Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la stratégie
Chapitre VI : Décision et choix stratégiques

Fiche 02 : Le modèle de l'acteur unique

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 12 août 2016
©

La boîte à outils de la stratégie

8 chapitres / 56 fiches

Pour le modèle de l'acteur unique, l'entreprise se confond avec un seul acteur homogène (généralement le dirigeant et son équipe de direction), doté d'objectifs et de préférences stables, un décideur rationnel qui effectue des choix. Ce modèle inspire une grande partie des techniques de gestion, en raison de la démarche rationnelle qui est privilégiée. Cette démarche linéaire repose sur un certain nombre d'étapes qui reflètent le raisonnement supposé du dirigeant.

  • Imprimer

Ou modèle mono-rationnel

Source : d'après le modèle stratégique mono-rationnel de Harvard (L.C.A.G.).

Source : d'après le modèle stratégique mono-rationnel de Harvard (L.C.A.G.).

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Le modèle de l'acteur unique met en avant la rationalité du dirigeant et sa capacité à décider de façon autonome. La décision est le choix de cet acteur unique. Pour un esprit occidental, qui plus est cartésien, ce modèle incarne la bonne manière de décider, à partir d'objectifs clairs, en analysant les avantages et les inconvénients associés à chaque choix.

Contexte

Le modèle L.C.A.G. (E. Learned, C. Christensen, K. Andrews et W. Guth), mis au point en 1965 par ces 4 professeurs de la Harvard Business School, repose sur les étapes rationnelles de la décision stratégique d'un dirigeant acteur unique. Il est à l'origine du modèle SWOT.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Le décideur rationnel qui effectue des choix enchaîne avec logique les étapes suivantes :

  • Formulation du problème : les causes et les objectifs sont parfaitement définis et clairs pour tous.
  • Repérage et explicitation de toutes les actions possibles, de façon exhaustive. Aucune hypothèse n'est laissée de côté, toutes les possibilités sont évoquées.
  • Évaluation de chaque éventualité par des critères issus des objectifs ou des préférences. Ces critères sont évalués et quantifiés (exemples : avantages/inconvénients, coût/bénéfice, risque/gain).
  • Choix de la solution qui maximise le résultat. La décision prise correspond au meilleur choix objectif possible.

Méthodologie et conseils

L'entreprise se confond avec un acteur unique, un décideur rationnel effectuant des choix.

Chaque modèle de décision correspond à une configuration de pouvoir. Le modèle de l'acteur unique suppose un pouvoir concentré. Cet acteur peut être le dirigeant seul, ou entouré de son état-major. Le dirigeant peut aussi être propriétaire de l'entreprise, comme un entrepreneur actionnaire majoritaire (Bernard Arnault pour LVMH ou François-Henri Pinault pour PPR).

L'acteur unique peut également être l'actionnaire de référence, par exemple la famille fondatrice (Bouygues, Ricard, Peugeot ou Michelin), un investisseur financier (un fonds d'investissement), voire l'État.

Enfin, un chef d'entreprise reconnu et respecté, peut être acteur unique à la tête d'un grand groupe international, sans contrôle du capital (Franck Riboud succédant à Antoine Riboud, son père, à la tête de Danone).

Avantages

  • Appliqué à une situation simple, ce modèle permet des formalisations élaborées.
  • Appliqué à une situation complexe, il permet une schématisation utile de la réalité.

Précautions à prendre

  • Ce modèle ne prend pas en compte la complexité organisationnelle et les enjeux individuels, ni l'importance du processus de prise de décision et de ses différentes phases.

Bertrand Giboin © Dunod

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu