Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Management
Chapitre I : Le manager face à lui-même

Fiche 02 : Les mécanismes de défense

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Management

8 chapitres / 64 fiches

  • Imprimer

Réduire les tensions en situation de frustration

En résumé

Dans toutes les situations auxquelles il est confronté, le manager vit toutes sortes de frustrations. À cette frustration, il faut réagir. Ce sont ces formes de réaction qu'on appelle les " mécanismes de défense ".

Sont présentés neuf mécanismes de défense (la justification, le rejet, le déplacement, la projection, la contre-réaction, la surcompensation, l'identification, la régression, l'imaginaire). Cet outil permet au manager d'améliorer son adaptation aux autres, au monde, à lui-même.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Comprendre sa façon de réagir face aux situations de frustration.
  • Comprendre les mécanismes de défense les plus utilisés pour avancer dans la connaissance de soi sans culpabiliser.

Contexte

Les mécanismes de défense sont des comportements parfaitement normaux, ils nous permettent de réduire les tensions, les stress suscités par les frustrations de la vie notamment professionnelle. En prendre conscience améliore notre compréhension de nous-même.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Repérez vos mécanismes de défense :

  • La justification consiste à essayer de donner une explication rationnelle mais en se masquant à soi-même et donc aux autres la motivation véritable. Exemple : Il abandonne sa place dans la fanfare en prétextant une mauvaise ambiance. En réalité, sa technique musicale s'avère insuffisante.
  • Le rejet consiste à repousser hors du champ de sa conscience ce qui est trop pénible à supporter. Exemple : Un instructeur oublie toujours la date de rencontre avec les parents. Il a en réalité peur de la confrontation.
  • La régression consiste, devant une situation d'échec, à se réfugier dans des comportements infantiles. Exemple : Bien qu'apprécié pour son travail, il remet immédiatement sa démission à son manager après un léger accrochage.
  • Le déplacement consiste à déplacer, sur une tierce personne, une pulsion ne pouvant s'exprimer sur soi-même. Exemple : Devant ses mauvais résultats, un directeur commercial s'en prend au service qui lui fournit les statistiques.
  • La projection consiste à ne pas accepter certaines de ses propres tendances en les attribuant aux autres. Exemple : Devant le plan de l'architecte prévoyant un mobilier très moderne, un manager de type conservateur dit que les clients n'aimeront pas ce style.
  • L'imaginaire consiste à imaginer les personnes ou les événements comme on désirerait qu'ils soient. Exemple : Un collaborateur insatisfait de ses primes voit son manager et sa nouvelle voiture finir dans le fossé.
  • L'identification consiste à adopter le comportement d'une personne prise comme modèle. Exemple : Un jeune assistant, fasciné par le patron de l'agence de pub, s'habille comme lui, imite ses caractéristiques physiques et verbales.
  • La contre-réaction consiste à masquer ses sentiments en exprimant leur contraire, à adopter un comportement opposé à sa propre motivation. Exemple : Se voyant imposer contre son choix un collaborateur, le manager développe à son égard une intense activité de formation.

Méthodologie et conseils

En vous remémorant vos échanges avec vos collaborateurs, prenez conscience de vos principaux mécanismes de défense. La frustration est une réalité de la vie professionnelle, comprendre ses réactions permet d'agir efficacement.

Avantages

  • Avancer dans la connaissance de soi.
  • Assurer plus de cohérence entre attitude et comportement.

Précautions à prendre

  • Consacrer un temps suffisant à l'auto-analyse.
  • Éviter la culpabilisation : elle mène à l'inaction.

Patrice Stern, Jean-Marc Schoettl