Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du Stress
Chapitre IV : Développer la confiance en soi

Fiche 03 : Porter un regard bienveillant sur soi

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du Stress

8 chapitres / 56 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

Recette de la confiance en soi

Résumé

La dureté du monde professionnel, les relations conflictuelles au travail sont susceptibles d'altérer profondément l'estime de soi. De plus, le regard que l'on porte sur soi est souvent cruel et sans pitié. Avoir une bonne estime de soi, c'est avant tout apprendre à s'accepter tel que l'on est, avec nos qualités et nos défauts. Le succès se construit de l'intérieur vers l'extérieur. Cet outil invite à prendre conscience de son image, à abandonner les préjugés sur soi et se forger une vision positive de soi pour avancer en confiance, sans crainte du rejet ou de l'échec.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Faire la part des choses, relativiser.
  • Être objectif et se voir tel que l'on est.
  • Valoriser ses qualités et cultiver ses talents.
  • Se sentir plus libre, dire " Je ".
  • Améliorer ses relations interpersonnelles.
  • Renforcer sa capacité de résilience.

Contexte

Remontrance d'un supérieur, pique blessante d'un collègue, les commentaires négatifs à notre encontre entraînent chez la plupart d'entre nous une réaction émotionnelle déplaisante, écornant chaque fois un peu plus l'image que l'on se fait de soi. Renforcer cette image en étant déjà plus tolérant avec soi-même permet de gagner en confiance.

Quand notre estime de nous-mêmes est solide, nous nous sentons bien avec les autres, les relations interpersonnelles sont facilitées.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Acceptez-vous tel que vous êtes.

    • Faites taire votre juge intérieur : changez de stratégie mentale. Stoppez au plus vite toutes les pensées négatives sur vous-même, elles n'aident en rien. Traquez vos croyances limitantes et corrigez-les. Les outils 6 et 13 en particulier vous y aideront.
    • Envisagez l'échec comme un apprentissage. Certes, l'échec est une blessure d'égo. Mais accepter d'échouer, de ne pas être parfait, permet d'oser, d'apprendre et de s'améliorer. Relativisez, pensez en termes d'expérience en vue d'une réussite future.
  • Évaluez vos forces pour rééquilibrer la vision de vous-même.

    • Focalisez sur vos qualités plutôt que sur vos défauts. Listez vos savoir-faire, vos savoir-être, dans tous les domaines. Prenez conscience de vos atouts et de vos capacités. Appuyez-vous sur vos talents, vos facilités naturelles.
  • Affirmez-vous, communiquez avec assertivité(cf. outil 43).

    >
    • Exercez-vous à dire ce qui vous tient à coeur, à répondre calmement aux critiques, à vous respecter en toutes circonstances. L'affirmation de soi développe l'estime de soi.
  • Intégrez la bienveillance à votre égard comme un moteur.

    • Les autres sont certainement plus bienveillants vis-à-vis de vous que vous ne l'êtes pour vous-mêmes. Acceptez les signes de reconnaissance, les feedbacks positifs, les compliments avec gratitude. Si les gens vous accordent de la valeur, c'est que vous en avez.

    Méthodologie et conseils

    • Veillez à respecter vos valeurs personnelles (cf. outil 24), vos besoins fondamentaux (cf. outil 7), ils sont le socle sur lequel se bâtit la confiance en soi.
    • Agissez. C'est en menant des actions concrètes que vous renforcerez l'image que vous avez de vous-même, l'estime que vous vous portez. Allez au devant des autres, exprimez-vous lors de la prochaine réunion de votre équipe, allez au bout d'une tâche qui vous semblait difficile etc.
    • Testez les exercices proposés page suivante. Pratiquez régulièrement ceux qui vous plaisent.

    " Le monde ne vous donnera jamais que la valeur que vous vous donnez vous-même. " Joseph Murphy

    Avantage

    • Développer l'estime de soi favorise le bien-être et la performance. C'est aussi valable pour les autres, donnez des signaux de reconnaissance à vos proches, vos collaborateurs et vous augmenterez leur performance. L'estime de soi s'auto-entretient. Elle favorise la résilience dans les périodes difficiles.

    Précaution à prendre

    • Développer l'estime de soi est un processus lent, avoir une image de soi solide prend du temps.

