Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la stratégie
Chapitre V : Structure et stratégie organisationnelle

Fiche 03 : La technologie

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 12 août 2016
©

La boîte à outils de la stratégie

8 chapitres / 56 fiches

La technologie est l'ensemble du processus de transformation réalisé par l'entreprise. Elle fait peser des contraintes fortes sur la définition d'une structure. La production unitaire, la production en grande série et la production en continu déterminent des choix de structures spécifiques. Suivant son type de production, l'entreprise adoptera une structure mécaniste, centralisée et rigide, ou à l'inverse une structure organique, décentralisée et flexible.

Je m'abonne
  • Imprimer

Un déterminant important de la structure

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Certaines caractéristiques structurelles (division des tâches, nombre de niveaux hiérarchiques, type d'encadrement, besoin de formalisation...) diffèrent selon la nature de la technologie utilisée. La technologie est donc un déterminant important de la structure à mettre en place pour une bonne organisation de l'entreprise.

Contexte

La typologie élaborée en 1970 par Charles Perrow classe les technologies suivant les exceptions rencontrées lors de la fabrication et la possibilité de centraliser (ou non) la recherche : technologie routinière (sidérurgie, automobile), d'ingénierie (équipements lourds), artisanale (verres spéciaux) et de pointe (aérospatiale).

Comment l'utiliser ?

Étapes

L'adoption d'une structure mécaniste ou d'une structure organique est déterminée par la technologie utilisée par l'entreprise et son type de production :

  • La production unitaire (ou en petite série) : aéronautique, biens d'équipement, travaux publics... Dans le génie civil (construction de ponts, de tunnels...), chaque chantier est unique et la structure adoptée est, en général, très flexible car le personnel est autonome et l'initiative est encouragée. Cette structure organique est la plus pertinente.
  • La production de masse (ou en grande série) : agroalimentaire, textile, automobile... Dans l'industrie automobile, la production se fait en grande série, à partir de matériaux aux normes codifiées et au moyen d'équipements techniques bien maîtrisés. Les structures sont fortement hiérarchisées et très formalisées. Cette structure mécaniste est la plus efficace.
  • La production en continu : énergie, chimie lourde, traitement des déchets... La production étant ininterrompue et très automatisée, un personnel qualifié et peu nombreux assure la maintenance des installations. La structure adaptée est également organique.

Méthodologie et conseils

La nature de la production et le type de technologie utilisée conduiront à une structure mécaniste ou une structure organique.

Si les tâches liées à la production sont répétitives, la centralisation pourra se développer.

À l'inverse, si ces tâches sont peu répétitives, une décentralisation pourra se mettre en place.

Exemple : dans la construction de maisons individuelles, la R & D et les achats sont centralisés alors que les opérations sont décentralisées à travers des filiales régionales.

Avantages

  • Dans beaucoup d'industries, les équipements sont aujourd'hui plus flexibles qu'autrefois. Cela facilite l'organisation, demande une moindre coordination et une formalisation plus légère (raffineries, plates-formes automobiles...).

Précautions à prendre

  • Certaines entreprises produisant en grande série peuvent maintenant différencier leur production en fonction des clients, notamment grâce à Internet et au build to order (fabrication à la demande et customisation de masse pour les chaussures de sport Nike).

Bertrand Giboin © Dunod