Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Management
Chapitre I : Le manager face à lui-même

Fiche 01 : L'approche transactionnelle

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Management

8 chapitres / 64 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Comprendre son comportement

En résumé

Identifier la structure de sa personnalité par l'outil de l'analyse transactionnelle (AT d'Éric Berne " les états du moi ") :

  • Reconnaître son état " parent " : ce que l'on a acquis depuis la petite enfance et qui donne soit le comportement nourricier, soit le comportement critique.
  • Reconnaître son état " adulte " : tout ce qui ressort de la logique, du rationnel, de l'information.
  • Reconnaître son état " enfant " : tout ce qui est de la sphère du " senti " (la joie, la peur, l'émotion...) et entraîne soit un comportement spontané/rebelle, soit un comportement adapté/soumis.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Toute personne fonctionne à partir des trois états du moi : le Parent, l'Adulte, l'Enfant. Chaque état se traduit par un comportement caractéristique. L'analyse structurale permet d'établir un diagnostic de son comportement dans toutes les situations de la vie quotidienne et professionnelle.

Elle permet de modifier son comportement et ses actions, et constitue pour le manager un outil précieux pour une meilleure communication avec ses collaborateurs.

Contexte

Élaborée par Éric Berne aux États-Unis dans les années 1960, cette méthodologie inspirée de la psychologie freudienne a le mérite d'avoir un langage simple, facilement compréhensible et applicable.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Repérer l'état " Parent ", qui contient l'ensemble des attitudes, principes, préjugés, valeurs enregistrées dès la petite enfance. C'est la sphère de l'appris, de l'acquis.

  • Le parent nourricier cherche à protéger, à être aimé, à jouer de l'affectivité. Son attitude paternaliste est rassurante pour la personne, mais l'empêche de devenir adulte.
  • Le parent critique ou normatif juge, évalue en bien/mal, il semble tout savoir, a toujours raison, met en avant ses propres valeurs et ne croit qu'en elles.

Repérer l'état " Adulte ", celui de la personne qui sait traiter objectivement les problèmes. Il fonctionne sur le plan rationnel (sphère de la logique, de la pensée), l'affectivité n'intervient pas. Seuls l'information et l'échange d'information comptent.

Repérer l'état " Enfant ", celui de l'émotion, de la joie, de la peur, de la tristesse, de l'enthousiasme, du sens du jeu. Berne distingue :

  • L'enfant soumis ou adapté : il réagit par la soumission à un environnement qui lui paraît malveillant, dangereux. Sa compréhension de la situation et l'analyse du rapport de force font qu'il adopte une attitude de renoncement.
  • L'enfant spontané ou rebelle : sa réaction est souvent vive, il agit suivant ses impulsions. Il se laisse aller à ses humeurs, sa joie, son plaisir, sa colère mais cet " enfant rebelle " apporte beaucoup à l'entreprise par sa créativité.

Identifier sa personnalité. Cette étape cruciale doit vous permettre d'identifier votre PAE, de regarder l'équilibre entre les trois dimensions. En reconstituant les dialogues échangés avec vos collaborateurs, identifiez l'état (Parent, Adulte, Enfant) que contenaient vos questions ou vos réponses.

Méthodologie et conseils

  • Il n'est pas facile d'être objectif avec soi-même. Nous vous conseillons de pratiquer le test de l'egogramme qui permettra de positionner plus objectivement votre PAE (à trouver dans un ouvrage d'Analyse Transactionnelle).

Avantages

  • Apprendre à reconnaître son positionnement et celui de son collaborateur.
  • Changer de niveau lorsque la relation établie semble ne mener à rien.

Précautions à prendre

  • Ne pas jouer les apprentis sorciers.
  • Éviter les jugements de valeur : " ça y est, je vois, c'est ton enfant rebelle qui parle " ou " arrête de jouer au parent critique ".

Comment être plus efficace ?

Caractéristiques des états du moi

L'AT et ses états du moi PAE ne sont pas une recette magique. Il est nécessaire de réfléchir à son positionnement. Chaque état a ses caractéristiques physiques et verbales. Nous donnons ici quelques phrases qui permettent de mieux appliquer cette approche.

