Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Design management
Chapitre III : Manager un designer en entreprise

Fiche 05 : Se séparer d'un designer

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils du Design management

9 chapitres / 52 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Distinguer la personne et le problème


En résumé

Se séparer d'un designer, c'est mettre fin à une collaboration créative. Que cette séparation soit motivée par une réorientation, une cessation d'activité, ou par un choix personnel, elle soulève des questions propres à la nature créative de la relation comme la continuité de cette activité, la relation client, le transfert de connaissance ou encore le risque associé au principe de non-concurrence, et le respect de la propriété intellectuelle. Bien-sûr pour l'ensemble, la procédure légale de séparation d'un designer ne diffère pas d'un autre type de salarié.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Pour l'organisation, il est vital de continuer son activité sans que la séparation ne remette en cause les choix pris pour son développement futur. L'objectif est donc de créer une situation gagnante dans un contexte parfois défavorable.

Contexte

La séparation peut intervenir en cas de licenciement, de démission, de fin de contrat, de départ à la retraite. Le contexte peut donc être subi par le designer ou souhaité par celui-ci. En tout état de cause, ni l'une ni l'autre des parties n'ont intérêt à entrer dans un conflit souvent perdant et qui hypothèque le futur de la relation dont nul ne peut prétendre mettre un terme définitif.

Comment l'utiliser ?

étapes

Avant de se lancer dans la gestion opérationnelle de la séparation, le manager doit veiller à :

  • Sur le plan administratif, se référer à la loi et à la convention collective sur le plan de la procédure et des méthodes.
  • Sur le plan communicationnel, engager des discussions privilégiant une séparation dans un contexte " gagnant-gagnant ". Ensuite, pour la méthode, il cherche à :

  • Clarifier les échéances : préavis, date effective de départ, conditions légales encadrant le départ du salarié
  • Gérer le transfert des dossiers : Identifier le designer qui assurera la continuité de l'activité, et organiser le transfert des informations relatives aux projets, à la connaissance des interlocuteurs (relations-clients). Un suivi par le manager de projet en cours et par le manager du designer est nécessaire afin de lever tous les points relatifs à la continuité des projets en l'absence future du designer.
  • S'assurer du transfert effectif des dossiers et des données informatiques : Ces données restent la propriété de l'entreprise après le départ du designer et ne doivent donc pas en être soustraites. De plus, ces informations sont nécessaires à la poursuite des projets. Le plein accès à l'ordinateur et aux fichiers est donc une priorité forte.

Méthodologie et conseils

  • Anticiper la venue d'une telle séparation introduit un relationnel moins affectif - ce que le statut de créatif a tendance à encourager. Intégrer que le designer ira ailleurs un jour facilite la discussion.
  • Si la séparation est la décision du collaborateur, le manager a intérêt à comprendre ses motivations. Est-ce lié à l'intérêt du travail, à la relation avec le manager et l'équipe de direction ou à l'attractivité du salaire ? La situation devient délicate lorsque deux de ces raisons sont défaillantes.
Avantages
  • Le départ d'un designer est aussi une opportunité d'apprendre de l'expérience passée sur le plan du design management.
  • C'est une opportunité pour repenser l'approche ou la fonction du design et la rendre plus efficace ou juste en fonction de la stratégie design de l'entreprise.
Précautions à prendre
  • Rester dans une posture positive vis-à-vis du designer : les changements, les difficultés relationnelles ou industrielles ne sont pas des problèmes isolés dans la trajectoire professionnelle. Il convient de les traiter avec sérieux et sérénité en vue d'un rebond pour toutes les parties-prenantes.
  • Bien distinguer le problème de la personne dans les discussions de manière à objectiver la situation.

Bérangère SZOSTAK, François LENFANT