Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils des réseaux sociaux
Chapitre III : Les réseaux sociaux pour développer son activité

Fiche 12 : LinkedIn Pulse

  • Retrouvez 17 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 5 juil. 2016
©

La boîte à outils des réseaux sociaux

7 chapitres / 57 fiches

Après avoir lancé LinkedIn Influencer, qui proposait à des personnalités reconnues de publier et d'être suivies (B. Obama, R. Branson, B. Gates, C. Ghosn...), LinkedIn a ouvert aux autres profils la possibilité de contribuer et d'être suivi via LinkedIn Pulse. Les premiers y ont eu accès en 2014, puis le service a été ouvert à tout le monde fin 2015. Avec ce service, chacun peut publier gratuitement un article comme sur un blog. Chacun peut donc devenir un média, avoir des lecteurs, des abonnés et des ambassadeurs. Les posts que l'on publie s'affichent sur le profil, entre la photo et le résumé. Publier sur Pulse, ce n'est pas faire partie de LinkedIn Influencer.

  • Imprimer

Publication d'article sur LinkedIn

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

LinkedIn Pulse, c'est la possibilité d'avoir un blog sur son profil LinkedIn en bénéficiant dès le départ d'une audience facilement accessible puisque les contacts directs sont abonnés et ne peuvent se désabonner. C'est à la fois la possibilité de renforcer sa visibilité auprès de son réseau, bénéficier de la viralité acquise auprès de nouveaux contacts grâce aux partages et aux commentaires et une visibilité accrue sur Google, puisque les articles sont indexés par le moteur de recherche leader.

Contexte

Les articles sont accessibles directement sur le profil (par les images qui les illustrent et leurs titres) et renvoient vers une seconde page qui reprend l'intégralité des contributions. Les articles peuvent être commentés et partagés. Un partage ou commentaire rapporte à l'auteur de ce livre en moyenne 50 lecteurs supplémentaires en dehors de son réseau direct et donc la possibilité d'être découvert par des profils qui ne le connaissaient pas encore.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • L'accès à la publication se fait depuis la page d'accueil avec l'option "publier un post".
  • LinkedIn propose tous les outils d'édition : mise forme, mise en page, insertion de liens, d'images ou de vidéos.
  • Chaque article soit être accompagné d'une illustration au format 700*400 qui, au-delà du titre, doit elle aussi attirer l'attention.
  • Publiez votre post en choisissant un titre d'une quarantaine de caractères, sinon il sera trop long et ne s'affichera pas pleinement sur votre profil.
  • Publiez en partageant sur votre compte Twitter.
  • Répondez aux commentaires le cas échéant.
  • Sur LinkedIn, vous n'êtes pas chez vous : utilisez Pulse davantage comme une mise en avant des articles de votre blog que comme votre hub central.

Méthodologie et conseils

En publiant 20 fois par mois, vous touchez environ 60 % de votre audience.

  • Répondez aux questions que se posent vos cibles et que vos clients vous posent.
  • Choisissez bien votre image d'illustration, puisque c'est elle qui s'affichera sur votre profil.
  • Choisissez un titre qui attire l'attention.
  • Rédigez 300 à 600 mots de contenu. Mettez des images, en plus de l'image d'illustration.
  • Testez pour connaître vos meilleurs jours et horaires de publication.
  • Commencez par publier une fois par semaine.
  • Suivez vos statistiques et l'engagement obtenu pour savoir quelles sont les thématiques qui intéressent.
  • Évitez de vendre. Vous publiez pour montrer votre expertise, pour donner envie de venir voir votre profil et d'en savoir plus sur vous, pas pour expliquer que vous êtes le meilleur ou quels sont vos produits ou services.

Avantages

  • Les posts sont automatiquement partagés aux contacts et aux abonnés.
  • On peut être suivi par des profils qui ne sont pas des contacts.
  • Les posts sont indexés sur LinkedIn et en dehors. On peut donc y accéder via Google.

Précautions à prendre

  • Attention au contenu dupliqué : vous prenez un risque en publiant sur LinkedIn un article déjà publié sur votre blog.
  • Ne vous rendez pas trop dépendant d'une plateforme tierce dont vous ne maîtrisez pas tous les éléments. Ce qui est possible aujourd'hui peut ne plus être possible demain ou l'être différemment.

Comment être plus efficace ?

S'engager sur LinkedIn

Il y a plusieurs formes d'engagement sur LinkedIn : les interactions (partager, commenter, aimer) ; les contributions (dans les groupes) et la publication d'article (LinkedIn Pulse).

Les interactions se font sur les articles de son réseau que l'on reçoit sur sa page d'accueil. On y reçoit les publications de ses contacts directs, les "J'aime" et autres commentaires de son réseau et les publications des pages entreprises, médias, influenceurs, profils et groupes que l'on suit ou dans lesquels on est inscrit. C'est un système de flux, une actualité chasse la précédente. Plus on a réseau développé, plus il est difficile de capter un message.

Les contributions se font dans les groupes. LinkedIn a remonté sa limite et on peut maintenant rejoindre 100 groupes. Tous les groupes sont fermés : ils ne sont accessibles que sur demande ou sur invitation. Comme il y a près de 2 millions de groupes dont 70 000 en français (y compris zones francophones), il est très difficile de trouver les groupes à rejoindre. Le plus efficace est probablement de se rendre sur les profils de ceux dont on veut être vus, de regarder dans quels groupes ils sont présents et de s'y inscrire. Les groupes sont des lieux d'échanges et de discussions où l'on vient partager et faire valoir son expertise. Ce ne sont pas des espaces où faire son auto promotion ou la promotion de ses articles.

Les publications sont des contenus rédactionnels, qui peuvent être plus commerciaux (en veillant tout de même à davantage se concentrer sur les problématiques de ses lecteurs plutôt que sur son offre de produits ou de services).

Ces publications restent accessibles sur les profils, même plusieurs mois après leur publication. Si besoin, on peut les supprimer.

Rythme

Il faut éviter de faire ce que font de nombreux profils en mal de reconnaissance en passant ses journées à commenter ou Liker tout et n'importe quoi simplement pour se rendre visible. LinkedIn est une plateforme professionnelle. Il vaut mieux ne partager que ce qui est pertinent pour soi et surtout pour son audience ; avoir un minimum de ligne éditoriale et éviter de partager ce que des dizaines d'autres profils ont déjà partagé avant ou de diffuser le jeu, la citation ou le dessin qui vous a échappé il y a 3 ans mais que tout le monde a déjà vu. Les réputations se défont plus rapidement qu'elles ne se font. Il est d'ailleurs possible sur LinkedIn de signaler un compte qui a un comportement ou abusif ou de masquer tout le contenu d'un profil qu'on juge trop envahissant.

Il en va de même dans les groupes. Leur accès est désormais filtré par ceux qui les administrent et il est dommage de se faire exclure d'un groupe pour avoir trop abusé de l'auto promotion.

La fréquence de publication est spécifique à chacun. Les meilleurs jours et horaires sont également spécifiques. Dans la même industrie, certains auront de meilleurs échos en semaine et d'autres le week-end.

Accroche

Il faut penser " efficacité " et adopter la stratégie de la presse people : les titres et les images sont clés.

CAS Des articles qui amènent des clients

Application mobile LinkedIn Pulse

Source : LinkedIn

Source : LinkedIn



Cyril Bladier, Président-fondateur, Business-on-Line, Agence digitale en réseau, @businesson_line

À plusieurs reprises, la publication d'un article sur LinkedIn a été l'occasion de créer de nouvelles relations qui se sont ensuite transformées en contacts commerciaux. Sur LinkedIn, je suis un média. Parmi mes contacts, il y a des clients, des partenaires, des anciens de mes différentes écoles, des ex-collègues, des professionnels croisés lors de conférences et beaucoup de gens que je ne connais pas. Un contact LinkedIn, même si je ne le connais pas, est aussi un lecteur de mes contenus (je publie un article une fois par semaine). Mon contenu peut donc être lu mais surtout partagé par mes contacts. Ils deviennent alors mes ambassadeurs auprès de leurs réseaux respectifs. Ils vont ainsi me permettre d'être découvert par les contacts, que je ne connaissais pas et ne me connaissaient pas non plus. Parmi eux, des dirigeants marketing, commerciaux, RH, voire des DG qui, après avoir vu le relais fait sur un de mes articles, vont aller ensuite le lire, puis consulter mon profil. Régulièrement, certains d'entre eux me contactent ensuite par téléphone, mail (mes coordonnées professionnelles sont dans mon résumé) ou messagerie LinkedIn. Je peux ainsi rencontrer directement des dirigeants, des décideurs et gagner de nouveaux clients (PME et grands groupes) sans passer par des appels d'offres ou des consultations.

Je publie essentiellement des extraits des articles de mes blogs, quelques lignes avec les points principaux et un lien qui renvoie à l'article original sur mon blog. Cet article est publié sur LinkedIn en moyenne une semaine après l'avoir été sur mon blog. Le but étant d'une part d'éviter d'être pénalisé par Google pour contenu dupliqué et d'autre part d'éviter d'être trop dépendant de LinkedIn dont le business model de monétisation peut évoluer.

Auteur : Cyril Bladier © Dunod

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu