Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Management
Chapitre VI : Le manager et la dimension du pouvoir

Fiche 07 : La grille objectifs/confiance

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Management

8 chapitres / 64 fiches

  • Imprimer

Évaluer la relation avec les collaborateurs

En résumé

Cette grille stratégique objectifs/confiance permet de positionner chaque collaborateur en se posant deux questions :

  • Manager et collaborateur ont-ils une même représentation des objectifs ?
  • Ont-ils la même capacité à se faire confiance ?

La grille est composée de quatre cases :

  • Union : accord sur les objectifs et la confiance.
  • Conflit : désaccord sur les objectifs et la confiance.
  • Attente : désaccord sur les objectifs mais la confiance existe.
  • Accommodement : accord sur les objectifs et réticence sur la confiance.

L'outil permet aussi de comprendre comment sortir de la case conflit.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

  • Positionner les collaborateurs par rapport à l'axe objectif et à l'axe confiance.
  • Donner des pistes de réflexion au manager pour mener l'ensemble de son équipe dans la case Union.

Contexte

Ni la confiance, ni l'accord sur les objectifs ne se créent naturellement. Lorsqu'une relation se dégrade, il est important pour le manager de comprendre s'il s'agit d'une mauvaise compréhension des objectifs, voire d'une négation des objectifs fixés, ou bien d'une perte de confiance du collaborateur vis-à-vis de son manager.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Positionner le collaborateur dans l'une des quatre cases :

  • Dans la case Union : le collaborateur est d'accord sur l'objectif et la relation de confiance existe.
  • Dans la case Conflit : à une relation de confiance cassée s'ajoute un désaccord sur les objectifs.
  • Dans la case Attente : il y a un désaccord sur les objectifs mais la relation de confiance perdure.
  • Dans la case Accommodement : il y a accord sur les objectifs mais la relation de confiance n'existe pas ou pas encore.

Sortir de la case Conflit, évidement la plus délicate pour le manager. Une mauvaise solution consisterait à vouloir travailler sur l'axe confiance, fausse voie car l'axe confiance ne peut se travailler en tant que tel, et surtout pas en répétant " faites-moi confiance, honnêtement, sincèrement... ". On ne sort de la case Conflit qu'en transitant vers la case Accommodement. Il s'agit alors de clarifier les objectifs et que manager et collaborateur soient d'accord sur ceux à atteindre.

Méthodologie et conseils

L'accord sur les objectifs doit être considéré par les deux parties présentes comme une promesse mutuelle. Cette promesse met en attente d'une preuve. Si cette promesse est tenue, la preuve est faite que l'accord est possible, la confiance commence à se créer, nous irons naturellement vers la case Union.

Si la promesse n'est pas tenue, le retour à la case Conflit est l'évidence, et il sera quasiment impossible d'en sortir. La grille Objectif/Confiance s'inspire de la théorie des jeux, qui distingue l'attitude distributive (vaincre l'autre considéré comme adversaire) de l'attitude intégrative (partager avec l'autre considéré comme un partenaire et dans une perspective à moyen ou long terme).

Avantages

  • Simplicité de l'outil.
  • Argumentation facile vis-à-vis des collaborateurs.

Précautions à prendre

  • La promesse tenue (donc la preuve) concerne bien évidemment le manager lui-même : tient-il la promesse de récompense par rapport à l'atteinte des objectifs ?

Patrice Stern, Jean-Marc Schoettl

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu