Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils des réseaux sociaux
Chapitre III : Les réseaux sociaux pour développer son activité

Fiche 02 : La curation de contenu : Scoop.it

  • Retrouvez 17 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 5 juil. 2016
©

La boîte à outils des réseaux sociaux

7 chapitres / 57 fiches

L'outil précédent explique qu'une stratégie marketing ou de communication appliquée au digital ne peut se faire sans contenu. Idéalement, ce contenu est créé, proposé et publié par l'entreprise. Pour des raisons de taille d'équipe ou de budget, ce n'est pas toujours possible. D'où l'intérêt de la curation. La curation est une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager pour les autres le contenu le plus pertinent d'Internet autour d'une thématique donnée. C'est une approche accessible, simple à mettre en place et peu onéreuse. Sa valeur ajoutée réside dans la sélection qui est faite parmi le volume de données et d'informations qui existent. Scoop.it, plateforme française, est un très bon outil pour s'y lancer.

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer

Règle 90-9-1 des réseaux sociaux

Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

L'objectif de la curation est de faciliter les démarches de ceux qui ont fait le choix d'une stratégie de content marketing (marketing de contenu). Le contenu issu de la curation doit être pertinent et cohérent avec le métier de l'entreprise et avec sa stratégie de communication. Elle répond à des impératifs de visibilité d'une marque, d'un expert ou d'une entreprise.

La curation s'inscrit dans une démarche de marketing ou de communication. C'est une démarche principalement BtoB, qui concerne aussi bien les PME que les grands comptes. Un consultant indépendant peut également l'utiliser pour montrer son point de vue sur l'actualité de son secteur. La curation profite considérablement aux petites structures.

Contexte

La curation n'est pas un simple transfert d'information. Sa valeur ajoutée réside d'une part dans le choix de l'information mais également dans l'analyse qu'en fait le curateur.

Plusieurs outils existent pour faire de la curation de contenu. Twitterfeed permet de transformer des flux RSS en tweets. Cela permet d'animer en flux de contenu permanent un compte Twitter, mais sans avoir de visibilité sur ce qu'on publie. La sélection des sources est primordiale.

Scoop.it a été créé fin 2011. Le principe est différent. Scoop.it fait une sélection de contenu autour d'une thématique. On décide ensuite ce qu'on publie (et sur quel réseau) et ce qu'on supprime.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Marc Rougier est le créateur de la plateforme de curation Scoop.it. Il décrit la curation en trois étapes.

  • Sélection du contenu : veille, tri, organisation.
  • Édition : publication des contenus avec citation de l'auteur et ajout d'une valeur ajoutée par le curateur.
  • Diffusion : partage des contenus sur les réseaux sociaux.

Scoop.it permet de relayer les informations sur plusieurs réseaux sociaux en un seul clic : Twitter (limité à un compte en mode gratuit), LinkedIn, Facebook, Tumblr...

Méthodologie et conseils

La curation peut être le premier pas d'une démarche de content marketing.

La curation s'inscrit dans le content marketing. Elle intervient après avoir déterminé au préalable une ligne éditoriale.

Scoop.it permet de créer plusieurs thématiques (topics). On dispose de statistiques sur son lectorat. Il existe une communauté Google+ des " scoopiters " francophones.

Avantages

  • La curation permet de diffuser du contenu quand on n'a ni équipe pour le faire, ni budget.
  • Scoop.it présélectionne des informations pertinentes, ce qui évite de perdre du temps à aller les chercher.
  • Scoop.it propose des offres gratuites.

Précautions à prendre

  • S'assurer en permanence de rester pertinent et de ne pas risquer de dégrader l'image de l'entreprise.
  • Attention à la reprise et au partage d'informations non vérifiées. Bien penser à toujours citer la source d'origine et à ne pas essayer de s'approprier le contenu d'un tiers.
  • Scoop.it ne permet pas directement d'envoyer de message en différé. On risque donc de surcharger son compte Twitter à un instant donné de la journée au lieu d'une animation continue.

Comment être plus efficace ?