Attitudes du Parent Nourricier :

  • J'ai tendance à vouloir m'occuper des affaires des autres.
  • Il faut aider les gens à faire leur bonheur.
  • Pour ne pas faire de mal à autrui, je suis capable de masquer la vérité.

Deux réponses positives indiquent une tendance Parent Nourricier.

Attitudes du Parent Critique :

  • Je suis partisan d'une bonne éducation morale.
  • Je fais souvent des reproches aux autres sur leur comportement.
  • Mon jugement sur autrui est sûr.
  • Deux réponses positives indiquent une tendance Parent Critique.

Attitudes de l'Adulte :

  • J'ai l'habitude de définir mes objectifs avant d'agir.
  • Dans mes affaires, je ne prends que des risques mûrement réfléchis.
  • Je prends mes décisions en ayant analysé l'ensemble des données reçues.

Deux réponses positives indiquent votre tendance Adulte.

Attitudes de l'Enfant Soumis/Adapté :

  • Je recule souvent l'instant d'affronter une situation nouvelle.
  • Le plus souvent, je me tais devant les situations conflictuelles.
  • Je ne donne mon avis qu'après qu'on me l'a demandé.

Deux réponses positives indiquent votre tendance Enfant Soumis/Adapté.

Attitudes de l'Enfant Spontané/Rebelle :

  • Dans une situation de conflit, je fonce tête baissée.
  • Dans ma vie professionnelle, il m'arrive de " piquer des colères ".
  • J'essaye de plier les autres à mon désir.
  • Deux réponses positives indiquent votre tendance Enfant Spontané/Rebelle.

Analyse des résultats

Comparez vos résultats obtenus pour chaque état du moi. Regardez votre ou vos états dominants. Vous sentez-vous en accord avec les résultats ?

Vous pouvez également analyser les paroles échangées avec vos collaborateurs. Mes phrases contenaient un jugement de valeur (parent critique), ce jugement était-il nécessaire ? Une phrase venant de l'état " Adulte " aurait-elle été plus efficace ?

Les comportements de vos collaborateurs sont-ils induits par votre propre attitude (physique ou/et verbale) ? Si votre collaborateur est, d'après vous, trop " Enfant Soumis ", est-ce dû à votre propre " Parent Critique " trop affirmé ou trop violent ?

Finalement, il faut apprendre à accepter " son Enfant ". Le manager ne doit pas se croire tout puissant mais accepter ses points faibles, ses craintes, ses joies. Apprendre à accepter le " Parent " : ne pas nier les valeurs, les normes que l'on véhicule. Donner à son " Adulte " le temps d'écouter et de traiter réellement les informations reçues avant de réagir.

Prendre de la distance par rapport au rôle de manager. Se prendre pour son rôle, n'avoir ni distance, ni recul, c'est être fou comme le pianiste qui se prendrait pour le piano !

CAS : Induction de comportement

Nous avons là trois réponses bien différentes à une injonction du manager qui partait bien évidemment d'un Parent Critique.

La réponse A : " Excusez-moi, j'essaierai de faire plus vite " place le collaborateur dans un état d'Enfant Soumis/Adapté. Il s'excuse et aucune explication n'est donnée. Le dialogue est d'ores et déjà clos.

La réponse B : " La prochaine fois, demandez donc à quelqu'un d'autre " place le collaborateur en phase de rébellion. On imagine le collaborateur quittant le bureau ou le manager essayant de menacer du haut de son autorité.

La réponse C : " Si vos données étaient plus justes, cela irait plus vite ". Le collaborateur se place lui aussi en Parent Critique.

Deux " Parents Critiques " vont alors s'affronter. Ce n'est pas de ma faute, c'est la tienne. Justification/contre-justification vont se multiplier jusqu'au conflit.

La phrase introductive du manager ne permettait pas au collaborateur une attitude vraiment constructive.

Patrice Stern, Jean-Marc Schoettl