Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du Stress
Chapitre I : Identifier et comprendre son stress

Fiche 01 : Auto-évaluation du niveau de stress

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du Stress

8 chapitres / 56 fiches

  • Imprimer

L'échelle du stress



Résumé

Des chercheurs ont constaté que le stress perçu serait le meilleur prédicateur des troubles de santé. Le questionnaire dit " Perceived Stress Scale " (PSS) de Cohen Kamarck et Mermelstein est l'une des échelles les plus utilisées pour évaluer sa perception du stress. Les items sont élaborés pour mettre en évidence dans quelle mesure les individus trouvent leur vie imprévisible, incontrôlable. Échelle internationale validée sur le plan scientifique en France, le PSS 10 est un test simple qui permet d'évaluer de façon objective votre niveau de stress au cours du mois passé.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Évaluer rapidement son niveau de stress.
  • Prendre conscience de son stress.
  • Disposer de repères clairs.

Contexte

Le stress a des répercussions nombreuses sur la qualité du sommeil, l'humeur, la capacité à prendre des décisions. L'objectif premier de ce test est de vous faire prendre conscience de votre niveau de stress actuel. Se situer permet de réagir à temps et, si besoin, d'utiliser les outils présentés dans cet ouvrage pour revenir à un niveau acceptable. Alors, stressé ou pas ? Faites le test !

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Répondez aux 10 questions suivantes. Pour chacune d'entre elles, vous devez indiquer comment vous vous êtes senti le mois dernier selon l'échelle ci-dessous :

    1- jamais

    2- presque jamais

    3- parfois

    4- assez souvent

    5- très souvent

    Au cours du dernier mois,

    1) Avez-vous été dérangé par un événement inattendu ?

    2) Vous a-t-il semblé difficile de contrôler les choses importantes de votre vie ?

    3) Vous êtes-vous senti nerveux et stressé(e) ?

    4) Vous êtes-vous senti confiant dans vos capacités à prendre en main vos problèmes personnels ?

    5) Avez-vous senti que les choses allaient comme vous le vouliez ?

    6) Avez-vous pensé que vous ne pouviez pas assumer toutes les choses que vous deviez faire ?

    7) Avez-vous été capable de maîtriser votre énervement ?

    8) Avez-vous senti que vous dominiez la situation ?

    9) Vous êtes-vous senti irrité parce que les événements échappaient à votre contrôle ?

    10) Avez-vous trouvé que les difficultés s'accumulaient à un tel point que vous ne pouviez les surmonter ?

  • Calculez votre score en additionnant les chiffres correspondants à chaque item.
  • Interprétez votre score : le score maximal est de 50 (stress majeur), le score minimal de 10 (absence de stress). Un score entre 10 et 21 : votre niveau de stress ressenti est plutôt faible, vous vous adaptez. Un score compris entre 21 et 26, vous savez en général faire face au stress mais vous pouvez parfois être animé d'un sentiment d'impuissance entraînant des perturbations émotionnelles. Au-delà, vous entrez en zone rouge. L'impression de subir la plupart des situations est forte et la vie est perçue comme une menace. Il devient urgent de prendre soin de vous.
  • Méthodologie et conseils

    • Ce questionnaire concerne tous vos domaines de vie (travail, vie sociale, famille...).
    • Afin d'obtenir des réponses les plus exactes possible, retracez le parcours des 30 derniers jours que vous venez de vivre. Si besoin, reportez-vous à votre agenda.
    • Répondre rapidement.

    Avantage

    • L'évaluation est simple et rapide.

    Précaution à prendre

    • Si le score est élevé, une consultation médicale ou une aide ponctuelle peuvent être utiles pour prévenir les effets délétères du stress.

    Comment être plus efficace ?

    Stress aigu, stress chronique

    Le stress n'est qu'un phénomène d'adaptation du corps face à une situation. Cependant, l'état de stress aigu et l'état de stress chronique n'ont pas les mêmes conséquences sur la santé.

    • Stress aigu ou ponctuel : il correspond aux réactions de votre organisme quand vous faites face à une demande, une menace ou un enjeu ponctuel. Quand la situation prend fin, les symptômes de stress s'arrêtent peu après. Il peut donc vous aider pour affronter certaines situations.
    • Stress chronique : c'est une réponse de votre corps à une situation de stress qui s'installe dans le temps. Tous les jours au travail, vous pouvez avoir l'impression que tout ce qui est demandé excède vos capacités à y faire face. Le stress chronique a toujours des effets néfastes sur la santé.

    Comment le stress affecte-t-il votre travail ?

    • Motivation

    La pression, lorsqu'elle correspond à vos capacités de résistance peut être un stimulus important pour la croissance et le développement.

    À l'inverse, si elle n'est pas adaptée, la pression peut générer du stress et une mauvaise santé, réduisant considérablement vos capacités et votre motivation.

    • Créativité et innovation

    Si vous êtes confronté à une pression " adaptée ", les premières étapes de la réaction au stress du type " fuir ou combattre " peuvent se concentrer et aiguiser l'esprit. Ce stress positif agit alors comme un stimulant à court terme qui libère une énergie créative.

    Lorsque les exigences sont fortes et le soutien faible, une réaction au stress se met en place et rend toute forme de créativité ou d'innovation impossible à gérer sur le plan émotionnel. Au fur et à mesure que le stress s'intensifie, votre pensée fluide, nécessaire à la créativité, se détériore. Votre niveau d'énergie chute, votre pensée s'embrouille et se cristallise sur les problèmes.

    • Prise de décision

    La réaction au stress vous amène à douter de vous-mêmes et affaiblit votre capacité à vous concentrer et/ou à évaluer clairement la situation. Cela mène fatalement à prendre des décisions médiocres. Au lieu d'une réaction du type " fuir ou combattre ", vous pouvez être bloqué ou pris de panique. Certains entrent dans une hyperactivité totalement inefficace dans le seul but d'éviter la prise de décision.

    • Erreurs

    Plus vous êtes stressé, plus vous risquez de commettre des erreurs tant sur le plan intellectuel que pratique. Des erreurs, à tous les niveaux, peuvent conduire à des pertes de production, à des niveaux de qualité inacceptables, à des stratégies inadaptées.

    • Communication

    Lorsque vous êtes stressé vous risquez de ne pas être en mesure de contrôler vos comportements vis-à-vis des autres et de céder à la précipitation. C'est ce qui se produit quand vous êtes totalement débordé et que vous faites des remarques désobligeantes à vos collègues ou à vos responsables. Cela ne fait qu'intensifier le stress existant

    • Qualité

    Le mélange de manque d'implication, de mauvaises décisions et de créativité bloquée induit par le stress conduit à une détérioration de la qualité à tous les niveaux. Et ceci peut avoir de lourdes conséquences sur les chances de réussite organisationnelle. ¦

    EXERCICE Symptômes du stress professionnel

    Évaluez chaque symptôme que vous avez ressenti au cours des trois derniers mois.

    0 = jamais ;

    1 = de temps en temps ;

    2 = assez souvent ;

    3 = souvent ;

    4 = presque toujours.

    • De 0 à 25. Vous vous adaptez correctement au côté stressant de votre travail
    • De 26 à 40. Vous souffrez de stress professionnel et devriez prendre des mesures préventives.
    • De 41 à 55. Il vous faut rapidement prendre des mesures préventives pour éviter le surmenage.
    • De 56 à 80. Vous êtes surmené et avez besoin d'un programme antistress

    Gaëlle Du Penhoat

    Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
    rédactrice en chef

    La Lettre de la Rédac

    Chaque matin, l'essentiel de l'actu