Recherche
Se connecter
Méthodologie

La méga boîte à outils du Manager leader

Chapitre VI : EXCELLENCE RELATIONNELLE & COACHING

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La méga boîte à outils du Manager leader

8 chapitres / 100 fiches

Je m'abonne
  • Imprimer

" Traitez un individu comme il est, il restera ce qu'il est. Traitez-le comme il doit et peut devenir, il deviendra ce qu'il doit et peut devenir. "

Johann Wolfgang von Goethe

Christophe et Aurélie ont bien avancé sur leur projet commun ; il leur reste encore à remplir le tableau d'avancement sur l'espace partagé, ce qui ne leur prendra que quelques minutes.

  • Si on prenait une pause café avant de terminer ?
  • Très bonne idée, allons-y de conserve. Et, si tu es d'accord, on descend à la cafétéria, les cafés y sont meilleurs que dans les machines de l'étage, propose Aurélie.

Aussitôt dit, aussitôt en route. Tous deux se dirigent vers la cafétéria. Ils y rencontrent Anne et Laurent, deux collègues qui eux-mêmes font leur pause, en grande discussion. Anne s'exprime avec de l'émotion dans la voix :

  • Non, mais tu te rends compte ? Il est arrivé alors que j'étais à mon bureau en pleine activité, il ne salue pas, ni un " bonjour ", ni un sourire et me demande pour cette après-midi le compte-rendu synthétique de la présentation d'hier, qui a duré quatre heures ! En plus ce n'est pas dans mes attributions... ce que je lui dis. Et, avant de quitter le bureau il me dit " je sais que je peux compter sur vous " avec un grand sourire enjôleur et une voix toute douce, comme si ça allait me motiver ! ça m'énerve, je trouve cette façon de faire complètement contre-productive.
  • Moi, renchérit Laurent c'est hier que j'ai eu une remontrance assez sèche sur un e-mail d'information que j'avais envoyé aux collègues, sur un concurrent qui venait de lancer un nouveau produit. Les collègues m'ont remercié car ils n'étaient pas au courant. Mais, lui, il m'a répondu me disant que je " démoralisais les collègues avec ce type d'information ". J'étais tellement sous le choc, que je n'ai pas pu avancer sur mes dossiers aussi efficacement que d'habitude.
  • Vous parlez de votre nouveau manager ? intervient Aurélie, en buvant une gorgée de café Moka noisette.
  • Oui, répond Laurent. À première vue, il nous a fait bonne impression : il est très clair, il a une vision sur le devenir de la Business Unit et a mis en place des process qui facilitent l'organisation. Mais, sur le plan relationnel, c'est très difficile : il n'écoute pas.
  • C'est dur..., compatis Aurélie. Mais je suis persuadée que nous pouvons obtenir un relationnel qui nous convienne avec notre manager. Nous n'avons pas à subir, mais plutôt à trouver un terrain de respect mutuel.
  • J'aimerais bien avoir le mode d'emploi ! répond Anne.
  • Dans mon expérience antérieure, j'avais un patron avec le même type de comportement. J'utilisais la reformulation quasi systématiquement. Ainsi, dans ton cas, j'aurais dit quelque chose comme : " si je comprends bien, vous me demandez de laisser de côté cette activité urgente, pour tenter de faire une synthèse d'une réunion de quatre heures ? ". Ça permet de temporiser et de tenter un début de dialogue.

Laurent propose aussi un outil de PNL (programmation neuro-linguistique) qu'il applique souvent : le DOG. Il explique comment cela lui permet de mettre au jour les faits qui se cachent derrière les mots.

Pascale BÉLORGEY et Nathalie VAN LAETHEM