Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Développement personnel en entreprise
Chapitre IV : Gérer son stress

Fiche 02 : Les croyances limitantes (PNL)

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils du Développement personnel en entreprise

7 chapitres / 71 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Le processus de remplacement d'une croyance


En résumé

Toute croyance est rationnelle au moment de sa formation, mais devient obsolète, inadéquate et dysfonctionnelle lorsqu'elle persiste dans un contexte différent. On dit alors qu'elles deviennent limitantes pour représenter les limites qu'un individu se fixe, à partir de ce qu'il pense possible, alors qu'il aurait les capacités pour faire plus ou mieux.

Même si effectivement, certaines choses sont plus facilement réalisables que d'autres, les croyances limitantes empêchent d'accomplir un certain nombre d'actions, par le simple fait que l'on pense ne pas en être capable. Elles fournissent même parfois un excellent prétexte pour ne pas faire, pour éviter de fournir des efforts pour surmonter une situation qui pose problème.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

La mise à jour de vos croyances limitantes est une étape incontournable sur la voie du développement personnel. D'une certaine manière, les pensées d'un individu sont son premier ennemi, et s'affranchir de ses obstacles internes est un moyen de retrouver une liberté d'action qui peut décupler son potentiel.

Contexte

Les croyances limitantes sont souvent inconscientes. Leur mise à jour se justifie d'autant plus que vous vous êtes fixé un objectif que vous ne parvenez pas à atteindre. Il peut bien sûr y avoir un problème de compétence (vous ne savez pas faire) mais aussi de manière plus sournoise votre " petite voix " qui vous bride.

Comment l'utiliser ?

Étapes

3 et 4. Dans la situation donnée, identifiez si votre croyance est limitante en mettant à jour les conséquences négatives, pour vous, de ce comportement.

  • " Je suis une personne sans intérêt. "

5. Mettez à jour leur raison d'être, c'est-à-dire le(s) bénéfice(s) que vous retirez à vous être fixé - inconsciemment - cette limite, en répondant à la question : " Quel avantage est-ce que j'ai retiré de cette croyance jusqu'à présent ? "

  • " Je me suis protégé des moqueries des autres. "

6. Remplacer votre croyance limitante par une nouvelle croyance qui conserve le bénéfice que vous avez mis à jour précédemment et qui ne soit pas une formulation opposée (ajout ou suppression de termes " ne... pas... ").

  • " Je suis une personne qui a de l'humour et qui peut pratiquer l'autodérision. "

7. Répétez-vous régulièrement cette croyance, comme un credo, plusieurs fois par jour, pour l'ancrer.

8. Trouvez une situation dans laquelle vous pourrez expérimenter cette nouvelle croyance de manière confortable et si possible en vous garantissant le maximum de chances de réussite.

  • " Je vais à la rencontre de mes collègues à la machine à café et je saisis une occasion de faire un trait d'humour. "

Méthodologie et conseils

  • La dernière étape consistant à transformer vos pensées en acte est fondamentale pour la mise en place de la nouvelle croyance. Saisissez vraiment toutes les opportunités de mise en oeuvre pour la consolider jour après jour et repousser toute velléité à votre ancienne croyance de revenir.
  • En fonction de votre personnalité, la formulation de la croyance pourra :

    • soit être nuancée : " je deviens de plus en plus... " ;
    • soit à l'inverse, exagérée : " je suis totalement... ".

Avantages

  • Travailler sur une croyance limitante vous permet de rentrer dans un cercle vertueux : vos (nouvelles) pensées conditionnent vos actions qui en retour renforcent vos pensées... Ceci vous permettra d'atteindre vos objectifs avec plus de facilité !

Précautions à prendre

  • La méthode achoppe régulièrement sur l'étape 3 consistant à trouver une croyance de remplacement. Lorsqu'on s'est convaincu - parfois pendant toute une vie -, il est difficile de balayer une croyance limitante en la reformulant basiquement de manière positive. La nouvelle croyance doit donc être suffisamment différente dans sa formulation pour qu'elle soit acceptable.

Laurent Lagarde