donne les grands caracteristiques de ces deux formes d'internalisation. Des exemples d'internalisation de la conduite de changement sont développés dans l'ouvrage Méthode de conduite de changement, 3e édition (Autissier, Moutot, 2013, Dunod).

Le choix entre ces deux configurations resulte de la culture de l'entreprise en termes de gestion de projet mais aussi de capacité à gérer des experts de manière indépendante. Si l'entreprise n'est pas complètement mature par rapport à ces deux notions, nous conseillons l'option du réseau de compétences.

CAS du Dispositif Litchi chez EDF

Autissier D., Leloup R., Marty S., Une innovation en conduite du changement. Le projet Litchi à EDF Eyrolles, 2008.

Le dispositif Litchi chez EDF a consisté à produire un référentiel méthodologique de conduite du changement en insistant sur les productions à réaliser pour opérationnaliser la conduite du changement dans les projets. Une méthode en trois phases et sept livrables a été proposée et mise sur un site intranet pour être accessible à l'ensemble de l'entreprise.

Des formations à la méthode Litchi ont été proposées et tous les outils et contenus rendus accessibles sur le site. Dans une logique de professionnalisation, les responsables de lot " conduite du changement " des différents projets ont la possibilité de bénéficier de formation et de coaching pour apprendre à réaliser la conduite du changement d'un projet.

Piloté par la direction management et organisation du groupe EDF, le dispositif Litchi propose des coachs Litchi qui aident les projets à structurer leur lot " conduite du changement " et accompagnent des personnes internes pour la production des différents éléments de ce lot. Pour les responsables du dispositif, Litchi vise des objectifs à la fois stratégiques et opérationnels.

La méthode Litchi


CDC : conduite du changement.

David Autissier, Jean-Michel Moutot