Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du Stress

Chapitre II : Évacuer les tensions physiques et mentales

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du Stress

8 chapitres / 56 fiches

" Tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté. "

Woody Allen

Vous sortez du bureau très énervé ? Si vous étiez aux États-Unis, vous pourriez éventuellement louer une pièce pour vous défouler en cassant tout ce qui s'y trouve : bureau, chaise, ordinateur, copieur ou mannequins et soulager votre colère à coups de batte de baseball. Ce concept connu sous le nom de Anger room ou Rage room est présenté comme un exutoire pour évacuer le stress et la colère. Personnellement, je reste dubitative quant aux effets bénéfiques de cette méthode, préférant enseigner comment retrouver le calme.

De l'émotion à l'action, attention tensions !

Les émotions jouent un rôle capital dans votre capacité à vous adapter à votre environnement. Elles se forment dans le cerveau et vont déclencher des réactions automatiques notamment par le biais de l'amygdale qui agit en étroite relation avec le système nerveux autonome. Ce système régule toutes les fonctions vitales inconscientes (battements cardiaques, sudation, digestion...). Il est divisé en deux branches à l'action opposée : le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.

Schématiquement, le système nerveux sympathique est votre pédale d'accélérateur. En l'activant, vous préparez votre organisme à l'action, à l'attaque ou la fuite. C'est le système mis en route lors d'un stress, celui qui libère l'adrénaline. Ainsi, sous le coup d'une grosse colère, inconsciemment vous appuyiez sur l'accélérateur et vous vous sentez capable de tout casser.

Mais votre organisme cherche en permanence à conserver son équilibre (l'homéostasie). C'est pourquoi vous disposez aussi d'une pédale de frein. Il s'agit du système nerveux parasympathique qui amène un ralentissement de toutes les fonctions du corps et permet de vous reposer et de vous régénérer.

Le problème est que lorsque le stress devient chronique, un déséquilibre de cette balance sympathique - parasympathique se crée en faveur du système nerveux sympathique. Lever le pied devient très difficile. Entre autres désagréments, le sympathique détourne le sang du système digestif vers les muscles. Les tensions s'accumulent et votre organisme s'épuise.

" Stress " est un terme anglais issu du latin stringere : " étreindre, serer, resserrer ". En anglais, stress signifie " contrainte, tension ".

Sous stress, les tensions se manifestent sur les trois plans : physique, émotionnel et cognitif.

  • Au plan physique

    • Tensions musculaires : maux de dos, nuque raide, crampes, bruxisme, tics nerveux
    • Oppression thoracique, palpitations, difficultés respiratoires
    • Troubles gastro-intestinaux, troubles du sommeil
    • Maux de tête, migraines
  • Au niveau cognitif

    • Pensées négatives, perception sélective, impression de ressasser sans cesse les mêmes choses
    • Troubles de la concentration, distraction
  • Au niveau émotionnel

    • Colère, agressivité
    • Nervosité, irritabilité
    • Attaques de panique

    Prendre conscience de vos tensions et de vos résistances internes est la première étape pour vous détendre. Les outils présentés dans ce dossier vous aideront ensuite à les dénouer. Alors éloignez votre chaise et étirez-vous, vos muscles vont se détendre et votre esprit s'apaiser.

  • Gaëlle Du Penhoat