Conseils pour la curation

  • Faire de la curation, c'est rendre service, faire le tri dans l'énorme masse d'information présente et émise chaque jour sur Internet pour en dégager ce qui est pertinent et le mettre (gratuitement) à disposition des autres. La quantité d'informations disponible sur le web doublerait tous les 3 jours, selon plusieurs experts. La curation est un acte de communication/marketing, pas du bénévolat. C'est cette valeur que l'on vient chercher chez un curateur. La curation peut être un concept éditorial à part entière, ou une partie de la communication, un levier complémentaire pour toucher de nouvelles cibles.
  • Faire de la curation n'est pas qu'un tri d'information, c'est aussi une valorisation (notamment par la personnalisation). L'un des objectifs est de passer de suiveur à leader, de devenir leader d'opinion ou référence dans son domaine.
  • La curation est une forme de stratégie éditoriale. Commencez par définir non pas votre ton mais vos thèmes. Assurez-vous qu'ils sont pertinents avec votre offre, qu'ils vont aider ou apporter de la valeur à votre audience et que vous y avez suffisamment d'expertise. Évitez d'être trop pointu, vous n'aurez pas d'audience, ou trop large et vous aurez du mal à intéresser. Si quelqu'un occupe déjà votre positionnement, soyez sûr de ne pas avoir un train de retard.
  • Recherchez les individus et les marques qui publient déjà dans votre domaine et suivez-les pour rester d'actualité dans votre secteur.
  • La curation ne repose pas sur une ou deux sources. Dans ce cas, tout le monde peut le faire et vous n'apportez rien. La valeur de la curation est d'identifier ce qui est pertinent dans une multitude de sources. Soyez sélectif et ne partagez que ce qu'il y a de meilleur. Pensez aussi à de la curation visuelle (via Pinterest par exemple). La curation ne se limite pas à des textes. Le compte Pinterest de l'auteur propose par exemple des dizaines d'infographies autour des réseaux sociaux et du marketing digital.
  • Ne vous contentez pas de faire suivre, c'est de l'agrégation. La curation va plus loin en expliquant pourquoi l'information est importante.
  • Modifiez les titres et ne reprenez pas les titres existants de la source originale. Dans ce cas, vous seriez en lutte avec l'auteur pour le référencement. Personnaliser le titre, c'est aussi ajouter votre touche personnelle et choisir vos mots-clés, qui ne sont pas ceux qui intéressent l'auteur.
  • Si vous avez un blog, ajoutez de la curation à vos articles. Créez des posts qui apportent votre oeil expert sur le contenu d'origine.
  • Citez la source d'origine mais ne dupliquez pas et insérez un lien vers son article.
  • Pour profiter au maximum de la caisse de résonance des réseaux sociaux, encouragez au partage.
  • Faites de la curation dans votre démarche d'e-mail marketing. Utilisez votre newsletter pour partager non seulement votre contenu mais aussi des articles pertinents d'autres experts.

Scoop.it peut être utilisé en marque blanche pour être intégré à un site Internet.

CAS Veille et curation, quelques outils et astuces pour survivre à l'infobésité

Informations vs. données

Légende : entre données et information, il y a gouffre trop souvent ignoré (dessin antimseum.com)

Légende : entre données et information, il y a gouffre trop souvent ignoré (dessin antimseum.com)


Yann Gourvennec, Visionarymarketing.com, @ygourven

Le principal enjeu de la veille informationnelle, en ces temps de big data, est non seulement de trouver une île d'information au milieu d'un océan de données, mais aussi et surtout de la filtrer et de la trier. Quelques outils et astuces pour y arriver.

Stumbleupon : faites confiance au hasard

Si vous êtes noyé par les données et ne savez plus où regarder, faites confiance au hasard. Stumbleupon est une loterie du Web qui propose des sites par mots-clés et fait découvrir des nouveautés insoupçonnées.

Triez vos newsletters

Les newsletters sont souvent un moyen de découvrir de nouvelles sources d'information. Soyez impitoyable et limitez-vous à 4 ou 5. Moins elles sont nombreuses, mieux vous les lirez.

Twitter, Flipboard, Hootsuite

Adepte de Twitter, j'utilise Hootsuite pour y accéder. Il permet d'ordonner, planifier et rendre lisible ce flux ininterrompu d'échanges. Pour éviter d'être trop pris par Twitter, je lui réserve quelques plages dans la journée où je lis les tweets des utilisateurs auxquels je suis abonné. Flipboard est un puissant agrégateur de contenus internationaux issus de la presse et des médias sociaux.

Scoop.it et Evernote clipper

Pour trier et ranger mes liens, je stocke mes trouvailles dans mon carnet en ligne sur Evernote web clipper PRO. Scoop.it me permet de lier et trier par thèmes mes découvertes pour ensuite les partager.L'endroit privilégié où je stocke mes notes, mon outil de veille permanente et d'archivage, c'est mon blog http://visionarymarketing.com/blog. Je partage le résultat de ce travail avec mes contacts afin de servir d'échange. C'est le meilleur outil de veille qui soit : l'échange qui permet, au cours d'une discussion, de découvrir une pépite, sans avoir besoin de la chercher ni de la filtrer ou trier.

Auteur : Cyril Bladier © Dunod