    Comment être plus efficace ?

    Quelques exercices simples pour booster l'image de soi

  • Miroir mon beau miroir
    • Apprenez à vous regarder dans la glace avec indulgence.
    • Observez-vous dans votre globalité.
    • Arrêtez de focaliser sur les détails qui fâchent, les petits défauts que vous seul voyez. Modifiez votre dialogue intérieur, identifiez et nommez plutôt ce qui vous plaît en vous, dites-vous quelque chose de positif.
    • Message personnel

    Dans son ouvrage Image et image de soi, Sébastien Millécamps recommande l'exercice suivant :

    " Chaque jour, pendant 15 jours, placez vous devant votre miroir.

    Regardez-vous bien en face et prononcez clairement et distinctement les trois affirmations suivantes :

    • Je m'aime vraiment et profondément.
    • Je mérite de réussir.
    • Je suis une personne unique et exceptionnelle.

    Faites cet exercice avec rigueur et sérieux. Vous constaterez les effets sur votre confiance en vous et votre énergie personnelle. "

    Vous pouvez noter ces affirmations sur une feuille et la coller sur la glace de votre salle de bain pour ne pas oublier.

    • Le miroir

    Exercice de sophrologie pour s'approprier son image en s'observant mentalement dans le détail avec bienveillance.

    Vous allez imaginer que vous avez un petit miroir dans la paume de vos mains et que vous passez en revue chaque partie de votre corps avec douceur en regardant dans ce miroir.

    Debout, les jambes légèrement écartées, inspirez profondément en croisant les mains sur la tête. Maintenez cette position quelques instants et concentrez-vous sur votre image. Puis, laissez redescendre les mains devant vous doucement tout en projetant l'image de votre corps au creux de celles-ci, comme dans un miroir. Imaginez chaque détail de votre corps que vous appréciez.

    Répétez l'exercice trois fois. Accueillez vos ressentis, Prenez conscience de l'image de votre corps.

    • J'ai réussi, j'y arriverai

    Dans un état de relaxation, souvenez-vous d'un moment où vous vous êtes senti particulièrement bien dans votre peau, fier de vous. Laissez monter ce souvenir sans jugement et observez-le en détail. Revivez ce moment comme si vous y étiez. Observez les lieux, les personnes autour de vous, percevez les bruits, les odeurs. Observez-vous de l'extérieur avec bienveillance. Notez vos vêtements, votre posture, le ton de votre voix, percevez tous les détails montrant votre aisance, votre assurance. Retrouvez vos émotions, tous vos ressentis. Revivez pleinement cet instant, vous pouvez même imaginer l'agrandir sur votre écran virtuel, le rendre plus lumineux, plus coloré... Vous pouvez ancrer cette sensation par un geste signal (cf. outil 21).

    Revenez à votre état de conscience ordinaire et prenez un temps pour noter ce souvenir et vos ressentis dans un carnet. Listez au moins trois qualités ou talents que cette situation vous a permis de reconnaître en vous. ¦

    EXERCICE Le miroir : posture de départ

    Marc est directeur marketing dans une entreprise du secteur automobile. Sa société ayant subi des turbulences, il se retrouve au chômage. Marc était très investi dans son travail. En perdant son emploi, il perd ses repères. Dans le cadre du plan de licenciement, il bénéficie d'un coaching. Dans les débuts de cet accompagnement Marc se montre très défaitiste, faisait la confusion entre sa propre identité et son identité professionnelle malmenée. Il se dénigre. Le premier travail du coach est alors de l'aider à retrouver une image positive et une meilleure estime de lui-même. Apprenant à porter un regard bienveillant sur lui, Il fait le point sur ses talents et apprend à valoriser ses qualités. Il réalise qu'il peut mettre à profit dans son travail certaines des compétences qu'il utilise dans sa vie personnelle, comme sa capacité à organiser les voyages de son club de plongée. Pratiquant la visualisation positive chaque soir, il retrouve bientôt le sourire en se regardant dans la glace. Après la période de " deuil " nécessaire pour digérer le changement, Marc a su rebondir et retrouver une place dans une structure qui partage ses valeurs. ¦

    Gaëlle Du Penhoat